Test UFC 2010 Undisputed - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 211 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

UFC 2010 Undisputed



Editeur
THQ
Genre
Combat
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.05.2010
  25.05.2010
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Mémoire
13 Mo par sauvegarde
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital

L’année dernière, Yuke's Media Creation nous a proposé un UFC 2009 Undisputed qui, bien qu’imparfait, était de grande qualité. Les amateurs de MMA ont eu le droit à un titre orienté simulation demandant une certaine technique et pas mal d’entraînement pour être maîtrisé. Un an plus tard, le studio de développement compte bien remettre le couvert pour le compte de THQ avec un opus sobrement intitulé UFC 2010 Undisputed. Reste alors à voir s’il s’agit d’une véritable suite ou d’un simple opus 1.5 comme on a l’habitude de le voir avec certaines franchises…

Un entraînement qui porte ses fruits




UFC 2009 Undisputed a été un succès aussi bien critique que commercial. Il était donc logique de voir apparaître un nouvel opus pour l’année suivante. Les fans du genre attendaient surtout des développeurs qu’ils reprennent les bases du précédent, qu’ils corrigent les points faibles relevés l’an passé et qu’ils proposent quelques ajouts. Le premier point qui frappe, c’est le roster des plus solides qui permet de retrouver plus d’une centaine de combattants, avec bien entendu tous les grands noms de la discipline. Pourtant, les acheteurs d’une version Xbox 360 auront l’impression d’être lésés puisque Dan Severn, Royce Gracie et Jens Pulver sont aux abonnés absents. La raison ? Ce sont des exclusivités PlayStation 3, au même titre qu’une poignée de vidéos de véritables combats et cinq événements. Cette déception passée, il faut tout de même avouer qu’il y a déjà de quoi faire avec cette galette 360. Les développeurs ont en plus eu la bonne idée de ne pas cantonner chaque combattant à un style particulier debout et un au sol. Ainsi, contrairement à l’année dernière, les fighters empruntent des coups à plusieurs styles et disposent parfois de coups inédits. Globalement, le casting a été rééquilibré pour coller au mieux à la réalité. Les connaisseurs ne peuvent qu’en être ravis, les caractéristiques de chacun suivant la même logique.

Au niveau du gameplay, de prime abord, les changements paraissent minimes. Pourtant, dès lors que l’on enchaîne les rencontres, on se rend vite compte que plusieurs changements assez subtils ont été opérés. Les animations ont été retravaillées pour offrir plus de réalisme, les prises et les enchaînements font encore plus naturels et les combats ont gagné en dynamisme et en fluidité, sans pour autant perdre en technicité. Au contraire même, les coups sont beaucoup plus nombreux, quelques éléments ont été modifiés au niveau des combinaisons, les clinchs ont été revus, tout comme les soumissions plus délicates à placer, et il est désormais possible de prendre appui sur la cage. La prise en main est encore plus délicate que par le passé et, si un néophyte devra impérativement passer par le tutorial et des phases d’entraînements pour assimiler petit à petit les bases et les coups plus avancés, un habitué sera lui aussi invité à le consulter, et ce même si ce dernier maîtrise déjà le 2009. Bien entendu, le temps d’apprentissage sera largement raccourci dans ce dernier cas, mais le didacticiel reste une étape indispensable pour apprendre à maîtriser la bête. Les connaisseurs remarqueront aussi qu’il est désormais possible d’esquiver des coups pour les rendre dans un bon timing. Plus technique, plus difficile à maîtriser, UFC 2010 Undisputed n’en reste pas moins plus défoulant et grisant, la puissance des coups se faisant sentir avec de bons combattants et les hématomes et autres plaies amplifiant tout cela. Bien entendu, cette cuvée 2010 reprend aussi toutes les solides bases de 2009 côté gameplay et contenu, mais aussi certains de ses défauts.

Ainsi le mode carrière, beaucoup plus long et riche qu’auparavant reste assez fade, voire un poil lassant avec son enchaînement gestion du planning/combat assez brut malgré quelques mises en scène ci et là. A côté de cela, en y jouant par petites doses et en alternant avec les autres modes de jeu relativement intéressants, on arrive à passer outre et à prendre un sacré plaisir à faire progresser son poulain créé de toutes pièces grâce à l’éditeur de personnages plutôt complet. L’interface a été revue pour être plus ergonomique mais les goûts feront que certains la trouveront un poil cheap. Dans le global, il n’y a pas de grandes surprises par rapport à l’an dernier mais le tout reste suffisamment efficace pour dire que les développeurs ont rempli leur contrat. En revanche, on ne peut que regretter que l’un des éléments essentiels du soft n’ait pas été en tête de liste des choses à travailler absolument. Il s’agit bien entendu du mode de jeu en ligne qui, très appréciable et alléchant sur le papier (notamment avec les camps d’entraînement qui font finalement office d’artifices), sera vite laissé de côté à cause de problèmes réguliers de lags. Certes on peut voir si son adversaire a une connexion qui tient la route, mais même cela ne suffit pas à pallier le problème qui est amplifié par le concept du jeu, celui-ci demandant de la technique et de la précision. Le pire dans tout cela, c’est que THQ a opté pour la politique du Pass Online. En effet, chaque exemplaire du jeu est fourni avec un code à usage unique qui permet d’accéder au jeu en ligne. Sans celui-ci, les joueurs doivent débourser 400 MS Points pour avoir les mêmes privilèges. Quand on voit que le mode n’a pas été assez soigné, on ne peut que prendre cela pour une mauvaise blague.

Point complet
UFC 2010 Undisputed pourrait sembler être de prime abord une version 1.5 de l’opus de 2009. Pourtant il suffit d’essayer l’un et l’autre à la suite pour se rendre compte qu’il est plus que ça. Plus fluide, mieux animé, plus technique, plus riche, plus beau, plus complet, plus grisant, etc., il est quasiment mieux en tous points. Les habitués verront tout de suite la différence, qui sera beaucoup moins perceptible pour les néophytes. Ces derniers pourraient même d’ailleurs être rebutés par le gameplay. Ceci dit, ceux qui prendront le temps d’apprendre à le maîtriser ne le lâcheront assurément plus, du moins jusqu’à ce qu’ils trouvent mieux. Cette nouvelle cuvée avait tout pour frôler la perfection, mais elle rate la première marche du podium en trébuchant sur quelques os. Entre une carrière fade et du contenu en moins (exclusif PlayStation 3), les joueurs Xbox 360 auront de quoi pester contre l’éditeur. Mais le plus gênant, c’est que THQ a opté pour la politique du Pass Online (code à usage unique dans les exemplaires neufs pour accéder au jeu en ligne, payant sinon) alors que le mode online n’a pas été soigné, les parties étant souvent entachées par du lag. Dommage !

On a adoré :
+ Contenu satisfaisant
+ Animations de qualité
+ Plus fluide
+ Plus technique
+ Plus grisant
+ Des ajouts subtils qui changent la donne
+ Gameplay riche
+ Carrière beaucoup plus consistante…
On n'a pas aimé :
- Mais toujours fade
- Des soucis de lags en ligne…
- Code à usage unique pour jouer online
- Manque du contenu (exclusif PS3)


Consulter les commentaires Article publié le 06/09/2010 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019