Test Toy Story 3 - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 461 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Toy Story 3



Développeur
Avalanche Software
Genre
Action Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.07.2010
  15.06.2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

De nos jours, les studios tendent à exploiter au maximum les licences, à tel point que l’on voit souvent débarquer divers produits dérivés. Avec la sortie l’été dernier du film Toy Story 3 de Pixar, Disney Interactive Studios a demandé à Avalanche Software de plancher sur une adaptation vidéoludique. En règle générale, la catastrophe n’est jamais loin avec ce genre d’adaptations, surtout qu’il y avait de quoi être quelque peu méfiant quand on sait que l’adaptation de

VOLT, Star Malgré Lui

était très moyenne. Les développeurs ont-ils réussi à nous surprendre ?

Entre fidélité et inspiration




Pour nous mettre dans l’ambiance, les développeurs ont pensé à soigner le menu du soft, présenté sous forme de plateau de jeu. Très appréciable, celui-ci permet surtout de remarquer que ce Toy Story 3 se compose de deux parties bien distinctes : un mode Histoire, dont on suit l’avancée directement sur le plateau, et un mode libre nommé Coffre à Jouets. Le premier propose grosso modo de reprendre quelques passages clés du film d’animation tout en en découvrant d’autres permettant de varier les plaisirs. Une huitaine de niveaux sont ainsi à découvrir dans la peau de Woody, Buzz et/ou Jessie. En effet, afin d’éviter une certaine monotonie, les développeurs ont pensé à intégrer des parties spécifiques aux personnages et d’autres basées sur leur complémentarité, chacun ayant sa spécialité. Woody peut ainsi atteindre certains endroits inaccessibles grâce à son lasso, Jessie fait preuve d’un incroyable sens de l’équilibre lorsqu’il s’agit de sauter de petits objets en petits objets et Buzz représente la force avec sa capacité à lancer ses camarades et celle à défoncer certains éléments fragiles sur un rush ou en retombant lourdement sur le sol. Ces passages se déroulant principalement dans la maison d’Andy et à la garderie sont plutôt faciles, mais ils restent assez agréables, surtout qu’il faut bien compter sur l’interaction entre les personnages pour progresser, en sachant qu’on peut rapidement switcher entre les trois en une pression de touche.

Mais ce n’est pas tout puisque les petits gars d’Avalanche Software ont rajouté une multitude d’autres passages lorgnant sur des genres différents, principalement lors des phases dédiées à un héros. Ainsi, en plus des phases de plates-formes, on retrouve du shoot, de la course, des mini-jeux, etc., le tout faisant appel à une certaine dextérité. Bien que chaque approche soit vite assimilable grâce à une prise en main très aisée favorisant l’accessibilité, il faut reconnaître que les plus jeunes auront quelques difficultés à venir à bout de certains passages demandant de bons réflexes ou une certaine précision, ce que n’offre pas toujours le gameplay. Toutefois, si la difficulté est un poil mal calibrée, des aides sont mises à la disposition du joueur pour lui donner un indice sur ce qu’il faut faire pour progresser, voire pour carrément lui montrer comment passer l’obstacle. Mieux encore, les checkpoints sont idéalement placés pour éviter de frustrer ceux qui ont un peu plus de mal. Mieux vaut par contre terminer complètement un niveau pour sauvegarder avant de quitter la partie, sans quoi il faut le recommencer du début. Les adultes mettront un peu moins de quatre heures pour boucler le mode, les enfants monteront à six heures mais, dans les deux cas, tout le monde y trouvera du plaisir.

La boîte magique !




Malgré tout, on note un certain dirigisme, quelques bugs ci ou là et une caméra à souvent replacer soi-même, les angles choisis étant parfois gênants. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les développeurs ont fait du très bon boulot pour nos offrir un gameplay efficace malgré les divers genres mélangés et une certaine diversité. Il en va de même au niveau des décors puisqu’on passe de la maison d’Andy à une ambiance western avant de retrouver un côté plus futuriste, etc. Fidèle au matériau de base, cette adaptation fait plaisir à voir. Loin d’être extraordinaire graphiquement parlant, elle reste très appréciable à l’œil avec des modélisations de qualité, des décors assez détaillés et un rendu de très bonne facture. Certains regretteront quelques bugs ci et là, des animations un peu raides ou encore des textures en deçà, mais il faut bien reconnaître que tout ceci est loin d’être embêtant. Dans le même ordre d’esprit, la bande sonore a été travaillée, avec des voix françaises que les fans des films d’animation reconnaîtront et des musiques qui enchantent. Les répliques sont elles aussi assez proches de ce que l’on connaît dans la licence et l’humour est bel et bien de la partie, même s’il fait plus ou moins mouche selon les situations. Avec tout ceci, on en oublierait presque de vous parler du deuxième mode principal du titre : le Coffre à Jouets.

Compensant allègrement la faible durée de vie du mode Histoire, celui-ci s’apparente à un monde libre entièrement ouvert. Les joueurs peuvent ainsi incarner au choix l’un de nos trois héros et se rendre dans ce mode qui démarre avec une ville sur le thème du western. Recelant divers bonus à trouver, ce mode permet surtout de modeler entièrement la ville et de la personnaliser. Mieux encore, diverses missions, que l’on peut cumuler, sont proposées par les habitants. Bien que très faciles à boucler et plutôt répétitives dans l’ensemble, elles permettent d’engranger de la monnaie virtuelle (à récupérer aussi dans le mode scénarisé) pour acheter de nouveaux éléments (bâtiments, véhicules, personnages, accessoires…). Si les adultes se lasseront rapidement de ce mode, à cause de sa répétitivité, les plus jeunes et les plus créatifs passeront assurément des heures à rendre service aux habitants, à les relooker, à façonner la ville, à chercher les bonus, etc., surtout qu’au fil de la progression on débloque d’autres parties aux univers différents. Il y a donc de quoi faire ! Les intéressés trouveront même quelques clins d’œil aux autres licences Pixar. Terminons en précisant que le soft se pare aussi d’un mode coopération à deux en local (pas de coop online donc), qui trouve tout son intérêt pour certains mécanismes de progression, notamment lors des interactions entre les personnages, et qui permet de passer du bon temps avec un ami ou un membre de sa famille. Toutefois, quelques petits soucis techniques sont à relever, comme la fluidité qui en prend un petit coup au passage. Il n’y a rien de catastrophique mais cela laisse une petite sensation d’inachevé, ou du moins de terminé à la va-vite.

Point complet
Alors qu’on était prêt à s’attendre au pire, on constate qu’Avalanche Software a sérieusement planché sur le sujet, à tel point que cette adaptation vidéoludique de Toy Story 3 se révèle être une très bonne surprise. Bien que tout ne soit pas parfait, il faut bien reconnaître que les développeurs ont fait du bon travail pour nous proposer un jeu fidèle à l’univers de base, composé à la fois d’un mode histoire agréable à parcourir, bien que court et à la difficulté un poil mal dosée, et un mode coffre à jouets qui ravira tous les plus jeunes. Les adultes apprécieront aussi la liberté et les possibilités offertes par ce dernier, mais ils s’en lasseront plus ou moins vite, la faute à des missions très faciles et répétitives. Reste que le soft intègre finalement plusieurs style de jeu en un seul (shoot, mini-jeu, course, plate-forme, etc.), que les environnements sont assez variés et que malgré un ou deux détails (comme la caméra, des imprécisions dans le gameplay ou certaines animations un peu rigides), l’aspect esthétique est satisfaisant. Rajoutez une bande sonore de qualité, des personnages complémentaires et une bonne dose de fun, secouez et servez, vous avez le droit à un bon opus, plutôt fun, qui ravira dans l’ensemble petits et grands.

On a adoré :
+ Univers fidèle à l’original
+ Menu appréciable
+ Bande sonore
+ Mode Histoire agréable à parcourir
+ Plusieurs genres dans le même jeu
+ Coffre à Jouets très bien pensé
+ Agréable à l’oeil
+ Checkpoints bien placés et aides
+ Fun pour les petits et les grands
+ Accessible et prise en main rapide
+ Coop à 2 en local…
On n'a pas aimé :
- Intégrée un poil à la va-vite
- Missions du mode CàJ répétitives
- Mode Histoire court…
- A la difficulté un peu mal dosée
- Quelques imprécisions dans le gameplay
- Quelques détails techniques


Consulter les commentaires Article publié le 10/01/2011 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021