Test PopCap Arcade Hits Vol. 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 307 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Popcap Arcade Hits Vol 2



Editeur
PopCap Games
Développeur
PopCap Games
Genre
Compilation
Statut
Disponible aux Etats-Unis
Date de sortie
  26.03.2009
Nombre de joueurs
1

Un mois après nous avoir offert une première compilation de ses meilleurs titres, PopCap remet le couvert avec PopCap Hits Vol. 2. On prend les mêmes et on recommence : le spécialiste du genre nous propose à nouveau de mettre la main sur des jeux phares du Xbox Live. Mais cette seconde compilation était-elle bien nécessaire ?

Simple mais efficace




Malgré un léger espoir, PopCap Games ne s’est pas beaucoup plus foulé pour la présentation de son second opus. On retrouve un patchwork pâlot des écrans de titre en guise d’accueil, un effort supplémentaire de présentation aurait encore une fois été le bienvenu ! La seule amélioration à constater est la prise en charge du joystick pour les déplacements dans le menu, quel effort... Au niveau du contenu, on se retrouve, comme dans le premier opus, face à quatre jeux, qui pourront ne pas plaire à tout le monde, mais c’est le problème des compilations. Cependant, il y en a un qui fera assurément l’unanimité : l’excellent Plants vs. Zombies, un tower-defense déjanté, où des plantes bien armées défendent leur jardin contre des vagues de zombies belliqueux et variés. Même s’il ne révolutionne pas le genre, il y apporte une bonne dose d’humour : comment résister aux cartes postales envoyées par les zombies, ou même à leur style très réussi (entre sauteurs à la perches et plongeurs, on croise un zombie dansant le disco pour invoquer ses congénères...) ? D’autant plus que, malgré une faible difficulté en mode aventure, le titre apporte plusieurs heures d’amusement, grâce à de nombreux mini-jeux et énigmes à débloquer, et si l’envie vous en prend, la possibilité de recommencer l’aventure avec des plantes imposées, ce qui perturbe les techniques mises en place jusque-là et complique un peu la chose. Globalement le jeu est tout de même assez varié avec, en particulier, l’alternance jour/nuit qui change l’efficacité des plantes, tout comme le terrain à défendre influe sur les variétés à planter (pelouse, piscine, toit...). Seul bémol à apporter, le multi (duel et coop) n’est disponible qu’en local, ce qui est un peu dommage. C’est quand même un incontournable pour les amateurs de stratégie.

Autre titre présent sur le disque, Zuma, qui entraîne le joueur au cœur des temples aztèques. Malgré un gameplay des plus simplistes : faire exploser des séries de boules de couleur, ce jeu se montre particulièrement addictif, d’autant plus que sa réalisation est très soignée. Les graphismes sont simples mais très agréables à l’oeil, de même, les bruitages sont réussis et ne tapent pas sur les nerfs comme souvent dans les jeux de ce type. Il s’agit de faire tourner une grenouille sur elle-même afin de lui faire cracher des boules de couleur au bon endroit. Le but étant bien sûr de faire disparaître le chapelet de billes arrivant à l’écran avant qu’il ne parvienne jusqu’à la bouche de la grenouille, qui les avalera sans pitié. Les tableaux se succèdent et se compliquent au fil des temples (plusieurs files de billes, tunnels), de quoi occuper les accros aux puzzle-games durant de nombreuses heures, vu le challenge offert par les derniers niveaux. Évidemment, les bonus sont là pour faciliter la progression : ralentissement, meilleure visée... Quant aux combos, ils permettent de gagner de précieux points pour remplir la jauge qui sonne la fin du niveau. Un petit détail à signaler, l’absence de multi, qui pourrait gêner certains, bien qu’ici il ne soit pas absolument nécessaire. Verdict : un titre amusant et incontournable qui offre une excellente rejouabilité.

Ca date !




A présent, passons à Heavy Weapon qui nous propulse aux commandes d’un petit tank pour repousser l’armée rouge. Le scénario n’est pas très développé, juste suffisant pour mitrailler tout ce qui bouge, comme souvent dans ce type de jeux. Les niveaux se déroulent en scrolling horizontal et sont assez variés (de la base nucléaire au parc jurassique). Tout au long du niveau, une carte indique votre position, histoire de savoir combien de temps il faut encore tenir pour se frotter au boss. Le tank se dirige juste sur la droite ou sur la gauche, alors que le canon de l’engin peut être braqué dans n’importe quelle direction à l’aide du joystick droit pour repousser les multiples menaces aériennes et terrestres, la prise en main est facile et immédiate. La difficulté est au rendez-vous, heureusement, au fil des niveaux, le joueur peut choisir des améliorations pour son véhicule (orbes de défense, laser, missiles à tête chercheuse...). Des power-ups sont largués par un hélicoptère allié, qu’il faut bien entendu épargner de vos assauts, les ennemis abattus laissent également tomber des morceaux de l’arme ultime : le super laser, qui une fois assemblé détruit tout sur son passage pendant quelques instants. Dans une ambiance un peu old school, le titre propose une bonne dizaine d’heures de jeu, sans compter le mode coop très prenant, du moins en local, car pour pouvoir le tester sur le Xbox Live, il faudrait trouver des joueurs, ce qui n’est pas aisé, vu la date de sortie du soft (janvier 2007). En conclusion, il s’agit d’un jeu qui ne paie pas de mine, mais qui se révèle excellent et addictif, en particulier en coop.

Pour finir, PopCap a choisi de proposer Feeding Frenzy 2. On ne peut que s’interroger sur cette décision, puisque le premier opus était présent sur la première compil PopCap Hits. Il aurait été judicieux d’y mettre directement celui-ci, afin de laisser la place à un autre titre ici, d’autant plus que ce second volet est meilleur, tant au niveau des graphismes que du contenu et de la durée. Si le jeu reprend le même principe, à savoir grimper les échelons de la chaîne alimentaire en se nourrissant des petits poissons, les décors sont plus jolis et les niveaux plus variés : les moucherons ne seront pas à l’abri, car le poisson peut faire du ciel son terrain de jeu avec de gracieuses pirouettes (dont il faudra surveiller le timing sous peine de s’étourdir en retombant à plat dans l’eau, et qui dit étourdissement, dit proie idéale pour les plus gros...) Le mode contre-la-montre viendra apporter un peu de challenge, car la difficulté n’est toujours pas très élevée, voire quasi nulle, ce qui permet cependant aux plus jeunes de profiter du titre. A noter également la présence de quelques mini-jeux sympathiques pour les plus jeunes, mais sans réel intérêt, que l’on aura vite fait d’abandonner.

Point complet
On aurait pu espérer que PopCap fasse un effort supplémentaire pour cette seconde compilation, mais la seule chose concédée est la prise en charge du stick dans les menus... Toujours aucun bonus, pas même la moindre image de joueur, par contre les liens pour les acheter sont bien présents... (comme dans Heavy Weapon), sans compter un Feeding Frenzy 2 qui aurait dû être directement sur la première compilation. Il faut avouer que les titres sont toujours aussi bons, mais hormis le récent (et excellent) Plants vs Zombies, on se retrouve face à des jeux pas très récents (2005 à 2008). Encore une fois, il s’agit d’un disque à réserver aux absents du Xbox Live, ou à ceux qui voudraient gagner de la place sur leur disque dur, le tout à petit prix afin que cela reste plus intéressant que lors des Deals proposés sur le Marketplace.

On a adoré :
+ Des jeux excellents et addictifs
+ Diversité des titres
+ Avantages du support physique
+ Nombreuses heures de jeu
On n'a pas aimé :
- Seulement quatre titres
- Aucun bonus et interface minimaliste
- Titres anciens sauf Plants vs Zombies
- Un peu cher comparé aux Deals


Consulter les commentaires Article publié le 26/06/2011 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020