Test The Dishwasher : Dead Samurai - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 211 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Dishwasher : Dead Samurai



Développeur
Ska Studios
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Action Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.04.2009
  01.04.2009
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Ninja / Samouraï
Prix de lancement
800 MS Points

Rappelez-vous, il y a quelques mois, Microsoft annonçait le grand vainqueur de la compétition XNA. Le gagnant se voyait offrir l’opportunité de proposer son jeu via le Xbox Live Arcade et de bénéficier d’une grosse couverture médiatique. Ainsi est né The Dishwasher, un petit beat them all arcade censé apporter un peu de fraîcheur au genre. Vendu 800 MS Points sur le Marketplace, le soft risquait cependant d’avoir visé beaucoup trop haut…

La claque du débutant




Comment faire du neuf avec du vieux ? Il est vrai que le beat them all est un genre qui peine à se renouveler. Et c’est de la part d’un amateur que la surprise nous est venue ! The Dishwasher est en effet une claque phénoménale qui nous propose de vivre une expérience de jeu unique en son genre dans la peau d’un plongeur exécuté et ressuscité pour se venger… Extrêmement mature et plutôt gore, The Dishwasher s’apparente à un beat them all old school à scrolling horizontal. Le soft arbore une esthétique soignée qui rappelle une fresque japonaise que l’on parcourt. Même s’il faut reconnaître que le level design est loin d’être excellent, le créateur du jeu n’ayant guère de réelle expérience dans le milieu, Dishwasher dispose d’assez d’atouts dans sa poche pour surprendre plus d’un joueur. Outre son esthétique unique, le soft interpelle avec la violence de ses affrontements. Le joueur dirige en effet son samurai avec le stick et peut massacrer ses ennemis avec son hachoir ou son katana, en pressant à tour de rôle les touches d’attaques puissantes et faibles. Le sang coule à flots, les membres volent dans des gerbes de sang et l’hémoglobine couvre les murs. Rapidement, le joueur se rend compte qu’il est même possible de faire des finishing moves ultra-violents dans la veine d’un Mortal Kombat.

A cela, on ajoute un système de combat très complet, avec des coups de base, mais aussi la possibilité d’enchaîner des combos, de lancer une attaque spéciale, d’utiliser diverses armes à feu, de vous transformer en fumée pour vous envoler ou encore de partir dans des riffs musicaux avec votre guitare en enchaînant une série de QTE dans un style rock déjanté ! Difficile de trouver quoi que ce soit à redire sur la prise en main et sur le concept, littéralement excellent. Le mode solo, qui dure un peu plus de trois heures, s’avère relativement varié, propose une mise en scène avec un comic stylé entre chaque mission et bénéficie d’une réalisation sonore tout bonnement phénoménale pour un soft indépendant, avec des morceaux électriques qui nous mettent parfaitement dans l’ambiance du jeu. Et quand bien même vous trouveriez que cela n’est pas suffisant, vous pourrez toujours compter sur quelques variantes sympathiques en solo et sur un mode multijoueur qui s’inspire très largement du solo et qui offre une durée de vie tout simplement énorme au soft. Au final, difficile de trouver un gros défaut au jeu, qui souffre certes d’un level design parfois pas très inspiré et de quelques éléments graphiques austères, mais qui parvient à apporter assez de nouveautés au genre pour s’imposer comme un indispensable.

Point complet
Difficile de croire que ce Dishwasher a été créé par une seule personne. Pourtant, ce Community Game, qui s’est transformé en jeu Arcade, donne une belle leçon à de nombreux développeurs professionnels ! Avec un rendu graphique stylé, un gameplay excellent et un contenu florissant, Dishwasher parvient à apporter un peu de fraîcheur aux beat them all, offrant aux amateurs du genre un spectacle divertissant, gore et particulièrement fun. Dommage en revanche que le level design soit souvent aussi simpliste et certains éléments graphiques aussi austères. En l’état, les fans de Castle Crashers peuvent toutefois se ruer dessus tête baissée.

On a adoré :
+ Le rendu graphique
+ La durée de vie
+ Le gameplay
+ Le mode multi
+ Assez varié
+ La bande sonore
+ Le character design
On n'a pas aimé :
- Le level design
- Assez austère techniquement


Consulter les commentaires Article publié le 08-04-09 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019