Test Far Cry Instincts - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 307 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Far Cry Instincts



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft Canada
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  29.09.2005
  27.09.2005
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1
Prix de lancement
59,00 €

Après l’excellente surprise de la version PC, il était clair qu’Ubi Soft et Crytek ne s’arrêteraient pas en si bon chemin. Raison pour laquelle l’éditeur français a confié à sa section canadienne le développement d’une version console du FPS à succès Far Cry. Nommé pour l’occasion Instincts, le jeu était censé sortir sur tous les supports, cependant, en cours de route les développeurs se sont rendus compte que seule la Xbox était capable de faire tourner la bête. C’est pourquoi le titre ne débarquera finalement que sur la console de Microsoft. Au programme de cette conversion : nouveau scénario, ajout d’un mode Live et gameplay remanié… Un portage que l’on savait d’avance difficile et qui s’annonçait assez hasardeux. Cependant, Ubi Soft a mené le développement de main de maître et nous propose aujourd’hui la version finale du soft. Qu’en est-il donc ?

Jack Carver est de retour…




Sur PC, Far Cry fait très certainement partie des jeux cultes. Sorti de nulle part le soft de Crytek a créé la surprise lors de l’ECTS en 2003 et a depuis lors recueilli un nombre incalculable d’excellentes notes à travers la presse internationale. Aujourd’hui, Ubi Soft s’est enfin décidé à passer un nouveau cap en portant la licence sur Xbox sous le nom Instincts. Far Cry vous offrait une liberté d’action inégalée et proposait même un mode solo terriblement attrayant, mêlant action, tactique et infiltration. Seul le point de vue action semble avoir été repris pour cette conversion, Ubi Soft lâchant donc les très nombreuses possibilités qu’offrait le soft originel de Crytek pour un jeu un peu plus grand public. Mais qu’à cela ne tienne, Instincts est tout de même une sacrée surprise !

La première différence notoire entre les deux versions du jeu intervient dans le scénario. Far Cry était beaucoup plus complet et proposait un très grand nombre de cinématiques tout en vous donnant de nombreuses explications au cours de l’aventure. Instincts reprend la recette d’origine mais de façon plus simpliste, de manière à cibler un public beaucoup plus large que son prédécesseur. Pour faire simple, disons que vous incarnez Jack Carver, un ancien commando qui s’occupe juste de faire naviguer d’humbles touristes d’îles en îles. Son dernier contrat est d’emmener une jeune femme sur une ancienne île du Pacifique où se situent de nombreuses épaves datant de la seconde guerre mondiale. Bien entendu le scénario va mal tourner et Jack va se faire attaquer par deux hélicoptères qui vont détruire son embarcation et le plonger au beau milieu de l’enfer…

Le plus gros changement par rapport au solo c’est la métamorphose de Jack après quelques niveaux en mutant qui transforme radicalement le gameplay, vous octroyant quelques pouvoirs spéciaux particulièrement jouissifs. Un choix assez étrange de la part d’Ubi Soft, que de nombreux joueurs critiqueront en raison d’un tournant un peu trop serré en direction de l’action pure et dure. Ainsi on remarque une action un tantinet plus tactique avant ce gros changement, après quoi le soft fera la part belle aux fusillades intempestives et aux corps à corps sanglants.

Ceci nous amenant petit à petit au gameplay de Far Cry Instintcs… Le point faible du soft. Far Cry proposait une grande variété d’environnements à travers lesquels Jack pouvait se créer son propre chemin. Passer par la mer, foncer comme une brute par la plage, s’orienter à travers la forêt étaient autant de possibilités qui s’offraient à vous et qui faisaient de Far Cry un jeu exceptionnel. Ici, Ubi Soft ne vous propose généralement qu’un seul chemin. D’où une très grande linéarité et un manque certain d’originalité. Ce choix influence d’autant plus le gameplay que l’aspect tactique de Far Cry a disparu, laissant place à de l’action furieuse avec quelques germes de tactique. Comprenez par là que Far Cry Instincts correspond plus à Halo qu’au jeu original, en ce sens que le gameplay s’apparente beaucoup plus au titre de Bungie qu’au titre de Crytek.



Ce ne sera d’ailleurs pas une surprise de découvrir tout un lot de nouveautés comme la possibilité de tenir deux armes en même temps (qui met encore plus en avant l’aspect bourrin du titre), de pouvoir envoyer valser vos ennemis dans les cieux avec un vilain coup de patte (original mais encore une fois bourrin) ou encore de découvrir une IA particulièrement médiocre (encore une caractéristique des jeux bourrins…). Ainsi, les ennemis se révèlent aussi bêtes que des canaris en cage, fouillant de manière peu réaliste les alentours et n’appelant que très rarement des renforts. Du coup on a plus l’impression de faire du tir à pipe que d’affronter des mercenaires surentraînés…

Du point de vue de la jouabilité par contre, Ubi Soft s’en sort assez bien avec des contrôles classiques mais toujours aussi simples à prendre en main. Seul défaut à noter : la difficulté de conduire les nombreux véhicules présents dans le jeu. Ceux-ci se dirigent effectivement à l’aide du stick analogique gauche et autant dire qu’orienter dans la bonne direction le véhicule est loin d’être une tâche évidente. Fort heureusement il ne s’agit là que de l’une des nombreuses possibilités qu’offre Instincts.

Car les différences avec Far Cry sont encore nombreuses. Tout d’abord on note la possibilité de poser des pièges à proximité d’arbres. Un aspect un peu plus furtif intéressant mais peu mis en avant en raison du gameplay assez brute du soft. Outre cette innovation on remarque quelques nouveautés au niveau des véhicules, beaucoup plus nombreux que ceux présents dans Far Cry. Vous pourrez dorénavant conduire jets skis, hummers, deltaplanes, quads et autres aéroglisseurs et parcourir la majorité des niveaux aux commandes de ceux-ci. Chacun de ces véhicules possède ses qualités et ses défauts et ils sont tous autant qu’ils sont destructibles, ce qui amène une certaine appréhension vu le mauvais maniement de ceux-ci. L’arsenal a lui aussi été modifié, faisant la part belle aux explosions conséquentes et à l’action sans temps mort. Lance roquette, mitraillettes lourdes et shotguns seront votre pain quotidien, au même titre que revolver, sniper ou coup de poing. Nul doute que Jack a de quoi réduire à néant une véritable armée !

Dernier petit mot concernant l’aventure solo : on regrette l’absence de vraie intrigue et de rythme un peu moins soutenu. Il est d’ailleurs assez étonnant qu’Ubi Soft ait décidé de renouveler complètement ce mode, annulant donc le travail de nombreux développeurs et reprenant tout à zéro. On note tout de même quelques passages clairement inspirés de la mouture PC qui se révèlent par ailleurs beaucoup moins savoureux. Dommage… L’ennui risque vite de vous gagner durant les premières heures de jeu mais mieux vaut tenir le coup car une fois transformé en bête, le programme est déjà plus réjouissant !

Une réalisation technique de haute stature




Si Instincts se veut assez décevant en solo, il n’en demeure pas moins très abouti sur le plan technique. Ainsi, on prendra vite conscience de l’ambiance sonore qui donne au titre une identité unique avec son lot de bruitages stressants, amusants voir parfois même informatifs (la radio qui fonctionne et diffuse des informations relatives au scénario par exemple). Les ennemis ne sont pas en reste et se livrent souvent à des discussions sans queue ni tête, ce qui amène encore une fois une dimension très réaliste au titre d’Ubi Soft. Bien entendu, les musiques varient en fonction de l’action et font passer un nombre conséquent de sentiments. Le tout en Dolby Digital pour vous proposer une expérience unique, proche de celle que procure un film hollywoodien…

Les graphismes font très certainement partie des plus beaux qu’il m’ait été donné de voir sur Xbox, mêlant à la fois environnements très détaillés et effets spéciaux ahurissants de beauté. Les personnages ne sont pas en reste avec des modélisations magnifiques et une animation fort réaliste. Ubi Soft semble avoir tenu à marquer l’évènement en nous proposant une réalisation technique renversante de beauté, au point de vous décrocher la machoire. Le top du top sur Xbox, au même titre que Splinter Cell 3, Conker et DOA Ultimate.

Le Xbox Live au top de sa forme




Autre très bonne surprise de cette mouture, sa compatibilité avec le Xbox Live qui offre son lot de surprises. En dehors de modes assez classiques du type deathmatch et team deathmatch on note la présence d’un capture the flag assez fun et d’un mode chaos… chaotique ! La grosse originalité vient du fait que vous aurez la possibilité d’incarner au choix un mercenaire ou bien un mutant, lequel est bien entendu beaucoup plus performant que le petit freluquet qui lui fait face... Et comme dans le mode solo cette transformation en mutant offre une large panoplie de possibilités supplémentaires comme le coup de poing, la possibilité de trouver vos ennemis en suivant leurs traces ou encore la régénération d’énergie. Les maps sont assez grandes et en nombre infini en raison de la présence d’un créateur de niveau très complet qui ravira les artistes en herbe.

Bien entendu, les véhicules et les pièges sont eux aussi de la partie, offrant aux gamers de nombreuses opportunités et une totale liberté d’action. Le mode créateur de niveau est pour sa part très complet et vous permettra, tout comme dans Pariah, de créer une superbe map en un temps record. Ces maps se créent intégralement grâce à un onglet. Vous pourrez ainsi dessiner vos îles à travers l’océan, placer de la verdure et des arbres, des infrastructures, des pièges et même des véhicules. De quoi doter Far Cry Instincts d’un mode multijoueur plus que conséquent. Sans aucun doute le plus gros argument d’Instincts. Alors pourquoi se priver ?

Point complet
On attendait quelque chose de renversant comme sur PC mais Far Cry Instincts se révèle juste être un bon jeu. Le mode Xbox Live est génial, au même titre que l’éditeur de niveau mais on regrette juste de ne pas être confronté au solo de la version PC, beaucoup plus variée et intéressante que cette mouture Xbox un peu plus orientée action. Par ailleurs on apprécie les graphismes de toute beauté, très certainement même ce qui se fait de mieux sur Xbox et on se dit que Far Cry Instincts n’est au final pas si décevant qu’il n’y paraît. Le FPS du moment, tout simplement !

On a adoré :
+ Graphismes magnifiques
+ Un mode Xbox Live de qualité
+ L’éditeur de cartes, très complet
+ Un univers qui allie beauté et danger
On n'a pas aimé :
- La conduite des véhicules, pas évidente
- Une IA médiocre
- Un mode solo un peu décevant
- L’aspect tactique a disparu


Consulter les commentaires Article publié le 21-10-05 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020