Test Call of Duty : Le Jour de Gloire - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Call of Duty : Le jour de Gloire



Editeur
Activision
Développeur
Infinity Ward
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  03.12.2004
  16.11.2004
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Jeu en ligne
Classification PEGI
Thème
Guerre Historique
Son
5.1

La guerre 39-45 est très certainement la guerre la plus meurtrière et la plus sanglante de tous les temps mais aussi la plus répugnante et sale. Un génocide par ci, une extermination par là,… Nul doute qu’après les films, les jeux-vidéos est le second secteur à le plus puiser dans cette période de l’histoire mais toujours de manière gentillette avec les braves américains et russes qui vont combattre l’ennemi nazi. Pas de charniers, pas trop de sang : bref une guerre revisitée plutôt clean. Suivant ce même schéma, Call Of Duty fut une énorme surprise sur PC lors de sa sortie par son ambiance du tonnerre et un gameplay ultra rapide. Un must qui avait frappé la communauté des gamers PC. L'adaptation console est là mais reste au finale assez décevante.

A la guerre comme à la guerre...




A mes yeux, Call Of Duty atomisait littéralement la série de Medal Of Honor, de par le fun qui s’en dégageait, l’élément qu’il a toujours manqué aux médailles… Enfin soit nous ne sommes pas là pour ridiculiser EA et sa série de jeux de guerre mais pour parler de l’adaptation de Call Of Duty : Le jour de gloire qui s'avère être une grosse déception tout de même. Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit là d’un FPS se déroulant durant la seconde guerre mondiale et qui vous propose trois campagnes à tour de rôle : américains, russes et anglais. Un concept qui a permis aux développeurs de proposer une grande variété d’environnements tout en assurant une trame pas trop linéaire. Pour ce qui est des missions, Activision a parié sur le concept maintes fois utilisé des FPS hollywoodiens, c'est-à-dire dans la grande lignée de Shadow Ops, ceux qui vous en mettent plein la vue avec des scènes d’action terrible entre coupées de scènes un peu moins attirantes. Un schéma qui vous tiendra du début à la fin pour plus ou moins huit heures de solo, comme dans tous FPS hollywoodiens bien sûr…

Entre un débarquement, l’attaque de Stalingrad, des balades en tanks et jeep et phase de sniper, il y a de quoi faire, croyez moi ! Dommage que l’ensemble soit si scripté et que l’IA soit si mauvaise, sans quoi Call Of Duty aurait eu probablement des lettres de noblesse. En effet, dur dur de dire que vos adversaires et alliés sont de bons soldats au corps à corps car à courte portée, ni l’un ni l’autre ne semble savoir venir à bout de son opposant et du coup, on se sent souvent accompagné d’une bande d’incapables qui ne servent quasiment à rien. A cela on ajoute le fait que l’ensemble soit bien trop scripté. Comprenez par là que les éléments se déclanchent lorsque vous faites certaines actions précises et il faut parfois tourner en rond pas mal de temps avant de trouver la petite chose à faire… Et si on rajoute à ça des phases particulièrement lassantes en solo telle que cette phase de sniper aussi longue que pénible ou les interminables phases de balade pour arriver enfin à un lieu de combat on obtient un jeu assez moyen dans son solo qui pêche en plus de par la gestion des chekpoints, trop éloignés, ce qui obligera les joueurs de recommencer inlassablement de longues phases de jeu. L’utilisation même des armes prête parfois au ridicule. Entre la non gestion des impacts des balles sur les corps et la faible précision de certaines autres armes autant dire qu’on est servi ! Bref, c’est plein de petits points négatifs qui feront bien mal dans la cote de fin, surtout que Call Of Duty PC ne souffrait pas nécessairement de tous ces problèmes. Sinon on retrouve tout de même des phases de jeu aguichantes et qui sauront vous tenir en haleine et ce malgré les lacunes du soft…

Comment mal adapter une bombe sur consoles ? Leçon 1



La jouabilité est un peu moins bonne que dans la moyenne des FPS mais au final, le jeu s’en sort plutôt bien. Reste que les nombreux problèmes de shoot sur ennemis enlèvent beaucoup du plaisir. Tirer dans le bras, dans la main ou dans le cœur d’un ennemi revient à la même chose, alors pourquoi s’ennuyer à bien viser ? Bien sûr la durée de vie est elle aussi négligeable puisqu’en solo il ne vous faudra guère plus de huit heures de jeu pour en voir la fin et le multijoueur en Live est loin de dominer les autres jeux compatibles au service de jeu en ligne de Microsoft. Heureusement la bande-son s’en sort bien mieux en proposant des bruitages et musiques grandioses, comme tous les FPS de sa catégorie en fait… Mais il n’empêche que la réelle déception du soft vient du moteur graphique. Il semblerait que la version Xbox n’ait pas été mieux traitée que la version PS2 et on se retrouve donc face à un FPS graphiquement faiblard face à sa version d’origine et face à l’avalanche de titre en cette fin d’année. Seuls les personnages semblent avoir été correctement modélisés, le reste a été grandement négligé au profit d’une sortie assez rapide. L’animation est par exemple particulièrement ratée avec des personnages on ne peut plus gauche et qui apprécient rouler sur des murets…

Un mode Xbox live qui fait office de bonus




Le mode Xbox Live n’est pas non plus le mode le plus intéressant que j’ai pu voir. Face à la concurrence ça fait même mal… 16 joueurs peuvent y prendre part simultanément pour des team deathmatch, capture the flag et Recherche-Destruction. Des modes sympas mais qui font tout de même pitié face aux autres titres du genre, surtout que la gestion des dégâts volent une fois de plus au dessus de nos têtes… Bref, un mode Live assez décevant pour un jeu qui aurait pu être bien mieux adapté sur Xbox, surtout quand on voit d’autres titres comme Ghost Recon 2 et Halo 2 qui font marcher les processeurs Xbox à plein régime. Le mode Live ne représente qu’un petit bonus sans trop d’intérêt et il ne faut surtout pas se procurer le jeu pour ce dernier !

Point complet
Si vous voulez un bon FPS sur la seconde guerre mondiale, essayez plutôt Wolfenstein qui a été et reste très bien adapté. Si l'envie de combattre sur Call of Duty vous tente, nous vous conseillons de vous le procurer dans sa version PC. De nombreux défauts viennent entacher ce Jour de Gloire, ce dernier représentant une énorme déception…

On a adoré :
+ Certaines phases de jeu
+ Assez fun parfois
+ Bande son
On n'a pas aimé :
- Graphismes
- Durée de vie
- Mode Live
- IA
- Call Of Duty PC bien meilleur…


Consulter les commentaires Article publié le 19-12-04 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019