Test Crash Twinsanity - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 226 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Crash Twinsanity



Développeur
Traveller's Tales
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.2004
  28.09.2004
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Son
5.1

Il fut un temps, jadis ou le roi Crash régnait en maître de la plate-forme sur PlayStation. Seulement voilà, le business étant le business, la série a finalement débarquée sur tous les supports avec l'opus précédent, offrant enfin aux possesseurs d'Xbox l'aventure de ce sacré renard. Reprise il y a peu par Vivendi, la licence de Crash Bandicoot qui semblait bien partie pour disparaître connaît aujourd'hui une nouvelle ascension avec ce nouvel épisode nommé Crash Twinsanity.

Ca crash un renard ?




Crash vivait une vie paisible en ces lieux. Le soleil se levait, les oiseaux chantaient, il faisait bon respirer l'air pur, et c'est sous cette atmosphère détendue que Coco, la sœur de Crash s'en va pour une cueillette de fleurs. Alors qu'elle entamait paisiblement sa promenade, elle se voit bien vite attaquée par Néo Cortex qui en profite pour l'endormir et l'enlever. Le but ? Capturer Crash, l'ennemi number one de ce cher Néo. Dès lors, une communauté se crée et l'ancien ennemi de Crash, le docteur, se présente d'emblée pour l'aider, accompagné de sa sœur. Et c'est sans perdre de temps qu'ils se mettent en route bien décidés à sauver la pauvre Coco. La première chose qui frappe aux yeux en commençant l'aventure, c'est ce nouveau concept de coopération. Une nouveauté qui amène beaucoup à la série. Certes, l'esprit est conservé, mais c'est comme si il s'agissait d'un plus, un plus qui pourrait bien relancer la série. Car non seulement il y a nouveauté, mais en plus, tous les aspects positifs des précédents épisodes ont été conservés : environnements colorés, phases de plates-formes à tout va, action intense et tracés sinueux.

Et là où certains faisaient déjà la moue en imaginant des scènes d'action répétitives, je crie bien haut et fort que le principe même du jeu n'est pas du tout cela ! La plupart du temps, vous foncerez, évitant les pièges et ennemis sur de longs tracés tout en essayant de faciliter l'accès à vos amis, en les aidant en fait. Des phases funs mais parfois stressantes car le chrono est bien là et la moindre erreur pourrait bien s'avérer fatale. En avançant dans le jeu, le concept évolue et les deux amis se retrouvent liés, à la manière de Banjo Kazooie. Crash pourra en effet utiliser Cortex comme marteau ou snowboard, décidément, que fait l'association protectrice des scientifiques !? Jusque là, le jeu semble vraiment excellent et ce ne sont pas les nombreuses variances de gameplay qui me contrediront. Passer de scrolling horizontal à des phases d'exploration en 3D a, comme qui dirait quelque chose de réjouissant et l'ennui aura du mal à s'imposer. Passons maintenant aux points sombres du jeu…

Car défauts il y a…



Et pas qu'un peu… Hélas ! Car si Crash possède de sacrés points positifs, il n'en possède pas moins de sacrées tares comme entre autre un système de sauvegarde vraiment gênant. Je m'explique, pour avancer dans le jeu, il vaut mieux sauvegarder, cela va de soi pour un jeu de plates-formes. Le problème vient du fait que ces points de sauvegardes automatiques sont plutôt distants et dès lors, recommencer un niveau deviendra vite une tâche courante… Vraiment, cela a de quoi mettre les nerfs, croyez-moi ! Un peu comme dans l'illustre Ninja Gaiden pour faire une comparaison. Du coup, vous devrez souvent apprendre les parcours par cœur avant de vous y précipiter, évitant tous les pièges de justesse. A cela, on ajoute une caméra souvent mal gérée et qui gênera très probablement votre progression car angle de vue mauvais plus piège impossible à voir est synonyme de mort rapide, et c'est alors reparti pour un tour ! Tournée du chef ! Par contre, pour tout ce qui est mouvements, c'est impeccable, si ce n'est les sauts, un peu hasardeux nous diront. Enfin, le tout est une question d'habitude et des grands jeux ont su s'imposer avec de tels défauts.
Galeries - Xbox Gamer | Crash Bandicoot : Unlimited


Côté bande-son, Crash Twinsanity assure grave avec des doublages excellents, des bruitages réussis et des musiques plus qu'originales et véritablement funs, de quoi donner du moral aux troupes avant les affrontements titanesques qui vous attendent. La durée de vie elle aussi s'en sort avec les honneurs puisque Crash ne se finira pas d'une seule traite. Enfin, fort heureusement qu'elle est artificiellement rallongée avec les nombreux essais nécessaires à la réussite. Ca a du bon comme du mauvais. Le tout est de voir si vous aimez recommencer plusieurs fois certains niveaux…

On retrouve donc toute une série de petits points sombres qui font de Crash une fois de plus un jeu très moyen, trop probablement. Encore heureux que les graphismes soient là pour soutenir le tout, les développeurs ayant une nouvelle fois opté pour la formule beaux et colorés. Seulement, là aussi on a un petit reproche pour le jeu de Vivendi… Seulement quatre environnements, c'est bien mais c'est peu! Fort heureusement, ceux-ci sont plutôt agréables à traverser, que ce soit le glacier, l'île de Crash, la ville futuriste ou les cavernes, l'ensemble rend plutôt bien avec ses textures lisses et son ensemble propret. Dommage aussi pour la facilité à éliminer ses ennemis, que ce soit les simples bidasses ou les gigantesques boss qui peuplent ces régions reculées. Même leur look semble raté, mis à part les boss bien entendu. Bref du Crash oui, évolué, certes mais probablement pas assez face à l'avalanche de titres de cette fin d'année. Il n'en reste pas moins un jeu de plates-formes qui plaira aux fans et aux amateurs de sensations fortes. Un jeu correct.

Point complet
Crash Twinsanity n’est bien entendu pas la surprise de cette fin d’année mais il n’en résulte pas moins un jeu plus que correct qui plaira aux fans et aux amateurs du genre. A essayer tout au plus pour les autres à cause de l’univers peut-être trop enfantin et aux nombreux aspects négatifs du titre. Furieux s’abstenir.

On a adoré :
+ Fun
+ Bande son
+ Graphismes propres
+ Nouveau gameplay
On n'a pas aimé :
- Lassant parfois
- Gestion des caméras pénible
- Recommencer plusieurs fois certains niveaux


Consulter les commentaires Article publié le 24-10-04 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019