Test Far Cry Instincts Evolution - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Far Cry Instincts Evolution



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft Canada
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  30.03.2006
  28.03.2006
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1
Prix de lancement
29,00 €

Neuf mois seulement après la sortie de Far Cry Instincts, Ubisoft se décide déjà à sortir l’add-on et stand-alone nommé Evolution. Un nouvel épisode dans la saga Far Cry qui arrive à point nommé pour célébrer la fin du règne de la Xbox et l’entrée en matière de la licence Far Cry sur Xbox 360 avec Predator. Alors, Jack, quoi de neuf sous les tropiques ?

Peu d’évolution




Evolution conserve les acquis d’Instinct et n’ajoute qu’un nombre très limité de nouveautés. Globalement on pourrait limiter ces nouveautés à trois armes et trois véhicules supplémentaires, huit missions inédites et quelques améliorations au niveau du Xbox Live. A 30€, ça fait cher les bonus ! Heureusement pour Ubisoft, Evolution s’avère nettement plus entraînant qu’Instinct et arrive même à le détrôner par moments.

Comme dans Instincts ou dans la version PC du jeu, vous incarnerez toujours Jack Carver, devenu mutant depuis belle lurette. Et cette fois-ci encore, Jack se retrouve tant bien que mal embarqué sur une autre île paradisiaque où il va devoir user tous ses pouvoirs pour venir à bout des méchants terroristes qui règnent en maîtres sur l’île.

Par rapport à Instincts, Evolution se voit agrémenté de trois nouvelles armes. Les cocktails molotovs mettront le feu aux ennemis et seront particulièrement pratiques pour créer des diversions. Les bombes-mines de Jack lui serviront à piéger ses ennemis et seront très efficaces lors des assauts en nombre de vos ennemis. Enfin, Jack a réussi à se créer une sarbacane qui éliminera silencieusement les ennemis d’une flèche mortelle.

Pour leur part, les véhicules sont quasi-identiques aux précédents, à l’instar des niveaux traversés, toujours aussi tropicaux (normal pour du Far Cry). En fait, Evolution ne dure guère plus de quatre ou cinq heures, après quoi vous pourrez toujours vous essayer aux modes multijoueurs, toujours aussi funs et rafraîchissants. Quant au créateur de niveaux, il n’a été que sensiblement amélioré et offre toujours une aussi grande liberté d’action.

Rien de neuf sous les tropiques




Hé bien rien de neuf ! Le moteur graphique n’a pas changé d’un iota. Les modélisations sont toujours aussi magnifiques, les décors luxuriants et les effets spéciaux sublimes. C’est de la très grande Xbox. Niveau jouabilité, rien de nouveau non plus : Far Cry se base sur Halo, c’est on ne peut plus simple à prendre en main et c’est d’autant plus fun qu’Evolution est moins scripté et moins linéaire qu’Instinct.

Enfin, au niveau de la bande sonore, Evolution est toujours aussi réussi : musiques d’ambiance exquises, bruitages toujours aussi immersifs et voix des différents protagonistes criantes de vérité. Pour peu, on se croirait presque dans un film !

Point complet
Contre toute attente, cet Evolution est nettement plus fun que l’opus original sorti sur Xbox ! Le jeu est moins scripté et moins linéaire, les missions sont plus amusantes à boucler et les quelques nouveautés apportent un peu de fraîcheur au titre d’Ubisoft. Reste que ceux qui ont déjà parcouru l’Instinct en auront déjà soupé avec ces versions Xbox, clairement moins prenantes que la version PC, et que la plupart des autres joueurs feraient mieux de se pencher sur Predator, présent sur Xbox 360 et contenant cet add-on en bonus.

On a adoré :
+ Seulement 30€ !
+ Graphismes superbes
+ Mode Live amélioré
+ Des missions plus prenantes
On n'a pas aimé :
- Peu de nouveautés
- Faible durée de vie


Consulter les commentaires Article publié le 24-06-06 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019