Test Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 251 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre



Editeur
Ubisoft
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Aventure Puzzle
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.06.2014
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Guerre
Prix de lancement
14,99 €

Après avoir été utilisé pour les superbes Rayman Origins, Rayman Legends et Child of Light, l'UbiArt Framework revient sur le devant de la scène avec Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre. Ce titre traite d'une période très peu abordée dans le monde du jeu vidéo, à savoir la Première Guerre mondiale, à travers le destin de quelques personnages. Sorti pour le centenaire de cette guerre, le jeu d'Ubisoft Montpellier rend-il vraiment hommage à tous les hommes tombés au front ?

Un conflit mondial




Ce qui change énormément dans Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre, c’est le point de vue : ici, pas de super soldat héroïque façon machine à tuer décérébrée, mais des êtres humains face à un conflit meurtrier, avec la palette de sentiments qui en découle. Le joueur suit donc les péripéties de quelques personnages à travers la Première Guerre mondiale. Ainsi, le joueur rentre à tour de rôle dans la peau d'Emile, Karl, Freddie et Anna, sans oublier Walt le chien, dont les chemins se croisent. Un tel thème méritait un traitement exemplaire, et on peut dire que c'est le cas, avec un style bande dessinée absolument superbe, les traits sont simples mais retranscrivent très bien les ambiances de façon stylisée, tout comme les musiques, pleines d'émotion sans toutefois tomber dans le larmoyant (mention spéciale à l'accompagnement des poursuites en voiture !). De même, la voix du narrateur est particulièrement agréable. C'est d'ailleurs quasiment la seule rencontrée dans le titre, car tous les personnages s'expriment dans une sorte de yaourt duquel se détachent quelques mots de leur langue (français, allemand, anglais), ce qui peut paraître étrange au premier abord, mais rend finalement assez bien. On se prend d'ailleurs à tendre l'oreille afin de saisir des bribes de dialogue, avec, il faut l'avouer, un aspect caricatural amusant. Chacun des héros dispose d'une capacité spéciale.

Ainsi, Emile peut creuser la terre, Freddie vient à bout des barbelés avec sa pince, Anna soigne les nombreux blessés croisant son chemin, quant à Walt le chien, il est indispensable pour se faufiler dans les passages étroits ou résoudre des énigmes en collaboration avec les autres personnages. Malgré l'alternance des personnages et des phases de gameplay (exploration, infiltration, conduite de char, tir, boss, fuite en voiture...), le titre souffre d'une certaine lenteur, à associer à une trop grande facilité des énigmes qui sont pourtant le cœur du jeu et de la progression. Les objets nécessaires sont placés en évidence ou s'échangent facilement, et la solution est évidente. Pour corser un peu les choses, il est possible de jouer en mode vétéran, ce qui supprime la surbrillance des objets ainsi que les indices, car dans l'improbable cas où vous seriez bloqué, les développeurs ont prévu un système d'aide en fournissant quelques indications. Etant donné le peu de difficulté du jeu, il serait vraiment dommage d'y avoir recours en cas de blocage car la solution n'est jamais bien loin. Globalement, la prise en main est satisfaisante dans les différentes phases, on regrette juste le côté un peu long des QTE façon jeu de rythme lors des soins effectués par Anna, l'infirmière. De même, l'I.A. ennemie est plus que légère : il suffit de passer une porte ou de distraire les ennemis avec le chien pour s'en débarrasser !

Le point fort du titre est d'aborder une période rarement traitée dans les jeux vidéo, et ce de façon très intelligente. Ainsi, de nombreuses informations sont mises à disposition du joueur en plus de celles distillées lors des phases narratives. Des aspects précis du conflit sont abordés sous forme de brèves fiches, illustrées de photos d'époque colorisées (sujets variés allant des faits marquants du conflit aux petites anecdotes sur le quotidien des soldats ou des civils). De plus, des « souvenirs de guerre » sont disséminés dans les niveaux, pas toujours évidents à repérer. Ce sont des objets caractéristiques, accompagnés d'une courte explication. Ce côté documentaire est extrêmement bien intégré et ne tombe pas dans l'ennui ou la longueur, comme on pourrait éventuellement le craindre. De toute façon, en cas d'allergie à l'Histoire, il est toujours possible de jouer sans consulter ces informations en se contentant du scénario, même s'il est dommage de ne pas profiter des renseignements disponibles. Petit détail très appréciable, il est à tout moment possible de refaire un niveau afin de revivre les événements ou de récupérer quelques objets oubliés. Côté durée de vie, cela reste convenable pour un titre XLA à une quinzaine d’euros, mais c'est loin d'être extraordinaire. En effet, les plus rapides mettront 5 heures (5h01 dans notre cas) pour le finir avec environ 80% des objets collectés, tandis que ceux qui prendront un peu plus leur temps tutoieront les 7 heures avec un taux de complétion équivalent ou supérieur. La progression du jeu se matérialise sur une frise, et si l'on y prête un peu attention, il y a une portion de la frise qui n'est pas utilisée, comme s'il manquait une partie du jeu… En effet, l’année 1918 n’est pas abordée. Simple choix ou DLC à venir ? Difficile à dire puisque la fin se suffit à elle-même…

Point complet
Les gros points forts de ce jeu sont sa narration, pleine d’émotion et très bien amenée, et son esthétique, le tout étant soutenu par une musique de qualité. En revanche, le gameplay est un peu moins convaincant, puisqu’il est un peu mou, malgré quelques passages plus dynamiques, tout comme les énigmes qui sont assez simplistes. Les phases de jeu sont assez diversifiées, mais le titre manque un peu de rythme. Cependant, le côté documentaire est intégré de façon efficace et permet d'en apprendre un peu plus sur cette période négligée par les jeux. Les joueurs privilégiant le gamaplay rapide ou la difficulté risquent de s'ennuyer, tandis que les joueurs appréciant surtout l'ambiance ont de grandes chances d'être séduits. On apprécie réellement cette approche de la guerre, perçue du côté humain, sans tomber dans le cliché du soldat super héros/machine ! En bref, c’est vraiment un jeu à faire pour l'histoire, narrée de façon superbe, et non pour le challenge.

On a adoré :
+ Thème original bien traité
+ Le narrateur
+ Le style graphique
+ La musique
+ L'émotion côtoie l'humour
+ Côté documentaire bien intégré
+ Phases de jeu diversifiées
+ Sélection du chapitre/niveau
+ Rapport prix/durée convenable…
On n'a pas aimé :
- 5H pour les plus rapides
- Un peu mou
- Redondance des QTE d’Anna
- Enigmes vraiment simplistes
- IA peu développée
- Année 1918 non abordée…


Consulter les commentaires Article publié le 30/06/2014 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020