Test Rise & Shine - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 148 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Rise & Shine



Développeur
Adult Swim Games
Statut
Disponible
Date de sortie
  13.01.2017
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
14,99 €

Rise & Shine est le premier titre publié par Adult Swim sur notre chère Xbox One. Avec une très belle direction artistique, un gameplay run and gun inspiré de Metal Slug et de nombreuses références vidéoludiques, vaut-il le coût de s’y attarder ?

Tu cours, tu tires et tu meurs



Le jeu est développé par Super Mega Team, une équipe indépendante créée par l’un des artistes ayant travaillé sur le premier Plants vs. Zombies. Dans Rise & Shine, vous êtes propulsé dans la peau de Rise, dans le monde de « Gamearth », qui se retrouve attaqué par l’horrible planète « Nexgen ». Sur Gamearth cohabitent de nombreux héros mythiques des jeux vidéo : Link, Mario, Marcus Fenix, Snake, Bomberman… L’histoire commence fort quand Link, mortellement estropié par les envahisseurs de Nexgen, nous remet Shine, une arme dotée de conscience qui confère à son porteur des respawns illimités. A nous de sauver le monde. Le gameplay ressemble à première vue à un Metal Slug ou même à un Contra. Vous traverserez donc différents niveaux tout en dézinguant tous les ennemis à vue. A la différence des légendes dont il s’inspire, Rise & Shine ajoute un système de visée, vous devrez donc rester appuyé sur la gâchette gauche avant de pouvoir tirer avec la droite. Celui-ci n’apporte franchement rien et vient compliquer inutilement la prise en main, tout en ralentissant le gameplay. Votre progression est rythmée par un enchaînement de phases de shoot et de petites énigmes, vous poussant à réfléchir et à interagir avec votre environnement pour ouvrir la voie devant vous. Ces phases d’énigmes proposent quelques mécaniques bien pensées et viennent apporter un élément intéressant. Le jeu ajoute aussi un système de couverture à la Gears of War, que vous pourrez utiliser à quelques occasions.

Au travers des 14 tableaux que comprend le jeu, vous récupérerez petit à petit différentes améliorations pour votre arme : munitions électriques et explosives, optimisation de chargeur, ainsi que des balles télécommandées, que vous pourrez guider à loisir une fois tirées. Il vous faudra néanmoins être dans une zone le permettant, représentée à l’écran par des petits champs magnétiques en surbrillance. Ces différentes améliorations jouent un rôle dans les différents puzzles et il vous faudra tantôt utiliser vos balles télécommandées pour naviguer à travers les ennemis puis détruire un relai, tantôt utiliser vos balles électriques pour charger une batterie, etc. Le jeu a de nombreuses bonnes idées et son univers graphique au top donne vraiment envie d’y passer quelques heures. Néanmoins, son scénario, absent, et son abondance de références et de mises à mort grotesques de héros populaires entachent sérieusement la copie. Les plus grands fans de l’univers Adult Swim pourront trouver ça exceptionnel, mais beaucoup d’autres trouveront ça lourd, voire carrément ça créera un malaise.

Au niveau de la difficulté, attendez-vous à du challenge. Rise & Shine emprunte aussi au Die & Retry et en profite au passage pour augmenter artificiellement sa durée de vie. Sans mourir, comptez 90 minutes pour venir à bout du jeu, mais bon courage pour y arriver. J’ai passé plus de deux heures sur le premier boss…au revoir le fun, bonjour la frustration. Bien souvent, cette difficulté extrême est simplement due à un gameplay un peu lourd et aux milliers de projectiles ennemis qui arrivent en quelques secondes… Sauter pour éviter les projectiles, tout en visant, puis tirant (avec les deux gâchettes…), devient vite sportif. C’est sans compter sur le fait qu’il faudra attendre que votre arme se recharge, car ici, pas de munitions illimitées. Pour les chasseurs de succès, ce sont 14 succès pour un total de 1000G qu’il vous faudra débloquer. Au programme, terminer le jeu, collectionner quelques collectibles (vous pouvez relancer chaque niveau indépendamment si vous ratez quelque chose) ou encore battre des scores précis dans les minis-jeux que propose le titre. L’un des succès consiste à terminer le jeu sans mourir et je serai ravi d’offrir un verre à celui qui réussira celui-là sans tricher !
Article rédigé par Moshi // Membre XG+


Point complet
Quelques bonnes idées et une belle direction artistique ne parviennent pas à rattraper un gameplay lourdaud et une difficulté mal dosée. Le mélange Run & Gun, Bullet Hell, Die & Retry… est un cocktail qui vous laissera peu de bons souvenirs et un sacré mal de crâne. L’abondance de références au monde des jeux vidéo, au travers du massacre de nombreux héros, devient vite too much et « l’humour » des dialogues, imbibés de gaming culture, tombe à plat. Ce n’est pas son scénario anecdotique qui rattrapera le tout. A tester si vous cherchez un challenge, sinon, vous pouvez retourner sur un bon Metal Slug.

On a adoré :
Direction artistique de qualité
Environnements en 2D magnifiques
Différentes « énigmes » pour varier la progression
Quelques mini-jeux
Références au monde vidéoludique…
On n'a pas aimé :
Souvent lourdes
Scénario sans intérêt
Système de visée inutile
Durée de vie au rabais (90min)…
Allongée artificiellement
Difficulté éprouvante à cause d’un game design mal pensé


Consulter les commentaires Article publié le 18/06/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017