Test Wondershot - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 148 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Wondershot



Développeur
Leikir Studio
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  19.02.2016
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Prix de lancement
12,99 €

Le multi en local avait tendance à disparaître ces dernières années mais certains développeurs ont pensé aux joueurs qui aiment encore se faire des soirées entre potes, autour d’une pizza, avec quelque verres et un bon jeu sur le canap’ ! C’est dans cette optique que le studio français Leikir nous propose Wondershot… Pour le meilleur ?

Mignon et simple, un bon début ?



À peine le titre lancé, on vous envoie tout droit dans un petit tutorial, assez court mais sympa. Il vous permet de comprendre très rapidement le gameplay simpliste du jeu mais tout autant efficace : vous ne disposez que d’une seule munition, à vous de faire mouche ! Pour schématiser, vous avez le choix entre quatre armes (arc, lance-pierres, masse et boomerang). Deux possibilités s’offrent alors à vous : vous touchez votre ennemi, il meurt et vous récupérez instantanément votre munition… ou vous le loupez et vous devez aller ramasser vous-même votre munition, tout en évitant de vous faire tuer entre temps. La seule véritable difficulté, c’est donc de savoir viser juste et souvent. Dans le cas contraire, votre personnage secouera les bras en l’air pour montrer sa panique. Chaque arme se manie différemment et dispose d’une particularité. Ainsi, l’arc permet, via une pression rapide, de balancer une flèche à tête chercheuse assez lente, une pression prolongée étant nécessaire pour envoyer une flèche rapide. Le lance-pierres enverra quant à lui une pierre énorme et lente ou une bille en mode flash qui ricochera bien plus vite. Le boomerang, pour sa part, sera envoyé devant et vous reviendra dessus ou bien il stagnera sur place en propageant une grosse onde autour avant de revenir dans vos mains malgré votre déplacement. Enfin, le marteau permet de passer à travers un mur et de balancer un gros coup dans la foulée.

Du côté des personnages, on remarque que chacun a quatre skins, ce qui ne change rien de plus à part l’effet cosmétique, le choix se faisant en début de partie. Nous avons le droit à du contenu solo, Aventures, comprenant un mode défi et un mode survie. Le mode défi demande de compléter un certain nombre de missions avec des objectifs prédéfinis : tuer un nombre d’ennemis dans un temps donné, en mettre à terre un max en x temps, etc. Quant au mode survie, il se montre aussi classique qu’ardu une fois les premières vagues passées. La bonne nouvelle, ces que ces deux modes sont également disponibles en couch-coop jusqu’à quatre. Mieux, le mode multi Bataille se joue à 100% en local, proposant des grands classiques comme du deathmatch, du dernier debout, du duel ou encore un mode custom pour intégrer ses propres règles et son envie d’en profiter ou non en équipe. Petit bémol, si la coopération en locale fait du bien, il est regrettable de voir qu’il n’y a pas de coopération en ligne pour compléter l’offre… Le contenu passé en revue, intéressons-nous à la direction artistique et à la technique. Le mode cartoon donne de la vie au titre et la vue par-dessus offre une bonne visibilité aux parties. Côté bande-son, il n’y a rien à signaler, c’est du basique. Aucun souci technique n’a été décelé. La prise en main est immédiate, un joystick pour se déplacer, un pour viser, A pour attaquer et RT pour les roulades. Il ne faut que quelques secondes pour mettre à mort votre premier ennemi (ou être mis à mort). En jeu, des bonus peuvent apparaitre ci et là pour donner des petits boosts ou de nouveaux pouvoirs à votre personnage. C’est plutôt fun et plaisant.

L’avis perso d’Aeons // Un jeu éphémère…

Le titre propose une expérience sympathique en multi local, grâce à des parties rapides et une prise en main aisée. Reste qu’après quelques parties à peine, on a déjà l’impression d’en avoir fait le tour et de refaire encore et toujours la même chose. Ca manque d’environnements différents, de diversité des maps… Mais ce n’est pas tout, le titre a un réel intérêt à plusieurs, à trois ou à quatre, du coup il est dommage de voir qu’il n’y a pas de mode en ligne pour compléter la bonne idée du couch-gaming. Qu’on se le dise, vous ne lancerez pas ou peu le jeu pour y jouer en solo. Il arrive également qu’on ait l’impression que les personnages se trainent, tandis que la visée peut paraitre hasardeuse à certains moments, ce qui peut être dommageable quand le titre laissait présager que le « skill » allait être LE point important. A la manière d’un Screencheat ou d’un Bomberman, il fera passer quelques moments sympathiques entre potes, à condition d’y jouer un peu de temps en temps. De là à dépenser à 13 euros pour y jouer ? C’est une toute autre question.


Point complet
Les jeux qui permettent de jouer à plusieurs en local ne courent pas les rues. Il est donc plus difficile de cracher dans la soupe quand l’un d’eux se dévoile. Malgré tout, si nous apprécions vraiment le concept de ce Wondershot, il faut bien reconnaître que le gameplay a encore besoin d’être travaillé pour proposer une expérience vraiment satisfaisante. En l’état, on le sort pour une partie de temps en temps avec des potes, mais pas au-delà. Du coup, nous ne pouvons que vous le conseiller à un prix plus petit…

On a adoré :
Le concept
Local gaming
DA sympa
Couch gaming, yeah !
On n'a pas aimé :
Rythme parfois un peu mollasson (perso lourd)
Visée parfois imprécise
Prix un poil trop élevé
Absence totale du online !


Consulter les commentaires Article publié le 24/09/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017