Test Prince of Persia : L’Ame du Guerrier - jeux vidéo Xbox 360

 XBOX ONE GAMER
132 connectés, 40 755 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Prince of Persia : L'Ame du Guerrier



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft Canada
Genre
Action Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.12.2004
  30.11.2004
  13.10.2005
Nombre de joueurs
1
Online
- Contenus
Classification PEGI
Son
5.1

S’il est bien un des titres les plus anciens et les plus emblématique de l’univers des jeux vidéo, c’est bien Prince of Persia. Je me souviens encore de l’époque où les aventures du Prince de Perse ne tenaient que sur une disquette de quelques méga octets. Cette ère est désormais révolue, et Ubisoft a décidé de nous gratifier une seconde fois des aventures nouvelle génération de notre valeureux, courageux et beau (mais cependant mal rasé) guerrier.

Un guerrier plus "hardcore"




Dès réception de la nouvelle galette, je me suis empressé de l’insérer délicatement dans le gosier de ma tendre et chère (très chère) console. Ayant adoré la précédente histoire du lord sur PC, j’étais donc impatient de voir ce que l’éditeur français qu’est Ubisoft nous avait réservé cette fois-ci.

Tout commence avec un chargement qui nous donne le ton immédiatement : du sang qui coule sur un fond noir. Le Prince de Perse serait-il passé du côté obscur de la force? Nul doute que ce choix en dérangera certains dès le début de l'aventure mais comme vous le verrez par la suite, Ubi Soft saura combler les fans de la saga et les amateurs de sensations fortes avec ce Warrior Within.

Après quelques secondes de nervosité, voici enfin la première cinématique qui nous met parfaitement dans le bain. Vous êtes sur votre bateau, avec tous vos hommes. Soudain, vous apercevez une sombre silhouette au loin. Et c’est alors que votre manette s’excite et vibre dans tous les sens : vous êtes attaqué par des créatures sorties tout droit des entrailles de l’enfer. Mais sont-ils seuls ? Non bien sur. Ils sont dirigés par un esprit maléfique et c'est lui que vous affronterez dans cette aventure. Soudain la caméra se braque sur la poitrine d’une guerrière. Et c’est à ce moment précis que l’on se dit que le titre devient enfin intéressant. Toutefois, plus la caméra prend du recule, et plus on regrette notre pensée antérieure car cette dame n'est nulle autre que l'impératrice du mal...

Une fois l'action engagée on remarque de suite la touche "Ubi Soft" avec une maniabilité particulièrement réussie et très complète. Prince Of Persia vous avait étonné? Pop 2 fait mieux en ajoutant de nouveaux mouvements et en vous proposant de prendre parts à des duels épiques. Cerise sur le gâteau, les développeurs de Warrior Within nous ont fourni une caméra particulièrement efficace et qui suit très bien l'action, l'idéal en fait pour ce type de jeu ! Et si vous pensez que la perfection n'existe pas, vous pouvez tout simplement modifier l’angle de vue à l’aide du joystick droit. Ce prélude à l'aventure n'est cependant que le début d'une aventure ennivrante qui vous emmènera à la découverte d'un univers bien plus gore que dans Pop premier du nom.

Pour faire simple disons que Warrior Within garde la richesse du gameplay du premier opus en y ajoutant quelques petites nouveautés et une toute autre ambiance, beaucoup plus sombre et plus mature. Fini en effet les milles et une nuits, place à présent à une île ou reigne une ambiance de chaos et de destruction. Même les ennemis ont été revus et sont à présent beaucoup plus belliqueux qu'auparavant.

Comme auparavant le gameplay de Pop 2 comprendra essentiellement 5 phases de jeu : l'affrontement avec des ennemis, les phases de plates-formes, les boss, les quelques énigmes et bien sûr les pièges. Autant vous dire de suite que les combats sont beaucoup plus nombreux ici que dans Les sables du temps. L'apparition du Free-Form Fighting System est d'ailleurs une pièce maîtresse de ce nouvel opus.

Une sérieuse évolution




Ce nouveau système de combat vous permet en effet de canaliser votre énergie afin de pouvoir combattre sans temps mort et tout cela une fois de plus avec le contrôle du temps et bien sûr les appuis sur les différents éléments du décors. Nul doute qu'on aura rarement vu une telle efficacité et un si large champs de possibilités d'action ! D'ailleurs la bande-son de Warrior Within est à l'image du changement radical de gameplay : rapide, fun et bourrin. Je vais d’ailleurs en profiter pour m’allouer une petite parenthèse. Généralement, mes parties se font sans musique de fond. Mais sur Prince of Persia : L’Âme du Guerrier, il est tout simplement inenvisageable de passer à côté. La bande son met directement dans l’ambiance, et à l‘écouter de plus près, on peut comprendre qu’elle est en pleine interaction avec le joueur en tenant, par exemple, de nous avertir d’un danger. Ces musiques de métal sont réellement mises en place pour vous donner un moral à tout épreuve dans cette aventure hors du commun, et tant mieux car autant vous dire que la partie n'est pas gagné d'avance !

Au niveau des ennemis et des armes on retrouve une grande variété. En plus de cette qualité il faut l'avouer plutôt importante dans ce type de jeu, on saluera aussi leur design particulièrement réussi. De la même manière que le scénario est prodigieusement bien ficelé, riche en rebondissements, ainsi qu’en émotions. On finis par s’attacher une nouvelle fois au Prince, et les rencontres se succèdent mais ne se ressemblent pas. Une love story prévue ? Peut-être, peut-être pas… De manière générale, il faut savoir que si vous cherchez un jeu d’aventure unique, vous le trouverez grâce à Prince of Persia : L’Âme du Guerrier. Tout est fait pour que le joueur ne soit jamais lassé, et qu’il ai envie d’aller jusqu’au bout de l’aventure. Un titre que nous ne pouvons que vous conseiller et ce bien qu'il ne plaira assurément pas à tous.

Artistique ?




Au niveau des graphismes, Ubi Soft nous a concocté une petite bombe vidéoludique avec un level design particulièrement renversant. Rarement j'avais vu des personnages aussi charismatiques et aussi stylés, les décors ont à eux seul du demander des mois de modélisation ! Faut-il pour autant parler d'art? Pop 2 est à mon goût plus réussi que le premier, et ce même si la magie des milles et une nuits n'opère plus ici. Les designers s'y sont donnés à fond et ça se voit ! Pour l'exemple, il vous suffit d'admirer ces quelques artworks et de regarder leurs correspondants virtuels : magnifique dans les deux cas. Pop 2 est certes plus sombre mais est tout aussi réussi que son prédécesseur, voir bien plus graphiquement parlant.

Enfin, niveau durée de vie on se retrouve face à une aventure plus longue que dans les Sables du Temps. Plusieurs niveaux de difficulté sont d'ailleurs disponibles et il faut bien avouer que le jeu est ennivrant et qu'il est dur de décrocher. Un must.

Point complet
16/20
vous recherchez un jeu d’action/aventure dans lequel vous pourrez vous plonger sans relâche, optez pour les secondes aventures du Prince. La galette vaut parfaitement son prix et l’investissement ne sera pas vain. Avec le temps que vous passerez sur ce soft, vous ne pourrez en être que ravis. Un must !

On a adoré :
-Bande son terrible
-Graphismes soignés
-Level design superbe
-Scénario vif et prenant
-Maniabilité au top
On n'a pas aimé :
-Trop d'énigmes?
-Peut-être trop Dark pour certains


Consulter les commentaires Article publié le 26-03-05 par Toxico


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2014