Test Star Wars : Le Pouvoir de la Force 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Star Wars : Le Pouvoir de la Force II



Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  29.10.2010
  26.10.2010
Nombre de joueurs
1
Online
- Contenus
- Classements
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Mémoire
375 Ko par sauvegard
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
69,00 €

Si le premier Star Wars : Le pouvoir de la force était loin d’être irréprochable, il était tout de même parvenu à s’imposer comme un bon jeu d’aventure, disposant surtout d’un excellent scénario s’intégrant parfaitement dans l’univers de Star Wars. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le soft avait su combler bien des fans lors de sa sortie. Initialement censé être un opus stand alone, Le pouvoir de la force a connu un franc succès, au point que LucasArts a décidé de revenir sur sa décision en développant une suite. Une nouvelle qui avait de quoi inquiéter les fans vu le final du premier épisode… LucasArts est-il parvenu à réitérer l’exploit ou ce second opus n’est-il qu’une suite commerciale destinée à remplir les tiroirs de l’éditeur ?

La force n’est plus en toi




Il est difficile de rajouter sa pierre à l’édifice lorsqu’il s’agit d’intégrer de nouveaux éléments scénaristiques à une saga déjà bien exploitée dans le passé. Pourtant, Le Pouvoir de la Force était parvenu à réaliser cet exploit en nous faisant suivre les aventures de Starkiller, l’apprenti Jedi du seigneur Vador. Vu la fin du premier volet, on voyait mal comment les développeurs allaient poursuivre l’aventure avec le même personnage. Pourtant, les bougres y sont parvenus, mais d’une manière bien peu palpitante puisqu’ils usent ici de vieux artifices pour pomper jusqu’au bout le filon. En d’autres termes, le second volet reprend pratiquement là où le premier s’est achevé, prolonge l’expérience en jouant dans la redite, en n’ajoutant aucun élément valable ni même intéressant et en usant et abusant d’artifices qui exaspéreront les fans au point de les vexer. Faut-il pour autant y voir une suite opportuniste ? D’un point de vue scénaristique en tout cas, oui, car les nouvelles aventures de Starkiller ne sont ni intéressantes, ni même correctement exploitées. Heureusement, lors de sa sortie, le premier volet n’avait pas que ce premier argument à faire valoir. Du coup, on était en droit de se dire que sa suite exploiterait au moins à l’identique le filon du premier épisode, c'est-à-dire un habile mélange de combats au sabre laser, de divers pouvoirs de Jedi, de plates-formes et de combats de boss.

Malheureusement, LucasArts s’est encore une fois contenté du minimum en reprenant à l’identique le gameplay du premier volet et en retirant même certains combos. La seule grande nouveauté, c’est que notre cher protégé peut désormais utiliser deux sabres lasers. Mais pour quoi faire vous demanderez-vous sans doute ? Cette nouvelle feature est principalement destinée à améliorer l’image du héros puisque, en pratique, les combats restent scrupuleusement identiques. Vu que les combos n’existent pas, on passe donc son temps à marteler le bouton d’attaque, à utiliser les quelques sorts Jedi (électrocution, explosion, accélération…) pour avancer dans des niveaux ultra linéaires, en prenant soin de massacrer les dizaines d’ennemis à l’IA désuète à la chaîne, jusqu’au boss de fin de niveau qu’il faut éliminer en mettant en avant une compétence particulière. Le schéma est toujours identique et, pire encore, l’action se répète encore plus que dans le premier volet. Par exemple, plusieurs mini-boss ont fait leur apparition dans les niveaux et sont réutilisés plusieurs fois, ce qui fait qu’au final on passe son temps à réaliser encore et toujours les mêmes actions. Reste alors la question du level design en général, qui manque cruellement de profondeur et d’inspiration, sans compter qu’il nous fait traverser des aventures de plus en plus barbantes et sans imagination aucune.

Sauvé par des acquis




On se surprend à traverser une base envahie d’ennemis invisibles, qu’il faut éliminer à l’aide de décharges électriques et de quelques coups de sabre bien placés, avant de traverser un pan entier du décor sans rencontrer le moindre ennemi ! Bref, le rythme a du mal à nous tenir éveillé et on sent que cette suite n’est au final rien de plus qu’un add-on camouflé et fainéant qui ajoute au mieux quelques ennemis au design inspiré et quelques boss fort sympathiques. Au niveau de la réalisation graphique en revanche, il faut admettre que le soft se défend toujours bien, même si les changements par rapport au premier opus ne sont pas si impressionnants que cela. Visuellement, le soft s’avère donc plutôt joli, avec des modélisations de qualité, des décors parfois sublimes et des effets spéciaux surprenants. Néanmoins, quelques petits bugs et autres effets visuels contrastent avec le reste. Il n’y a rien à redire cela dit en ce qui concerne la bande sonore, avec les traditionnelles musiques de l’univers Star Wars et des doublages globalement assez convaincants.

Enfin, en ce qui concerne le contenu à proprement parler, on peut regretter le fait que cette suite, qui fait donc plus office d’add-on qu’autre chose, soit aussi courte. Il ne faut en effet que quatre à six heures à n’importe quel joueur pour boucler l’aventure, en fonction de son skill. C’est peu, d’autant plus que quelques passages sont barbants, que le jeu a régressé un peu par rapport au précédent opus et que, en dehors d’une poignée de défis, le titre ne propose aucun bonus ni mode multijoueur. Malgré les qualités citées, dont le gameplay fun malgré sa simplicité, il faut avouer que l’absence totale de nouveauté, sa durée de vie et son statut d’add-on camouflé n’encouragent pas à l’acheter au tarif fort. En outre, les décors traversés sont bien peu nombreux (trois ou quatre, tout au plus) et souvent assez peu inspirés. Quant à la rejouabilité, inutile de dire que Le Pouvoir de la Force 2 ne présente strictement aucun intérêt de ce côté. Le jeu est court, linéaire au possible et ne propose aucun système de compétence. A la place, le joueur se contente de ramasser quelques sphères qui améliorent ses aptitudes et les pouvoirs peuvent également être améliorés grâce aux crédits gagnés avec chaque ennemi tué. Dommage, la licence méritait clairement mieux que ce ramassis de clichés donnant finalement le sentiment que le titre a été bâclé.

Point complet
Star Wars : Le pouvoir de la force 2 est sans doute l’opus de trop ! Assez court, réduisant le gameplay du premier volet, ajoutant de la répétitivité et utilisant un scénario à rallonge sans imagination, le dernier né de LucasArts fait clairement honte à la franchise à succès. Seule sa réalisation globale, plutôt réussie, et les sensations que procurent les combats contre de gigantesques créatures ou les soldats de l’Empire sauvent ce second volet du naufrage. Il est donc difficile de comprendre comment LucasArts a pu arriver à un tel résultat…

On a adoré :
+ Ca reste joli
+ Bande sonore de qualité
+ Les ennemis
+ Quelques boss sympas
On n'a pas aimé :
- Assez court
- Scénario sans imagination
- Trop répétitif
- Gameplay bancal
- Quelques effets spéciaux


Consulter les commentaires Article publié le 22/11/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020