Test Doom 3 : Resurrection of Evil - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Doom 3 : Resurrection of Evil



Editeur
Activision
Développeur
Vicarious Visions
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  05.10.2005
  05.10.2005
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1

Sorti sur PC en avril dernier, le premier add-on officiel de Doom 3 avait connu un certain succès. Aujourd'hui, c’est au tour de la Xbox d’accueillir le nouveau maître de l’horreur dans la catégorie FPS. Une suite peut-être moins surprenante que l’opus originel mais qui n’en demeure pas moins réjouissante… Pour peu que vous n’ayez pas en horreur les ambiances malsaines bien sûr !

Le jeu qui fait Re-Peur




Le scénario de Ressurection of Evil nous plonge, comme dans Doom 3, sur Mars dans une station militaire. En fait il s’agit d’une reproduction quasi-complète du scénario de Doom 3, avec quelques petites alternatives peu intéressantes : un nouveau soldat arrive et active malencontreusement un portail grâce à un artefact. Les monstres débarquent, tuent tout le monde et vous voilà seul contre une multitude de créatures plus répugnantes les unes que les autres. Du très classique qui essaye tant bien que mal de justifier une nouvelle opération musclée au pays de l’horreur.

Dans l’ensemble, Resurrection of Evil conserve les acquis de Doom 3 en matière de gameplay, avec cependant quelques petites nouveautés au niveau de l’armement. Si l’utilisation de la lampe torche est peut-être moins mise à contribution, on ne peut que se réjouir de la surabondance de phases d’action, beaucoup plus nombreuses que dans Doom 3. Quelques armes un peu plus réjouissantes ont aussi fait leur apparition, comme le Gravity Gun (directement inspiré d’Half Life 2), qui vous permettra d’envoyer divers objets à la figure de vos ennemis ou encore l’artefact de l’enfer, particulièrement efficace contre les ennemis en groupe puisqu’il vous permettra de ralentir le temps façon Max Payne. Notons aussi la présence d’un shotgun à double canon qui réjouira les amateurs de combats au corps à corps… L’accent est clairement mis sur l’action sans temps mort, ID Software privilégiant donc le côté brutal du jeu à l’aspect horrifique du troisième opus. Une variante qui se révèle assez agréable grâce aux quelques ajouts dans l’armement, peut-être peu inspirés mais terriblement jouissifs !



Pour ce qui est de la durée de vie, les aficionados seront ravis de savoir que Doom 3 Ressurection of Evil vous propose une aventure sacrément tripante, grâce à un ingénieux cocktail d’horreur et d’action qui arrivent à vous donner de vraies sensations du début à la fin de l’aventure. Et sincèrement, ces quelques heures supplémentaires de pure jouissance valent bien 30€ ! Les bonus que sont le Doom originel et le mode coopération online se révèlent pour leur part plus anecdotiques qu’autre chose étant donné le manque de joueurs disponibles et la vétusté du soft originel.

Quand la peur vous tient…



Comme dans le cas de Doom 3, ID Software a tenu à nous en mettre plein les oreilles en nous proposant une bande son de très haute qualité avec quantité de musiques stressantes, bruitages étranges et cris crispants. L’ambiance se révèle ainsi d’une lourdeur assommante, avec quelques passages d’anthologie et de nombreux risques d’infarctus pour les plus frileux d’entre vous…

Toujours aussi beau




D’un point de vue purement technique, Doom 3 Ressurection of Evil a gardé toute sa beauté. Les décors, bien que très sombres, demeurent toujours aussi stylés et le level design continue de nous surprendre mission après mission avec des recoins regorgeant de créatures sataniques. La lampe torche révèlera d’ailleurs toute la splendeur du titre d’ID Software qui semble faire tourner les processeurs de notre chère bobox à plein régime. Pour ce qui est des nouvelles armes et des nouveaux personnages, les développeurs semblent avoir redoublé d’imagination et nous présentent une nouvelle fresque horrifique, avec en prime une surabondance d’effets spéciaux renversants. Y’a pas à dire, l’a de la gueule le dernier né d’ID !

Point complet
Après un très gros succès sur PC puis sur Xbox, il était prévisible qu’ID Software décide de s’offrir un add-on digne de ce nom. Faute de révolutionner le genre, Doom 3 : Ressurection of Evil s’impose comme un FPS très correct, avec quelques petites nouveautés fort sympathiques et une ambiance toujours aussi terrifiante…

On a adoré :
+ Toujours aussi beau
+ Quelques nouveautés sympathiques
+ Seulement 30€…
+ Simple à prendre en main
+ Ambiance terrible
On n'a pas aimé :
- Un peu court
- Mode multijoueur dérisoire
- Pas vraiment essentiel…


Consulter les commentaires Article publié le 10-12-05 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019