Test Resident Evil : Operation Raccoon City - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 220 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Resident Evil : Operation Raccoon City



Editeur
Capcom
Développeur
Slant Six Games
Genre
Action Compilation
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.03.2012
  20.03.2012
  26.04.2012
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Horreur
Prix de lancement
59,00 €

On le sait, Capcom tente à tout prix de renouveler son répertoire de jeux. C'est dans cette optique que l'éditeur japonais avait confié à Slant Six le développement d'un spin-off de la célèbre série Resident Evil. Basé sur le jeu en coopération, Resident Evil : Operation Raccoon City parvient-il à inquiéter Left 4 Dead ?

Un premier essai raté




Lors de son annonce, Operation Raccoon City avait plutôt enthousiasmé les joueurs. D'une part parce qu'il proposait une expérience différente, davantage centrée sur l'action, et d'autre part parce qu'il promettait des parties en coopération dignes de celles de Left 4 Dead. Malheureusement, si les développeurs de Slant Six Games sont parvenus à garder l'esprit Resident Evil, ils sont loin d'avoir accompli tous leurs objectifs... Techniquement tout d'abord, Raccoon City accuse le coup. Les animations sont vieillottes, les décors très sombres jouent les cache-misère et seule la modélisation des personnages parvient à tenir la comparaison avec les autres productions récentes. Très loin de la production AAA, Operation Raccoon City partage davantage d'éléments avec le spin-off à moyen budget développé en quelques mois qu'avec la superproduction destinée à donner un nouveau souffle à une série. Emmêlée dans les scénarios de Resident Evil 2 et 3, l'histoire de cet opus n'est pas non plus des plus passionnantes. D'une part parce que l'on sait déjà pratiquement tout ce qu'il y a à savoir sur Raccoon City, et d'autre part parce que le scénario de cet opus se contente de suivre un groupe d'employés d'Umbrella, chargé de récupérer le virus G. Tout cela n'est finalement qu'une occasion pour les développeurs de nous promener à travers toute la ville en nous faisant affronter monstruosités en tous genres, zombies et forces spéciales. Ceci étant dit, la fin mérite tout de même le coup d'oeil, et quelques passages sont scénaristiquement assez plaisants.

L'aventure, composée de seulement 7 missions (soit environ 3 heures de jeu, outch !), est bien entendu plus agréable à jouer en coopération qu'en solo. A quatre, les parties sont beaucoup plus funs et les équipiers plus efficaces. Bien sûr, il va de soi que le jeu devient un peu plus simple... Dans l'ensemble, Operation Raccoon City est un titre au concept intéressant. Tout comme dans Left 4 Dead, il propose de s'entraider pour progresser, et tout comme dans son modèle, il opte pour différentes classes qui disposent de compétences passives et actives. Ces dernières ne peuvent être utilisées qu'après un temps de rechargement et offrent généralement un gros atout stratégique. Le personnage de FourEyes, par exemple, peut contrôler jusqu'à cinq ennemis différents simultanément grâce à une compétence spéciale. Le jeu perd un peu en réalisme mais gagne alors en fun... L'expérience engrangée lors des missions sert à améliorer son personnage et à acheter de l'équipement qui s'avérera très utile pour la progression. On regrette tout de même que tout cela ne soit pas très bien équilibré, et surtout que, pad en mains, les sensations ne soient pas vraiment au rendez-vous. On a en effet beaucoup trop souvent l'impression que les armes n'ont aucun impact/recul et que les zombies s'avèrent bien trop résistants aux balles. TPS plutôt moyen et surtout très court, ORC ne vaut que pour son mode coopératif qui rattrape les quelques écarts par beaucoup de fun. Pour le reste, une fois bouclé, on peut le recommencer pour acquérir encore et toujours plus d'expérience et améliorer ses personnages... Du moins pour certains joueurs qui aiment recommencer plusieurs fois leurs jeux. Pour les autres, difficile de le conseiller vivement lorsqu'une simple location (ou un prêt), le temps d'un après-midi, suffirait largement à les contenter.

On apprécie tout de même l'effort de Capcom d'essayer de proposer quelque chose de neuf, ainsi que les quelques idées embarquées, allant des compétences à la possibilité d'accomplir des finishing moves, la réanimation des alliés ou encore aux quelques modes multijoueurs qui viennent booster un peu la durée de vie. Outre un mode Deathmatch assez traditionnel, on note ainsi la présence d'un mode Biohazard, qui propose aux deux équipes en jeu de récupérer une fiole de virus G, apparaissant aléatoirement sur la carte, et de la ramener dans leur camp. Il y a aussi un mode Survie qui propose à deux équipes de quatre joueurs d'attendre l'arrivée d'un hélicoptère et d'être les premiers à y grimper et un mode Héros très bancal dans lequel il n'y a pas de respawn et où la santé des joueurs est boostée. Bref, pas de quoi en faire tout un fromage mais assez pour vous occuper quelques heures. Dommage tout de même que la finition du jeu soit aussi loin d'être irréprochable, que ce soit pour les trop nombreux bugs graphiques ou la bande sonore bien trop discrète pour un jeu de zombies, qui n'a rien d'effrayant ni même de surprenant. Enfin, et c'est sans doute le plus gros reproche qu'on lui fera bien que Slant Six Games ait assuré l'essentiel : ORC manque d'identité, se montrant comme un simple skin de shooter. Il manque de diversité, d'originalité et souffre d'un level design beaucoup trop bancal pour intéresser les aficionados de la gâchette. Dommage.

Point complet
Malgré quelques bonnes idées et un gameplay plus nerveux, ce spin-off de la série Resident Evil ne parvient pas vraiment à surprendre, la faute à une réalisation technique décevante, à un concept qui peine à se renouveler et à une durée de vie trop courte. Les fans de la série seront certainement déçus et seuls les amateurs du genre arriveront à y trouver un intérêt en jouant en coopération. Bref, c’est une belle déception.

On a adoré :
+ Un Resident Evil plus nerveux
+ La coopération
+ Quelques bonnes idées
On n'a pas aimé :
- Techniquement moyen
- Répétitif à outrance
- Un solo de 3 petites heures
- Bande sonore trop discrète


Consulter les commentaires Article publié le 14/07/2012 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019