Test WWE All Stars - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 198 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

WWE All Stars



Editeur
THQ
Développeur
THQ
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.04.2011
  29.03.2011
Nombre de joueurs
1
Thème
Catch

En marge de la série principale de Yuke’s Media Creation, THQ a tenu à offrir un jeu de catch plus orienté arcade. Le bien nommé WWE All Stars a été confié à un studio interne situé à San Diego. La mission de ce dernier était simple : réunir des combattants légendaires et des superstars actuelles dans un titre sans prise de tête, retranscrivant la puissance des prises au travers d’effets et mouvements volontairement exagérés. Reste à voir si la sauce prend et si les développeurs ont rempli leur contrat…

Un certain style




Pour se démarquer en un seul coup d’œil des jeux de la série principale, les petits gars du studio de San Diego ont opté pour un style graphique particulier. Les modélisations des personnages sont exagérées et ils ont y ont appliqué une sorte de filtre typé cartoon. Le rendu est vraiment très agréable à l’œil et les stars sont parfaitement reconnaissables. Les designers ont réussi à apporter un côté déluré tout en respectant le matériau d’origine. En revanche, ils n’ont pas fait beaucoup d’efforts pour les modélisations du public et du ring. Ces deux éléments auraient pu être bien plus détaillés et affinés, d’autant plus qu’une pointe d’aliasing s’invite à la fête. Niveau sonore, les bruitages restent assez corrects, les voix font plaisir à entendre et les musiques accompagnent bien les entrées de nos stars. Toujours dans l’optique de proposer quelque chose de différents, THQ San Diego a imaginé un gameplay à mi-chemin entre le catch et le jeu de baston. On retrouve ainsi toutes les prises chères à nos superstars, les finishing moves spécifiques, les attaques via les cordes et les coins du ring ou encore la possibilité de se munir d’armes de fortune. A côté de cela, le système est très axé sur le principe de l’attaque, de la défense et surtout du contre. A chaque moment, même lorsqu’on est dans un sacré pétrin, on peut appuyer sur une gâchette pour contrer le mouvement ou la prise de l’adversaire, qui a alors lui-même la possibilité de contrer notre contre, l’avantage allant dans tous les cas à l’attaque. Le tout repose sur un système de timing qui rajoute une petite subtilité à ce gameplay fort accessible.

D’autres particularités sont à noter, comme les enchaînements que l’on peut modifier en associant les boutons d’attaque aux directions de notre stick gauche, ou encore comme les combos à exécuter en variant les combinaisons de touches. Il faut aussi rajouter la possibilité de faire rebondir l’adversaire avec une attaque afin de l’enchaîner par la suite avec une série de coups dans les airs ou avec une prise à mi-hauteur. Le gameplay est bien typé arcade et les mouvements sont exagérés, sans forcément tomber dans le délirant. Dans tous les cas, c’est facile à appréhender et on s’amuse bien assez rapidement, à moins que l’on tombe sur quelqu’un qui maîtrise les contres, auquel cas les débuts peuvent être douloureux. Afin d’assurer le spectacle, les mouvements spéciaux des catcheurs sont accompagnés de quelques effets visuels (traînées de couleur, ralentis, ondes de choc…) qui permettent de mieux ressentir la violence des coups. En plus, les animations ont été travaillées pour en mettre plein la vue. Pour le reste, on retrouve le côté classique du catch avec, pour gagner, des tombés, des soumissions ou des K.O. lorsqu’on a fait sauter les barres de vie de l’adversaire, qui se retrouve avec une barre rouge clignotante soulignant bien le danger qui rôde.

Mais tout n’est pas fini




On regrette néanmoins que les interactions avec les cordes et les coins soient aussi limitées, que les attaques aériennes priment souvent sur les autres (avec leur aspect téléguidé) et que l’I.A. soit aussi aléatoire, se laissant parfois avoir bêtement et enchaînant d’autres fois les contres avec une facilité déconcertante. Bien entendu, les trois niveaux de difficulté permettent de moduler le challenge. En sus, on note un certain manque de finition au niveau de la gestion des collisions. En plus d’une multitude de bugs, on remarque que les prises restent trop scriptées pour convaincre, certains coups ne touchant pas s’ils ne sont pas dans le script enclenché et d’autres étant pris en compte alors que le coup passe à côté. Dans le même esprit, les développeurs n’ont pas cherché à optimiser au mieux les chargements, ces derniers s’avérant fichtrement longs, voire pénibles à la fin. Du côté du contenu, le constat est plutôt mitigé. Le casting rassemble des stars du passé et d’autres actuelles, ce qui est fort jouissif pour un fan de catch, mais il ne comprend qu’une trentaine de combattants. C’est bien trop léger pour convaincre. On apprécie tout de même le fait qu’ils soient regroupés en quatre catégories et qu’ils profitent chacun de coups qui leur sont propres. Au niveau des modes de jeu, on en retrouve deux principaux. Le premier, Path of Champion, s’inspire des anciens Wrestlemania pour nous proposer trois voies à suivre : celle menant à affronter l’Undertaker, celle nous amenant face à Randy Orton et celle qui nous offre un ultime combat contre la Team DX. Une partie se compose d’une dizaine de rencontres relativement vite expédiées et seules quelques interventions du « boss de fin » viennent agrémenter le tout.

Les fans de catch s’amuseront bien sûr à y rejouer avec toutes les stars, mais les autres passeront à autre chose. Le deuxième mode, Fantasy Warfare, est clairement dédié aux amateurs du show. Il permet en effet de participer à une quinzaine de combats permettant de montrer quel champion, du passé ou du présent, est le meilleur dans sa catégorie. Bien qu’il soit plié en moins de deux heures, ce mode n’en reste pas moins très plaisant avec plein des vidéos introduisant les combats. La qualité des vidéos varie beaucoup, certaines étant même horriblement compressées, mais le plaisir de revoir des bouts de combat est bien présent. Vous l’aurez compris, au niveau du contenu, le menu est plutôt pauvre, même s’il garde une certaine replay value (en Path of Champion) pour les fans absolus. Reste alors à se tourner vers le mode Exhibition qui permet de varier les plaisirs avec les différents types de combat (un contre un, match handicap, en steel cage, fatal 4 way, etc.) ou vers le mode en ligne permettant d’affronter une, deux ou trois autres personnes. Dans ce dernier cas, le code réseau tient bien la route malgré une ou deux faiblesses de temps à autres. Le bon point, c’est que les développeurs n’ont pas oublié de laisser la possibilité de jouer jusqu’à quatre en local. Terminons avec quelques mots sur l’éditeur de personnage, qui est sympathique pour personnaliser l’apparence de son combattant, mais qui reste bien trop limité pour l’attribution des coups. En effet, on calque ces derniers sur ceux d’une star déjà existante, sans avoir la possibilité d’en mixer plusieurs. Fort heureusement, on peut quand même choisir son finishing move à part.

Point complet
WWE All Stars est un jeu de catch arcade plutôt réussi qui permet de passer d’excellents moments avec des amis, en local ou en ligne. Le mode Fantasy Warfare est en plus très appréciable malgré sa faible durée de vie, notamment avec l’intégration de vidéos présentant les combattants concernés, et les fans absolus n’hésiteront pas à suivre les trois voies du mode Path of Champion et de le recommencer encore et encore. Le gameplay, à mi-chemin entre le catch et le jeu de combat, est suffisamment accessible pour plaire à un large public, tout en intégrant quelques subtilités pour laisser une marge de progression jusqu’à le maîtriser. Le problème, c’est que THQ San Diego n’a pas peaufiné son bébé. Du coup, on se retrouve avec un contenu plutôt maigre, avec un public horrible et un ring moyennement modélisé, ainsi qu’avec une multitude de bugs de collisions et de scripts trop visibles. Dommage que le roster soit si léger, parce que celui-ci a clairement du charme avec son mélange de légendes du passé et de superstars actuelles. Reste que les amateurs de catch apprécieront certainement cet opus, avec son côté arcade assez réussi et ses bonnes sensations lors des coups, même s’il est plus à sortir dans le cadre d’une soirée qu’autre chose.

On a adoré :
+ Les coups spécifiques
+ Gameplay très accessible…
+ Avec quelques subtilités
+ Côté spectacle assuré
+ Modélisations des catcheurs…
+ Avec un aspect exagéré bien rendu
+ Les vidéos du FW, sympathiques
+ Vraiment fun, surtout entre amis
+ Code réseau qui tient la route
+ Casting bien choisi
+ Quatre styles différents
+ Un éditeur de perso…
On n'a pas aimé :
- Pas assez poussé
- Roster trop léger
- Peu de modes de jeu
- Panel de coups assez limité
- Beaucoup de bugs de collisions
- Peu d’interactions avec les cordes
- Ring et public à revoir
- I.A. aléatoire
- Chargements vraiment longs


Consulter les commentaires Article publié le 05/01/2012 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018