Test Vancouver 2010 - Le jeu officiel des Jeux Olympiques - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 148 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Vancouver 2010 - Le jeu officiel des Jeux Olympiques



Editeur
Sega
Développeur
Eurocom
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  15.01.2010
  12.01.2010
Nombre de joueurs
1

Depuis quelques années, Sega règne en maître quasi incontesté sur le domaine des jeux de sport basés sur la licence des Jeux Olympiques. Pourtant, un petit prétendant sans envergure s’est présenté face au géant : RTL. Si le studio n’a pas encore réussi son pari, il faut bien reconnaître qu’il est toujours bon d’amener un peu de concurrence. Ce danger soudain a-t-il poussé les développeurs d’Eurocom à nous proposer un titre de qualité ?

Sortez couvert qu’ils disaient…




Comme son nom l’indique, Vancouver 2010 nous propose de participer aux Jeux Olympiques de 2010 qui se déroulent dans la ville enneigée de Vancouver. Au programme nous avons 14 épreuves inspirées des disciplines sportives les plus en vogue à cette période de l’année. Cela reste relativement peu, d’autant plus que les contrôles sont très similaires pour une grosse moitié de ces épreuves, ce qui enlève beaucoup à l’intérêt de la chose, mais l’essentiel y est pourtant. On aurait cependant aimé que toutes les épreuves fassent acte de présence, y compris les principales comme le biathlon, que les développeurs ont sans doute jugé trop compliqué à introduire… Pour le reste, les contrôles sont fort heureusement très simples et le jeu agréable à jouer. Cependant, on regrette que globalement les sensations soient assez fades, surtout dans des disciplines comme le snowboard où on ne ressent pratiquement rien si ce n’est de la frustration. Quant au Bobsleigh, on se dit que son correspondant dans le jeu de RTL était même parvenu à faire mieux, cette version made in Eurocom de la discipline étant minimaliste et peu précise. Reste alors quelques épreuves plus agréables comme le ski alpin, mais malheureusement rien d’inoubliable…

Quand on regarde bien, les développeurs ont limité les disciplines à ce qui était le plus simple à retranscrire, éjectant ainsi le biathlon, le hockey ou encore le curling. Par conséquent, on se retrouve avec une demi-douzaine d’épreuves qui ne sont que des variantes les une des autres, principalement en ce qui concerne les sports de glisse puisqu’il s’agit toujours d’appuyer sur le bouton d’élan au lancement, de charger la puissance quelques mètres en pressant sur un bouton pour enfin slalomer en accélérant et en se réorientant si nécessaire. Il n’y a strictement rien de compliqué à l’horizon, ce qui rend les choses encore plus faciles et inintéressantes. Cela dit, à petite dose, les épreuves de ski demeurent sympathiques et les autres épreuves sont tout de même assez réussies. On aurait juste aimé avoir droit à plus de diversité et des contrôles plus variés. Même constat en ce qui concerne les modes de jeu guère très variés puisqu’ils se limitent au choix d’une épreuve ou à des défis, et non à une compétition, ainsi qu’à du multijoueur jusqu’à 4 joueurs. Inutile de dire qu’on fait très vite le tour de ce Vancouver qui aurait clairement mérité d’être vendu pour une trentaine d’euros. Ajoutez à cela l’absence de conditions météorologiques, l’absence de suspense en solitaire, l’absence d’environnements différents et une gestion des contacts très moyenne et vous obtenez un jeu tout juste passable qui ne s’en sort finalement que grâce à sa compatibilité en ligne, ses très beaux graphismes et ses contrôles. C’est nettement trop peu pour justifier l’achat d’un jeu au prix plein qui aurait mérité de bénéficier d’un contenu plus large, de l’intégralité des épreuves, de sensations fortes, de conditions météorologiques et d’un vrai mode solo…

Point complet
Il est difficile d’évaluer un jeu comme Vancouver 2010, qui est certes agréable à jouer, beau et jouable en ligne, mais qui n’offre que trop peu de contenu pour son prix. A 30€, la pilule serait bien passée, mais au prix plein, il faut reconnaître que c’est une belle arnaque, d’autant plus que les développeurs ne se sont pas foulés en ce qui concerne le gameplay, que les disciplines sont trop peu nombreuses et que les sensations ne sont pas toujours au rendez-vous. Bref, Vancouver vaut la peine à petit prix et si, et uniquement si, vous êtes un fan invétéré de ce style de jeu, sans quoi vous risquez de ne passer que 20 minutes tout au plus dessus !

On a adoré :
+ Très joli !
+ Jouable en ligne
+ Des contrôles simples…
On n'a pas aimé :
- Mais que des variantes !
- Contenu chiche
- Peu de disciplines
- Peu de sensations


Consulter les commentaires Article publié le 29/01/2010 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017