Test Zegapain XOR - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 459 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Zegapain XOR



Développeur
Cavia
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  27.07.2006
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
Son
5.1

Zegapain est au départ une petite série animée qui a connu un certain succès au pays du soleil levant. Adaptée sur Xbox 360, la série a bénéficié d’une attention toute particulière lors de ce portage, mais elle n’a malheureusement pas connu le succès escompté, raison pour laquelle le soft n’a jamais dépassé les frontières japonaises. Quoi qu’il en soit, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui notre test import de ce titre qui n’est malheureusement pas Region Free.

Sous le signe du Japon




L’histoire de Zegapain XOR commence dans la peau de Sogoru Kyo, un jeune homme tout ce qu’il y a de plus normal qui vit paisiblement dans la banlieue de Tokyo. Un beau jour, Sogoru rencontre une jeune femme qui répond au nom de Misaki Shizuno qui va l’emporter dans un monde virtuel où des armées de robots se livrent de véritables batailles à grande échelle. Il apprendra alors à ses dépends que la fiction peut parfois rejoindre la réalité, et se rendra vite compte que la victoire est essentielle pour lui.

Le style de jeu choisi par l’équipe de développement est donc le combat de robots. Mais contrairement à des titres comme Gundam, Zegapain quitte le champ de bataille terrestre pour nous proposer des affrontements hautement plus réalistes à plusieurs centaines de mètres du sol. Votre robot de combat est en effet équipé de divers éléments qui lui permettent de voler et d’effectuer toute une série de cabrioles dans les cieux. Un gameplay efficace, fun et diablement accrocheur qui confère au titre de Cavia un intérêt certain.

Là où le soft perd beaucoup d’intérêt, c’est dans son système de combat. Il est en effet possible d’aborder les ennemis de deux manières différentes. Soit en utilisant une arme à distance soit en attaquant l’ennemi au corps à corps. Le principal défaut du soft, c’est qu’il est impossible de jouer « seul », sans la moindre aide. Les attaques sont en effet guidées par un système de lock automatique qui passe de cible en cible. L’idée de base est plutôt bonne, histoire d’éviter d’être perdu au beau milieu des nombreux ennemis qui vous assaillent, mais d’un autre côté, le challenge est nettement facilité et il est relativement difficile d’échouer dans sa mission vu les facilités qui vous sont offertes…

Mais c’était sans compter sur le manque de talent des développeurs qui ont imaginé un système de vol totalement fou, avec une gâchette qui vous permet de prendre de l’altitude et une autre d’en perdre. Le stick gauche vous permet de regarder autour de vous et le droit de bouger à l’horizontale. Un système totalement saugrenu qui se révèle particulièrement lourd et difficile à maîtriser. Ajoutez à cela le système de lock automatique qui change continuellement de cible et vous obtenez l’un des jeux les plus difficiles à manier de ces dernières années. Mais malgré ces gros soucis de jouabilité, le vaisseau demeure étrangement fun à diriger, sans doute grâce à la vitesse des combats.

Au niveau du fonctionnement du jeu, il faut savoir que les missions se suivent et se ressemblent toutes. En général, il faut escorter votre vaisseau mère et le défendre des ennemis dans un temps imparti. Un système de jeu simple et particulièrement rébarbatif, d’autant plus que l’IA des ennemis est loin d’être poussée et que le challenge demeure extrêmement simple dans l’ensemble. Du coup, on en vient à lâcher l’aventure solo qui ne contentera sans doute que les otakus prêts à tout pour mettre la main sur un jeu typiquement japonais. On finira par essayer le mode multijoueurs qui est tout bonnement impossible à essayer étant donné l’absence totale de joueurs sur les différents serveurs, avant de tirer nos premières conclusions sur ce soft finalement très décevant.

Une technique à la traîne




Petit budget oblige, Zegapain XOR n’a pas bénéficié d’une réalisation technique qui met en valeur les capacités de la console. Les décors sont relativement moches, les effets spéciaux basiques et les modélisations assez sommaires dans l’ensemble. Sur Xbox, le jeu aurait sans doute eu son petit effet, mais sur Xbox 360 le résultat est vraiment trop peu convaincant pour mériter notre attention.

Terminons cette mise à mort par quelques autres détails qui nous ont gênés dans l’aventure, notamment au niveau des options de customisation, basiques au possible, mais aussi du système d’évolution des robots qui ne sert pratiquement à rien, ou encore du manque de profondeur du scénario qui se contente d’enchaîner les combats sans faire de rapport à la série (hormis l’univers et quelques personnages). Une cruelle déception qui prouve qu’il est relativement difficile de convaincre un vaste public avec un soft souffrant d’une multitude de petits défauts.

Point complet
Zegapain XOR est typiquement le type de jeu qui ne sort qu’au Japon. Un univers basé sur un manga, des robots surpuissants, un gameplay rapide mais assisté et des graphismes simplistes. Une petite production qui ne convaincra que quelques otakus qui cherchent désespérément à mettre la main sur un mélange de shoot them up et de jeu de combat de robots. Moche, mal pensé, injouable et incroyablement plat, Zegapain XOR ne dispose que de très peu d’arguments pour lui et risque bien de passer totalement inaperçu dans le vaste line-up de la console de Microsoft.

On a adoré :
+ Quelques bonnes idées
+ Fun et rapide…
On n'a pas aimé :
- … mais totalement injouable
- Juste passable techniquement
- Un système de Lock automatique
- Un mode Live sans joueur
- L’IA des ennemis
- Le système de combat
- Le scénario, basique


Consulter les commentaires Article publié le 17-10-07 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021