Test Rocksmith 2014 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 227 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Rocksmith 2014



Editeur
Ubisoft
Genre
Musical
Statut
Disponible
Date de sortie
  24.10.2013
Nombre de joueurs
1

L’année dernière, Ubisoft avait révolutionné le jeu musical avec Rocksmith, un logiciel d’apprentissage de la guitare qui permettait de s’exercer sur un vrai instrument. Après le succès de cette première mouture, l’éditeur revient à la charge avec cette édition sobrement nommée Rocksmith 2014. Bien sûr, la question est de savoir quelles sont les améliorations apportées à cette nouvelle mouture. Alors, Rocksmith 2014 va-t-il transformer les joueurs en virtuoses de la guitare ?

Ca gratte ?




Comme la première édition, Rocksmith 2014 est disponible en pack simple, comprenant juste le jeu et le câble de raccordement jack/USB, ou en version complète, avec la guitare (toujours une Epiphone Les Paul Jr, une bonne guitare d’entrée de gamme). Petit détail appréciable, il est également disponible sans le câble pour ceux qui le possèdent déjà. Encore une fois, le branchement audio est très important, puisqu’il permet d’éviter le décalage : les développeurs insistent sur ce point et détaillent les différents branchements sur un petit poster. Il est recommandé de transmettre le signal audio séparément pour un résultat optimal. Et pour finir sur les petits à-côtés, la plaque d’autocollants, à placer sur le manche de la guitare afin d’identifier plus facilement les cases, est de retour et facilite grandement l’apprentissage. En effet, si les premières cases sont évidentes, il n’est pas aisé d’identifier rapidement les dernières ! Le système de fond est globalement le même que dans le premier Rocksmith : le jeu s’adapte au niveau du joueur et augmente/diminue progressivement la difficulté en fonction de la prestation. Ainsi, le joueur commence par gratter quelques notes de base du morceau, pour y ajouter progressivement les accords et tout le reste. En revanche, le mode carrière a disparu au profit de petites missions permettant d’explorer tous les aspects et modes du titre.

Toutefois, elles s’avèrent par moment très obscures et il arrive de tâtonner un long moment avant de trouver par exemple la pédale requise. Le centre du jeu reste le mode "apprendre une chanson", qui permet de décortiquer un morceau phrase par phrase, de ralentir la vitesse de défilement (même si cela est assez perturbant car cela déforme totalement le morceau). Le système est très bien fait et l’on sent rapidement les progrès effectués, même si certains paliers de progression sont assez importants : il arrive de trouver un palier trop facile et d’être vite largué avec celui du dessus. Il est possible à tout moment de mettre en pause afin de pouvoir placer ses doigts pour un accord. Rocksmith reste une aide formidable pour apprendre ou se perfectionner, grâce aux nombreux petits plus comme les vidéos faisant office de didacticiels, allant de diverses techniques de base (tenue de l’instrument et du médiator), aux techniques les plus complexes (tapping, accords en tous genres...). Rocksmith 2014 permet aussi de choisir si l’on veut officier en tant que guitariste ou bassiste (avec l’émulation réussie, mais qui ne vaut bien sûr pas la pratique sur une vraie basse), avec la distinction entre guitare solo et guitare rythmique, de quoi peaufiner son expérience et sa place dans le groupe ! Point crucial d’un titre de ce genre : la tracklist. Dans l’opus précédent, elle était déjà très convenable, mais manquait toutefois un peu de grands standards et de metal.

Cette version s’est améliorée et propose des titres cultes pour tous les goûts tels que The Trooper d’Iron Maiden, Heat Shaped Box de Nirvana, Every Breath You Take de The Police, Paint it Black des Rolling Stones, Losing My Religion de R.E.M. et autres succès de Kiss, Muse, Queen, Slayer et bien d’autres. De ce côté-là, les joueurs ont été écoutés et tout le monde y trouvera son bonheur, du bon gros metal aux classiques du rock, c’est un régal ! Ainsi, ce ne sont pas moins d’une cinquantaine de titres qui sont proposés, dont une partie à débloquer. Pour s’y retrouver, plusieurs classements sont prévus (année, accordage, artiste, difficulté...) rendant la recherche aisée. La contrepartie de ce grand choix est qu’il faut souvent changer l’accordage pour pouvoir passer d’un style à l’autre, ce qui est assez fastidieux et pas terrible pour le manche de la guitare à la longue. L’avantage, c’est que comme la progression n’est pas imposée, on peut choisir de rester sur un type d’accordage un moment avant d’en changer, histoire de limiter ce désagrément. Les menus ont été retravaillés et sont nettement plus agréables pour ce qui est de la navigation. Les graphismes, quant à eux, sont un peu plus colorés que ceux de la première mouture, mais restent très sommaires. Après tout, c’est un logiciel d’apprentissage, pas un jeu destiné à en mettre plein la vue ! La reconnaissance des notes est globalement très satisfaisante malgré quelques petites imperfections ici et là, mais cela reste très mineur et ne gène que très peu le jeu.

Apprendre en s’amusant




L’un des points les plus intéressants du jeu d’origine était les mini-jeux guitarcade. Cette nouvelle version reprend le principe avec 11 jeux très typés arcade dans le visuel et le son, titillant la fibre nostalgique des joueurs les plus anciens... Certains sont repris de l’épisode précédent, agrémentés de quelques nouveautés. Quant aux petits nouveaux, ils sont dans la lignée, avec par exemple un travail sur les cordes demandant de tirer sur des cowboys venus dévaster un saloon. Ils permettent l’air de rien de travailler divers aspects de la guitare (intensité, cases, cordes, hammer off, accords...) de façon très efficace. De plus, la progression est fortement motivée par le côté scoring des classements en ligne ainsi que par de petits objectifs à remplir pour monter de niveau. Autre point fort, la forge du son, abondamment fournie en matériel de tout genre (pédales, racks, amplis...) histoire de personnaliser le son sans avoir à dépenser des fortunes en matériel (même si bien sûr cela ne remplace pas les vrais items, cela permet d’avoir un bel aperçu des possibilités offertes, du gros son metal au son retro en passant par le grunge et autres...) Une grosse partie du matériel est à débloquer au fur et à mesure de la progression, tout comme des incrustations pour le manche de la guitare. Le résultat est réussi et on retrouve de grands noms du matériel tels que Marshall et Orange. Il est bien sûr possible de sauvegarder les sons créés, et de basculer facilement entre eux en cours de session. Le point qui fâche en revanche, c’est l’intégration de Kinect, absolument atroce, du moins pour la phase d’accordage et de réglage initial de la guitare : le logiciel reconnaît les notes comme des commandes vocales et renvoie sans cesse au menu précédent, de façon totalement ingérable.

Pour passer cette étape, il a été nécessaire de débrancher Kinect car à ce stade il n’est pas possible de le désactiver au niveau logiciel. Au final, on s’en passe très bien dans le jeu, même si sur le papier cela aurait été pratique de mette en pause les morceaux vocalement le temps de placer les accords. Dommage car sinon la reconnaissance fonctionne très bien (tout le temps qu’il n’y a pas de musique...). La grosse nouveauté de cette mouture est le mode improvisation, très fourni, qui permet de jouer accompagné d’un groupe même lorsque l’on est seul. Il est possible de choisir de nombreux paramètres, et le logiciel suit et s’adapte au jeu du joueur. Évidemment, ça ne remplace pas une session de répétition entre amis, mais cela donne des résultats sympathiques, avec toutefois un petit bémol pour le jeu très rapide, lors duquel le logiciel a du mal à suivre. A noter toutefois que pour les débutants, le nombre de réglages et de possibilités est un peu déroutant et rend la bête un poil difficile à maîtriser. Dernier point qui s’est énormément amélioré : l’accordeur, qui manquait un peu de précision lors du premier épisode. Ici, il a été revu et a nettement gagné en précision, d’ailleurs, un accordage considéré comme juste par le premier opus ne sera pas validé par cette version 2014. Terminons par contre avec un petit détail qui fait grincer des dents, l’importation des musiques de la version précédente est facturée une dizaine d’euros. Même si ces dernières ont été retouchées pour l’occasion, le tarif reste assez élevé pour obtenir à nouveau du contenu que l’on a déjà payé.

Point complet
Ubisoft a su écouter les joueurs et améliorer encore ce logiciel déjà très bon. Ainsi, l’accordeur gagne en précision, tout comme la reconnaissance de notes et la navigation dans les menus. Les jeux guitarcade s’enrichissent de nouvelles techniques à travailler et offrent une vraie possibilité de progression tout en jouant. La tracklist est superbe et plaira à tous avec son lot de standards. Rocksmith 2014 permet bel et bien de progresser dans la maîtrise de la guitare, même si le recours à des méthodes plus traditionnelles à côté ne peut être que bénéfique et combler les quelques lacunes du soft, comme le travail des gammes plus « académique ». Le mode impro permettra aux plus créatifs de s’amuser avec de nombreux réglages pour peaufiner le son produit. Rocksmith 2014 offre encore une fois un contenu très fourni et de qualité, qui saura être profitable aux néophytes comme à ceux souhaitant se perfectionner.

On a adoré :
+ Alternative ludique aux méthodes classiques
+ Difficulté dynamique excellente
+ Reconnaissance de qualité
+ Guitare solo/rythmique, basse
+ Les menus retravaillés
+ Accordeur plus précis
+ Les jeux guitarcade
+ Le mode impro
+ La forge du son très fournie
+ Nombreux bonus à débloquer
+ Tracklist excellente et variée
+ Les missions pour tout explorer...
On n'a pas aimé :
- Mais parfois obscures
- Des couacs de reconnaissance
- Importation musiques RS1 assez chère
- Intégration catastrophique de Kinect
- Mode impro délicat à maîtriser pour les débutants


Consulter les commentaires Article publié le 15/12/2013 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019