Test The Assembly - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 148 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Assembly



Editeur
nDreams
Développeur
nDreams
Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  20.01.2017
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
18,49 €

En ce début d’année, nDreams, studio anglais fondé en 2006 et basé à Farnborough, nous propose une expérience narrative avec The Assembly, genre à la mode dont les jeux commencent à pulluler sur nos consoles de salon et PC. Dérivé de la VR, le titre a été adapté sur Xbox One et est proposé dans la gamme des jeux indépendants. Est-il convaincant et sort-il du lot par rapport à la concurrence ?

Un jeu lambda qui profite d’un genre en vogue



The Assembly est le nom d’une entreprise privée et secrète dont un laboratoire souterrain clandestin est situé sous une montagne au milieu d’un désert. Les chercheurs ont pour but de produire des expériences afin d’améliorer, ou pas, l’humanité. Cela nous laisse présager que ces expériences menées dans ce fameux complexe seront bien loin des questions d’éthique et de morale. Jusque-là, rien de transcendant, le début d’un scénario banal s’annonce... Dans cette expérience narrative, vous alternez entre deux chercheurs. Dans un premier temps, Madeleine Stone, un médecin déchu de ses titres pour avoir fait des expériences sur la maladie incurable de sa mère et lui provoquer la mort. Elle se retrouve enlevée par The Assembly afin de lui faire passer des tests… Ces tests détermineront si Madeleine est capable de servir la cause du laboratoire. Dans un second temps, vous serez dans la peau du Docteur Caleb Pearson, un chercheur masculin renommé dans les hautes sphères de l’entreprise. Pour lui, la situation est contraire, il apprend que ses travaux stoppés ont été réutilisés dans un but peu éthique et dangereux, capable d’éteindre une espèce animale. Il prendra la décision de quitter le laboratoire pour dénoncer l’expérience. Il devra s’échapper afin d’éviter un lavage de cerveau ou pire… rencontrer la mort ! L’aventure de ces deux personnages s’alterne durant une douzaine de chapitres dans lesquels Madeleine et Caleb se croisent pour une expérience commune.

Un gameplay différent et basique nous est alors proposé pour que les personnages puissent compléter leurs objectifs personnels afin d’arriver à leurs fins. Pour Madeleine, les épreuves psychiques seront dans des salles fermées, sous forme de casse-têtes dans l’ensemble assez simples. Caleb, quant à lui, cherchera des indices et des preuves dans les différents laboratoires afin de prouver son innocence et un moyen de pouvoir s’échapper dans de bonnes conditions. Un problème se pose, son objectif de fuite prend le dessus et éteint complètement sa recherche de preuves, passant alors au second plan. The Assembly a quelques bonnes idées, mais elles ne sont que trop peu nombreuses et pas assez appuyées pour vraiment s’imprégner de l’aventure. La monotonie des voix, les dialogues pas assez poussés et l’interaction quasiment inexistante avec les PNJ jouent en la défaveur de l’expérience. On les voit, on les entend mais on les croise très peu. Cela confère au jeu un côté vide qui manque clairement de vie. Le manque de choix ne permet pas de modifier l’aventure, ce qui est un point essentiel dans une expérience narrative. La durée de vie assez courte, environ 5 heures, est largement suffisante pour compléter les histoires parallèles des deux protagonistes. Cela permet d’accepter les défauts du jeu. Plusieurs fins sont proposées, suivant la décision finale de Madeleine. Le choix de proposer la sélection du chapitre vous évitera de refaire l’aventure car le seul choix modifiant la fin se fait dans le dernier chapitre.
Avis rédigé par baka32 // Membre XG+


Point complet
The Assembly ne sort pas du lot, il n’est pas excellent, il n’est pas trop mauvais, il est tout simplement en dessous de la moyenne. Il a été conçu pour la VR et son adaptation sans la VR le place carrément derrière bon nombre d’expériences narratives plus travaillées. Le manque de choix des personnages dans le déroulement de l’aventure, les interactions trop peu nombreuses avec les PNJ et le scénario banal ne font pas grimper sa cote. La réalisation et les graphismes ne font pas mal aux yeux, ils ne sont pas moches non plus. La diversité de la partie puzzle game reste plaisante, mais ça manque un poil de difficulté pour réellement y donner un véritable intérêt. Reste que The Assembly sera apprécié des chasseurs de Succès grâce à sa faible durée de vie et sa simplicité, sans parler de ceux qui prendront goût à la diversité des épreuves de Madeleine.

On a adoré :
La diversité des épreuves de Madeleine
L’alternance des 2 persos
Donc 2 gameplay différents…
On n'a pas aimé :
Mais trop minimalistes
Durée de vie courte
Manque de choix
Peu d’interaction avec les PNJ…
Ce qui confère un côté vide
Un scénario banal


Consulter les commentaires Article publié le 05/02/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017