Test Spacebase Startopia - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Realmforge Studios
Genre
Simulation / Gestion
Statut
Disponible
Date de sortie
  26.03.2021
Nombre de joueurs
1

Quand j’entends Kalypso Media, je pense tout de suite à Tropico. En plus de figurer en tête de liste de mes jeux de gestion préférés, la franchise arrive toujours en bonne place quand on me demande quels sont mes jeux favoris. Inutile de vous dire que je n’ai pas réfléchi longtemps quand nous avons reçu la proposition de test de Spacebase Startopia, simulation de base spatiale à la limite du parc d’attractions. Développé par Realmforge Studios, ce remake du titre initialement paru en 2001 était déjà disponible via le programme Game Preview et fait son arrivée officielle aujourd’hui, vendredi 26 mars 2021.

En route pour les étoiles



Dans Spacebase Startopia, vous allez donc avoir la charge de l’ensemble de la gestion de votre base spatiale, depuis l’implantation de nouvelles structures, la recherche, le bien-être de vos hôtes, les ressources humaines, l’agriculture, le recyclage, la qualité de l’air, la défense… et bien plus encore. Votre job, satisfaire tout le monde, de vos employés aux visiteurs. Pour vous aider, vous aurez à vos côtés une IA qui en plus de posséder une intelligence ultime maîtrise particulièrement bien le sarcasme, ainsi qu’une armée de droïdes ouvriers appelés « Floutés ». Bon, on ne va pas se le cacher, les débuts en jeu ne sont pas particulièrement simples. En plus de se retrouver à batailler avec une caméra pas toujours réceptive et souvent saccadée lors des déplacements, les menus et les combinaisons de touches pour y naviguer sont tout sauf intuitifs. On ressent vraiment les limites de la manette et des joysticks sur ce titre, ce qui n’est pas nécessairement le cas dans de nombreux autres jeux de gestion auxquels j’ai pu jouer sur notre chère Xbox. Le tutoriel complet est clairement indispensable pour appréhender les fondamentaux, et même après celui-ci, tout n’est pas super clair, la faute à des menus confus et parfois encombrés.

Vous y apprendrez cependant à gérer efficacement les différents étages de votre base ; le pont inférieur, où vos visiteurs arrivent et s’occupent de leurs besoins primaires, mais aussi le lieu où l’on retrouve usines et autres bâtiments techniques, le pont des loisirs, pour tous leurs besoins de divertissement, et enfin le pont biologique, qu’il faudra terraformer, entretenir et cultiver pour récupérer de précieuses ressources. Tous ces ponts sont extensibles via l’ouverture de sas supplémentaires, jusqu’à l’obtention d’une véritable mégalopole spatiale. Chaque construction et action vous coûtera de « l’énergie », la ressource primaire du titre, sur laquelle il faudra constamment garder un œil. Pour en gagner, rien de plus simple, faites simplement en sorte que vos visiteurs utilisent vos infrastructures et dépensent toute leur énergie chez vous ou devenez un magnat du commerce interstellaire. Comme dans tous jeux de gestion, la balance entre dépenses et entrées est au cœur du gameplay, et il faudra aussi veiller à avoir quelques coups d’avance si vous voulez garantir la prospérité sur le long terme de votre activité. Faire les bons choix et construire les bonnes infrastructures au bon moment s’avère donc crucial… Par chance, trois modes de difficulté s’offrent à vous, permettant d’adapter le défi à chaque joueur.

Attaque à la bombe !

Les avis de vos visiteurs et leurs plaintes sont réunis dans un onglet d’évaluation qui présente aussi le flux SpaceSpwitter, où les aliens viennent déposer leurs commentaires. Mais en plus de vous occuper du bon développement de votre base et de la satisfaction de tout ce petit monde, il faudra aussi faire attention à la concurrence qui cherche à vous ralentir, que ce soit par le piratage de votre énergie ou carrément via des attaques à la bombe… Quelques aspects de combat sont aussi de la partie, au travers d’unités et de mechas de la police, que vous pourrez diriger vers des unités ennemies à la manière d’un jeu de stratégie en temps réel très basique. Un concept intéressant, mais pas assez développé pour apporter suffisamment au titre. Les ressources humaines se démarquent un peu plus, le jeu assignant le besoin pour une espèce alien spécifique à chaque bâtiment. Il faudra donc surveiller vos visiteurs et recruter les bons profils si vous voulez avoir des structures opérationnelles ! Une fois les cinq missions de tutoriel passées, une campagne de dix missions aux objectifs variés s’offre à vous, ainsi qu’un mode multijoueur en ligne ou contre l’IA et un mode bac à sable libre.

Ces deux derniers viennent ouvrir le gameplay et promettent une belle durée de vie et de nouveaux challenges pour les joueurs qui accrocheront au titre. Graphiquement, passé au-delà des menus peu lisibles car un peu trop riches en informations, je n’ai pas été impressionné outre mesure par le parti pris graphique ou par la réalisation. Le côté cartoon coloré est sympathique, mais globalement les huit espèces aliens comme les structures ne sont ni très inspirées, ni très attachantes. Enfin, l’environnement clos de votre station spatiale ne vient malheureusement pas offrir beaucoup de variété au titre. Version préliminaire oblige, nous passerons sur les quelques soucis de framerate (testé sur Xbox One X) et sur les petits bugs d’objectifs, en espérant que les quelques coquilles techniques soient corrigées dans les jours à venir.

Point complet
Spacebase Startopia peine aujourd’hui à complètement convaincre. A première vue, son interface peu conviviale et la difficulté du contrôle à la manette risquent de décourager certains joueurs. Le manque de lisibilité persiste en jeu, avec des menus confus et une gestion globale plutôt complexe. La boucle de jeu basée sur la gestion des entrées et sorties de ressources fonctionne néanmoins très bien et on prend plaisir à voir sa petite base se transformer en véritable ville grouillant de vie. Certains aspects sont intéressants, comme les différentes typologies d’aliens qui ont chacune une spécialité en tant qu’employé et des besoins différents en tant que visiteurs. Mais d’autres comme les combats sont en revanche plus décevants, relevant davantage du gimmick que d’un élément de gameplay poussé. Globalement, les fans de jeu de simulation qui s’investiront suffisamment pour outrepasser la difficulté des contrôles et une courbe d’apprentissage plutôt raide y passeront un bon moment, les néophytes préfèreront probablement se tourner vers l’un des nombreux autres titres du genre présents sur nos consoles.

On a adoré :
Tutoriels posant efficacement les bases
Une boucle de jeu efficace
Organisation de base par strate intéressante
Durée de vie et rejouabilité…
Avec les modes Libre et Multi
IA sarcastique plutôt attachante
On n'a pas aimé :
Interface peu lisible et difficile à naviguer
Des contrôles à la manette inadaptés
Parti pris graphique un peu générique
Des combats sans intérêt


Consulter les commentaires Article publié le 26/03/2021 par Arnaud D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021