Test Rise of the Argonauts - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 225 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Rise of the Argonauts



Editeur
Codemasters
Genre
Action Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  12.12.2008
  16.12.2008
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Mythologie
Mémoire
250 Ko
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
69,00 €

Partisan d’une nouvelle politique qui vise à créer des jeux plus originaux et plus aboutis, Codemasters avait annoncé il y a quelques mois de cela Rise of the Argonauts, un hack & slash à la sauce fantastique qui nous propose, à sa manière, de découvrir la mythologie grecque à travers le récit des Argonautes. Un projet plutôt intéressant sur le papier qui était également très risqué pour les développeurs vu la dimension épique du récit.

Antique ou Archaïque ?




Adapter la mythologie grecque en jeu vidéo est un pari difficile à tenir vu l’étendue des croyances religieuses de l’époque et le gigantisme de leurs légendes. C’est pourquoi les développeurs de Rise of the Argonauts ont préféré se concentrer sur l’histoire de Jason et de ses fameux argonautes, partis à la recherche de la toison d’or en sillonnant terres et mers. Bien sûr, le scénario du jeu est loin d’être simple : il est question de meurtres, de vengeances, de duels épiques et de combats de boss contre de gigantesques créatures. Et force est de constater que les développeurs ont soigné leur bébé pour nous proposer un scénario qui tient la route et qui est fidèle à l’extrême à la mythologie grecque.

D’ailleurs, on notera d’entrée de jeu qu’une grosse partie du titre se compose de dialogues, durant lesquels vous devez influencer la conversation en sélectionnant l’un des quatre choix de réponses possibles. Nombreux et particulièrement intéressants, les dialogues permettent non seulement d’en apprendre plus sur l’univers du jeu et son scénario, mais également de faire évoluer votre personnage. C’est ce qui nous amène au second point positif de ce titre : chaque « réponse » correspond en effet à une allégeance auprès de l’un des quatre dieux. Par conséquent, vos choix influenceront l’histoire et les caractéristiques de votre personnage. Une idée plutôt ingénieuse qui séduira aisément les joueurs les plus blasés… D’autant que ces améliorations sont loin d’être inutiles ! Chaque dieu correspond en effet à l’une de vos armes. Plus vous rejoignez la philosophie de l’une des divinités, plus vous faites évoluer l’arme qui lui correspond. En parallèle, vous gagnez aussi des points de compétences qui vous permettent d’améliorer les techniques et sorts de votre héros à travers un arbre des compétences très complet.

Une toison en plaqué or




Visuellement, le soft est plutôt joli même s’il est vrai que les bugs graphiques sont nombreux et que la modélisation des ennemis et de certains décors laisse à désirer. Cela dit, le soft exerce un charme fou sur les joueurs qui auront tôt fait de tomber éperdument amoureux de ces îles fantastiques aux décors enchanteurs. Graphiquement très propre, vaste et proposant des zones de jeu variées, Rise of the Argonauts souffre malheureusement d’un défaut majeur : une animation chancelante. Comprenez par là que le soft rame sévèrement tout au long de l’aventure… Bien entendu, à force, on s’y fait, mais il n’empêche qu’il s’agit là d’un défaut inexcusable. A côté de cela, la bande sonore éblouit, avec des musiques enchanteresses qui rappellent la Grèce Antique et des bruitages très réalistes. En revanche, les voix françaises sont loin d’être excellentes puisque souvent trop caricaturales ou « surjouées ». Très proche de Fable 2 dans sa progression, Rise of the Argonauts s’impose comme un mélange de RPG (pour son scénario, ses dialogues, son système d’évolution et sa progression libre) et de hack & slash (pour ses combats et sa linéarité). Et c’est sans aucun doute son plus gros défaut.

Les développeurs auraient en effet dû choisir l’un de ces deux genres plutôt que de tenter l’impossible. Au final, on se retrouve donc avec un RPG qui se limite à de longs couloirs, qui n’offrent au mieux que deux alternatives, et un beat them all dans lequel les coups se comptent quasiment sur les doigts d’une main et où les combats ne sont guère très dynamiques. Le plaisir de jeu en prend un sacré coup puisque l’intérêt des affrontements frôle le zéro. Heureusement, le côté aventure, dialogues et combats de boss sauve le navire du naufrage et est assez bien pensé pour redonner de l’intérêt à l’aventure. Mal rythmé (on passe parfois une heure à se balader et à discuter sans combattre), mal équilibré (certains boss sont trop simples, d’autres trop difficiles à vaincre), mou et parfois même ennuyant, Rise of the Argonauts n’en demeure pas moins un jeu long (comptez entre dix et vingt heures de jeu) qui propose bon nombre de quêtes annexes, un scénario fort sympathique et un univers magique. On regrettera que la partie combat soit aussi mal pensée, que le soft soit aussi limité et que l’aventure nous oblige à faire des allers-retours incessants sur chacune des cinq îles du jeu. Et ce ne sont pas les quelques compétences spéciales ni les affrontements en équipe avec nos argonautes qui changeront quoi que ce soit au constat…

Point complet
Malgré un très gros potentiel et d’excellentes idées, Rise of the Argonauts ne parvient pas à convaincre, la faute à un manque flagrant de finition et à un gameplay qui manque cruellement de profondeur. Mélange de RPG et de hack & slash, le titre s’apparente plus à un jeu en version bêta qu’à un titre entièrement terminé. Dommage, car non seulement son univers est enchanteur, mais en outre la perspective de découvrir la mythologie grecque à travers un jeu vidéo laissait présager une aventure extraordinaire.

On a adoré :
+ Un charme visuel
+ La mythologie Antique !
+ La variété des décors
+ Le scénario
+ De bonnes idées
+ Les dialogues
+ Une bonne durée de vie
+ Les musiques
On n'a pas aimé :
- Trop de bugs
- Ca rame sévère !
- Des modélisations décevantes
- Des coups peu variés
- Un gameplay archaïque
- Les voix françaises
- Mal rythmé


Consulter les commentaires Article publié le 26-01-09 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019