Test The Elder Scrolls V : Skyrim Anniversary Edition - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 475 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Genre
Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  11.11.2021
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
54,99 €

  • Chéri qu'est-ce que tu fais ?
  • Rien !
  • Ben si, tu caches quoi derrière ton dos là ?
  • Rien du tout mon amour.
  • C'est un jeu, fait voir, c'est quoi ?
  • Non mais ce n'est rien je te dis.
  • Fais voir !
  • Aïe ! Non mais lâche...
  • Ce n'est pas vrai ! T'as replongé ?
  • Attends, ce n'est pas ce que tu crois !
  • Ah oui ? Ce n'est pas Skyrim ?
  • Si mais...
  • Mais quoi ? T'as déjà passé plusieurs centaines d'heures sur ce truc, tu m'avais dis que tu n'y retoucherais plus.
  • Mais c'est l'édition 10ème anniversaire !
  • Ce n'est pas possible, ils vont le ressortir combien de fois ce jeu ?
  • Non mais là ce n'est pas pareil, c'est la dernière version et je dois faire le test.
  • Tu vas y passer encore combien de temps ?
  • Non mais je connais bien le jeu et les gens aussi, c'est surtout pour parler de ce qu'apporte cette édition.
  • Je te préviens, après ce test, t'arrêtes ! Sinon je te garantis qu'à côté de moi, les dragons du jeu te paraîtront bien gentils !
Skyrim pour les nuls



Avant d'entrer dans le vif du sujet, parlons d'abord brièvement de Skyrim. Cinquième opus de la saga The Elder Scrolls (TES), Skyrim est sorti il y a dix ans et si on en parle encore aujourd'hui, c'est parce que c'est un jeu extrêmement marquant. Gigantesque RPG open world, Skyrim est surtout un formidable bac à sable dans lequel le joueur, hors de la quête principale, est laissé totalement libre. Libre de faire ce qu'il veut, libre de vivre ce qu'il veut. Aboutissement ultime d'une formule entamée avec TES 3 : Morrowind et surtout TES 4 : Oblivion, Skyrim est LA preuve du savoir-faire de Bethesda quand il s'agit de créer des mondes immersifs dans lesquels les joueurs aimeront se perdre. Skyrim reste encore aujourd'hui un jeu essentiel et marquant. D'ailleurs c'est le premier TES à avoir bénéficié de plusieurs versions puisque cinq ans après sa sortie initiale sur PC et Xbox 360/PS3, les joueurs ont pu redécouvrir le jeu avec la Special Edition (critique à découvrir ici) sur PC/Xbox One/PS4. Au menu, un petit lifting graphique, tous les DLC et, chose incroyable, l'arrivée des mods sur console. Le jeu aura également droit à une version Switch et une version VR. Et nous voilà donc aujourd'hui, en novembre 2021, face à une autre ressortie du jeu... enfin plutôt face à une mise jour qu'une vraie nouvelle version. Une mise à jour qui est disponible gratuitement pour tout détenteur de la Special Edition (qui est incluse dans le Game Pass et optimisée pour Series X/S, rappelons-le). Gratuite ? Mais alors, qu'est-ce que c'est que cette version dixième anniversaire vendue 20 euros ? C'est ce que nous allons voir ensemble.

Bienvenue au club

L'ajout principal de cette édition anniversaire porte un nom : le Creation Club ou club de création si vous préférez le français. Kézako ? Il s'agit tout simplement d'un endroit proposant du nouveau contenu chapeauté par Bethesda ou par certains des moddeurs les plus appréciés de la communauté. "Mais Jamy, c'est comme des mods ?"… Non Fred ! Faisons un petit détour pour expliquer la différence entre les mods de la communauté et le contenu du Creation Club.

Les mods sont des fichiers à télécharger, faits par des moddeurs, qui ont la faculté de modifier le jeu de base. Ça peut être de manière assez anecdotique comme par exemple un mod permettant de zapper l’intro pour éviter de se refaire pour la quinzième fois le long passage en charrette. Ça peut modifier certains aspects techniques comme par exemple Open Cities qui vous permettra de pénétrer dans les villes sans temps de chargement, comme si la map était un grand tout. Mais ça peut aussi très lourdement changer le jeu. Les plus gros mods peuvent ajouter de nouvelles classes, de nouveaux lieux, changer les graphismes, proposer un nouveau système de météo/saison, de nouvelles animations de combat, etc. Les possibilités sont quasi infinies. Les avantages : c'est gratuit, ça permet de redécouvrir le jeu, ça permet de faire évoluer son gameplay vieillissant, ça permet de le rendre bien plus beau, etc. Les défauts : il faut mettre les mains dans le cambouis. Il faut télécharger les mods, les faire charger dans le bon ordre, s'assurer qu'il n'y ait pas d'incompatibilité entre eux, faire attention car certains peuvent faire baisser drastiquement les performances (notamment sur une simple Xbox One). Et puis il y a le risque de dénaturer le jeu. Modder Skyrim peut potentiellement le transformer en monde peuplé de top modèles aux formes généreuses, avec des sorts ou des armes ultra puissantes qui cassent le challenge, une direction artistique ne voulant plus rien dire avec des armures de Power Rangers, de Master Chief ou des déguisement de Sonic, etc. D'ailleurs ce n'est pas pour rien que les succès sont automatiquement désactivés si on utilise des mods… Ces derniers pouvant permettre de tricher, les chasseurs de points devront s'en passer.

Et puis il y a le Creation Club. Ce dernier n'arbore pas une présentation typique de store en ligne pour rien puisque les contenus qui y sont proposés sont payants. Avant de sortir les fourches et de crier au scandale, il est bon de noter que c’est un moyen pour certains moddeurs de se faire un peu d'argent sur leurs créations. Mais alors, il y a quoi dedans ? Quel intérêt ? A l'instar des mods, le Creation Club propose de nouvelles armes/armures, de nouvelles quêtes, de nouveaux lieux, de nouvelles montures, etc. Les avantages, notamment par rapport aux mods ? Premièrement, il n’y a pas de questions à se poser à l'installation ou dans les choix. Tout le contenu du Creation Club est compatible avec le jeu de base sans problème, zéro risque d'entrer en conflit entre les différents ajouts, que vous en preniez un ou cent. Deuxièmement, aucun risque de casser le jeu dans son gameplay ou sa direction artistique. Le Creation Club permet d'ajouter beaucoup de choses mais un soin tout particulier a été pris pour que ça ne dénature pas le cœur de l'expérience Skyrim. Troisièmement, les chasseurs de succès peuvent en profiter sans que ça bloque leur chasse aux points. Les défauts ? C'est payant. Tout n'est pas extrêmement cher mais c'est payant. Comparé à la tonne de mods gratuits, on peut aisément comprendre que certains n'y voient aucun intérêt.

Ensuite, le contenu du Creation Club, comme évoqué plus haut, veille à ne pas dénaturer l'expérience Skyrim... peut-être un peu trop. Comparés à des mods qui améliorent la magie, les combats, etc., les ajouts du Creation Club, bien que sympathiques, pourront paraître assez fades ou timides. Il s'agit majoritairement d'ajouts cosmétiques ou de nouvelles quêtes. Rare est le contenu qui modifie vraiment l'expérience de jeu. En fait, un seul exemple nous vient en tête : le mode Survie. Un nouveau mode bienvenu qui proposera une bonne dose de challenge à ceux qui voudraient redécouvrir Bordeciel sous un nouveau jour. Si vous activez ce dernier, il faudra gérer la faim de votre personnage, la fatigue, l'inventaire (il sera impossible de se trimballer avec vingt armes et dix armures comme dans le jeu de base), il faudra aller dormir pour passer ses niveaux (comme dans les anciens TES), etc. Bref, vous l'aurez compris, le Creation Club offre du neuf mais il s'inscrit dans la continuité de ce qu'a toujours proposé Skyrim. La mise à jour ajoutant ce fameux club, gratuite pour tous possesseurs de la Special Edition, propose tout de même quatre contenus gratuits issus dudit club à tout le monde dont le fameux mode Survie évoqué plus haut. Beau geste de Bethesda. "Mais Jamy, attends ! Si la màj est gratuite pour tout le monde, c'est quoi cette édition 10ème anniversaire à 20 balles ?". Ah oui, c'est vrai. Finalement c'est quoi cette édition payante ? Il s'agit tout simplement d'une version comprenant une quantité massive de contenus issus du Creation Club. Lâcher son petit billet de 20 sur cette version, c'est tout simplement obtenir tout le contenu disponible dans le Creation Club à ce jour.

Pour toi public

Après cette mise au point, il est évident que cette édition 10ème anniversaire s'adresse principalement à deux types de publics. En premier lieu, les ultra fans, ceux qui n'ont jamais vraiment quitté Bordeciel. Tout particulièrement ceux sur console ou ceux qui n'aiment pas patauger dans la jungle des mods. Et puis ensuite, les petits nouveaux. Ceux n'ayant jamais touché au monument qu'est Skyrim pourront le faire avec la version la plus complète jamais sortie. Une version tellement remplie de contenus à ras bord qu'évoquer sa potentielle durée de vie frôle l'indécence. Pour ceux qui n'ont pas touché à Skyrim depuis la version Vanilla et qui ont donc fait l'impasse sur la Special Edition, l'expérience peut se révéler sympathique également. Par contre pour ceux ayant déjà retourné la Special Edition jusqu'à plus soif ou pour ceux qui jouent sur une version ultra moddée (certains joueurs utilisent jusqu'à 150-200 mods en même temps), il faut bien avouer que débourser 20 euros pour les ajouts du Creation Club ne présentera que peu d'intérêt. Vu le contenu disponible gratuitement via les mods, maigres sont les chances d'attirer un joueur rompu à l’utilisation des mods. D'ailleurs c'est bien à ce niveau que cette édition 10ème anniversaire est décevante puisqu'elle ne propose aucune amélioration graphique ou de gameplay. Le résultat ? Un jeu culte certes mais qui accuse le poids des années.

Le gameplay a pris un coup de vieux, certaines textures déjà pas terribles sur old gen deviennent presque immondes en 4K sur un bon écran, les animations sont parfois d'un autre âge, les temps de chargement sont nombreux (mais heureusement quasiment éliminés si vous jouez sur Xbox Series), etc. Et c'est rageant car parmi les milliers de mods gratuits, faits par des fans, il y a facilement de quoi transformer Skyrim en un jeu new-gen. Textures améliorées, meilleur niveau de détails pour les objets, open cities (voir plus haut), de meilleures animations de combat, un meilleur système de magie, une météo plus dynamique, des effets lumineux améliorés, un ciel plus beau, une distance de vue plus grande… Oui c'est long et parfois fastidieux à mettre en place mais la récompense est sans égale. Moddé, Skyrim devient un jeu sublime, débarrassé d'énormément de stigmates de son passé. Bethesda aurait pu faire un effort là-dessus. Si des moddeurs arrivent à embellir le jeu sur leur temps libre, le studio et ses gros moyens peut aussi se le permettre. D'autant plus que beaucoup de mods embellissent le jeu en prenant grand soin de ne pas dénaturer sa direction artistique et son ambiance. On aurait bien aimé en retrouver un ou deux dans le Creation Club. Le prix de 20 euros aurait été autrement plus justifié.

Point complet
  • Bonjour, je m'appelle Damzé
  • Bonjour Damzééééé (groupe en cœur)
  • Je... je suis un ancien joueur de Skyrim. J'y ai joué sur PC, sur console. J'ai joué à Skyrim Vanilla, Special Edition, j'ai moddé... j'ai passé des centaines d'heures sur ce jeu. Et récemment j'ai... j'ai replongé. J'ai touché à l'édition 10ème anniversaire…
  • Et nous ne sommes pas là pour te juger mon ami. Ici, chez les anciens joueurs de Skyrim anonymes, nous sommes uniquement là pour te soutenir.
  • Merci. En fait c'est mon deuxième jour sans y avoir touché.
  • C'est dur ?
  • Oui, très. Dans la rue, parfois, je sifflote le thème principal. L'autre jour, il y avait un corbeau dans mes salades, je lui ai crié Fus Ro Dah…
  • Je vois. Skyrim est important pour toi, pour nous tous.
  • Rejouer à Skyrim pour moi c'est…
Rejouer à Skyrim, c'est comme réenfiler une ancienne paire de pantoufles. Vous savez ces vieilles charentaises, un peu moches et démodées, avec un trou qui commence à se faire au niveau du gros orteil et qu'on pourrait jeter mais qu'on garde car on sait qu'elles sont chaudes et confortables. Cette édition anniversaire, c'est un peu comme si on les avait lavées et puis qu'on avait rapiécé le trou du gros orteil. Ça reste la même chose mais en un peu mieux. Les défauts et les qualités du jeu restent les mêmes. L'expérience reste similaire, il y a juste plus de contenu. Toujours plus de contenu. Ça fait plaisir mais est-ce vraiment ce dont le jeu avait le plus besoin pour fêter dignement ce dixième anniversaire ? Pour ceux ayant exploré les moindres recoins de Bordeciel et avides de nouveautés, pour ceux maîtrisant les mods sur le bout des doigts, cette édition anniversaire ne présente pas un grand intérêt. Pour ceux qui n'auraient pas touché à Skyrim depuis longtemps ou qui n'auraient pas joué à la Special Edition, l'achat se révèle tout de suite bien plus intéressant. Encore plus si on veut se passer des mods. Pour ceux n'ayant jamais touché à Skyrim en revanche, c'est LA version ultime, remplie de contenus à ras bord. Un achat presque indispensable tant ce cinquième opus de The Elder Scrolls reste encore aujourd'hui une référence dans le domaine des RPG open world. Et du RPG tout court d’ailleurs.
  • Bon j'y retourne.
  • Comment ça ?
  • J'ai une partie en cours.
  • Mais ? Vous deviez arrêter !
  • Pourquoi ? Si j'aime toujours y jouer, je ne vois pas de raisons de...
  • BING *bruit métallique sourd*
  • Oh mon dieu mais vous venez de l'assommer ! Avec une pelle ! Mademoiselle vous êtes folle ?
  • Non, je suis sa compagne. Et puisqu'il aime tant Skyrim et le mode survie, je vais le ligoter et le lâcher en pleine forêt, en slip. Ça devrait lui passer l'envie d’y rejouer.
  • Mais il fait froid et il neige !
  • Oui comme en Bordeciel ! Je suis sûre qu'il va encore plus apprécier.

On a adoré :
Skyrim, tout simplement
La version la plus complète de Skyrim
Une durée de vie absolument gargantuesque
Beaucoup de nouveaux ajouts qui ne bouleversent pas l’expérience
On n'a pas aimé :
Pas d'améliorations graphiques ou de gameplay
Jeu culte accusant le poids des années
Creation Club sympa loin d'égaler les mods en termes d'attrait / nouveautés
Maintenant on veut TES 6 !


Consulter les commentaires Article publié le 29/11/2021 par Damien



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022