Test Seisô Kôki Strania - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 301 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Strania



Editeur
G.rev
Développeur
G.rev
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Shoot Them'Up
Statut
Disponible
Date de sortie
  30.03.2011
  30.03.2011
  30.03.2011
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
800 MS Points

Annoncé depuis un moment par G.Rev comme l’un des prochains gros shoot them up à venir sur le Xbox Live Arcade, Strania est enfin arrivé sur notre Marketplace au tarif de 800 MS Points ; une somme qui peut paraître ridicule par rapport aux soixante euros demandés pour obtenir un shoot them up classique au format boite. Mais ce changement de stratégie commerciale est-il justifié par le contenu du titre ?

S’envoler au septième ciel




Ceux qui connaissent les jeux de G.Rev le savent, l’éditeur nippon n’a pas grand-chose en commun avec le maître du genre, à savoir Cave. Ici, il n’est pas vraiment question d’un shoot them up où des milliers de boulettes envahissent l’écran, mais plutôt d’un shoot them up technique dans lequel il faut utiliser les différents bonus obtenus pour venir à bout de hordes de robots. Fortement inspiré de Mobile Suit Gundam dans son design, Strania est un shmup ultra stylé à mi-chemin entre du Under Defeat et du Senko no Ronde, avec un gameplay beaucoup plus nerveux et élitiste que ces deux références. La grosse originalité du soft, c’est la présence d’armes à récupérer durant les combats. Concrètement, vous pouvez combiner deux armes principales et en stocker une troisième. Libre à vous d’en abandonner une pour en préférer une autre. Le but, c’est de choisir la meilleure arme pour une situation particulière. Au programme, nous avons donc pas mal de roquettes et missiles en tous genres, mais également des lasers et même des épées. Mieux encore, certains bonus permettent de tirer des salves qui rebondissent sur les murs ou d’inverser l’axe de visée. Tout cela rend le soft finalement très difficile, d’autant qu’il n’y a que trois crédits et aucun Continue. Inutile de dire dès lors que passé le niveau 4, cela devient limite insurmontable pour un joueur qui n’est pas habitué à ce type de jeu.

La progression est assez compliquée, surtout que G.rev ne nous facilite pas la tâche avec un level design nous obligeant à surfer entre les décors qui peuvent parfois s’avérer mortels. Très différents des shoot them up traditionnels, Strania apporte un véritable vent de fraîcheur au genre et offre une expérience globalement très enrichissante. Le top du top étant que les divers décors proposés sont variés et généralement très jolis à l’œil, le titre étant en 3D, avec une mise en scène soignée et peu de ralentissements. Pour 800 points, inutile de dire qu’il s’agit d’une affaire, mais encore faut-il avoir le niveau pour l’aborder, puisque ce Strania est tout de même assez exigeant. Dès lors, on se dit qu’il se réserve à une élite, les fans du genre, ou, au mieux, des amateurs qui ont assez de motivation pour recommencer encore et encore les niveaux afin de progresser à chaque fois un peu plus dans le jeu. Les développeurs auraient clairement dû ajouter quelques crédits pour les débutants. Heureusement, quelques crédits supplémentaires se débloquent avec le temps passé sur le jeu, ce qui a tendance à donner un peu de motivation au joueur, mais la progression n’en demeure pas moins très lente.

Le fait que le jeu soit intégralement en japonais (outre les menus en anglais) ne facilite pas non plus l’immersion des amateurs, habitués aux traductions françaises. Comme beaucoup de shoot them up, Strania n’a pas eu droit à cet honneur, et c’est bien dommage. Reste alors un autre défaut du titre qui pourra en contrarier également certains. Strania est un shoot them up un peu confus dans son gameplay qui répond pourtant au poil. Les ennemis sont nombreux et on se retrouve parfois débordé. Cela se ressent encore plus en coopération à deux joueurs puisque ça a tendance à devenir bordélique, principalement en raison du fait que les armes et ennemis sont plus imposants à l’écran que dans la plupart des shoot them up, et qu'ils n'hésitent d'ailleurs pas à passer juste devant la caméra lors de leur venue sur l'écran, ce qui peut s'avérer parfois gênant. Notons enfin que le jeu ne propose pas de mode 4/3 pour l’instant, mais qu’un patch devrait très bientôt voir le jour pour corriger ce défaut !

Point complet
Avec Strania, G.Rev nous propose un excellent shoot them up pour les aficionados du genre… et uniquement pour eux ! Le soft est d’une rare difficulté, même pour le genre, et il vous faudra sans doute compter sur de nombreuses heures pour le maîtriser. Son autre défaut, c’est qu’il est un peu confus, plus spécifiquement lorsqu’on joue à deux. Hormis cela, le gameplay est au poil, le jeu n’est pas bien cher (800 points), le level design est original et stylé et les armes à récupérer ajoutent un petit plus au soft. Il est cependant regrettable de voir qu’il n’ait été que très peu traduit, surtout pour un titre XLA disponible partout, et que quelques défauts mineurs tels que les apparitions d'ennemis à l'écran, se faisant parfois au premier plan, réduisent la visibilité du soft.

On a adoré :
+ Gameplay au poil
+ Level design original et stylé
+ Niveaux variés
+ Les armes à récupérer
+ Seulement 800 points
+ Difficile pour certains…
On n'a pas aimé :
- Trop pour beaucoup d’autres
- Assez confus
- Quasiment tout en japonais


Consulter les commentaires Article publié le 24/04/2011 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020