Test Planetbase - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 194 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Nombre de joueurs
1

En matière de city builder, les univers sci-fi ne manquent pas. En effet, quoi de mieux qu’une planète isolée comme décor pour établir une nouvelle colonie où tout est à faire ? Avec Planetbase, le petit studio indépendant Madruga Works vous propose de devenir à la fois l’architecte et le manager de votre propre base. A vous de la transformer d’un petit camp où l’on survit, à une véritable ville prospère connue dans tout l’univers !

Il faut tout construire



Vous commencez votre aventure avec l’atterrissage de votre vaisseau sur une planète reculée. Chargé de sept pionniers et de deux robots, c’est avec eux qu’il faut développer les bases de votre nouvelle colonie, en attendant d’attirer de nouveaux travailleurs. Vous commencez par les bases de votre survie, en assurant la production d’électricité, d’oxygène, d’eau, puis de nourriture, les quatre indispensables de votre pérennité à long terme. Vous placez donc librement l’ensemble des structures qui composeront votre base, en commençant bien souvent par des éoliennes et des panneaux solaires qui viendront alimenter vos bâtiments en électricité. Il faudra ensuite installer un extracteur d’eau, un générateur d’oxygène, un dortoir, puis votre premier biodôme, qui fournira la base de l’alimentation de vos colons ainsi que de l’amidon, élément indispensable à la création de ressources plus spécifiques. Mais vous n’irez pas bien loin en vous contentant de si peu, et c’est très rapidement que vous devrez commencer votre activité minière pour récolter la matière première qui servira ensuite à produire le métal nécessaire à vos prochaines structures : usines de production, ateliers de fabrication de robots, zones de détente, infirmeries, laboratoires, etc. Au total, c’est une trentaine de structures que vous pourrez construire, en intérieur comme en extérieur. Chaque installation existe en plusieurs tailles, vous permettant de faire évoluer le niveau de production au fur et à mesure de l’expansion de votre base.

Malheureusement, elles sont graphiquement très similaires et votre colonie se résume donc visuellement à un ensemble de dômes en verre connectés par des tunnels. Bien que les développeurs ne présentent pas le jeu comme une simulation pure et dure, toutes les mécaniques sont plausibles et on a vraiment l’impression de doucement établir notre propre colonie spatiale, dans laquelle il faudra manager très finement ses ressources, faire les bons choix en matière de constructions et réagir en accord avec les challenges qui apparaitront au fur et à mesure de votre développement. Le cycle jour/nuit impactant votre production électrique ou encore les différentes catastrophes naturelles vous obligeront à rester en permanence sur vos gardes. En plus de tout ça, il faudra bien entendu garder un œil sur votre politique en matière d’ouverture sur l’extérieur, permettant à la fois à des marchands de venir se poser sur votre base pour commercer, à des visiteurs de venir profiter de vos installations, mais surtout à de nouveaux colons de venir s’installer. Pour garantir le bon fonctionnement de votre base, il faudra veiller à attirer un nombre raisonnable de colons dans chaque profession, car vos différents colons ne peuvent pas tous remplir le même rôle. Ouvriers, biologistes, ingénieurs, médecins ou encore gardes, ils ont tous un rôle différent et une fonction propre dans votre écosystème. Ils seront aidés par trois types d’unités robotisées : robots porteurs, mineurs ou constructeurs. Bien qu’ils travaillent plus vite que vos colons et peuvent se charger des tâches les plus simples, il faudra toutefois veiller à bien les entretenir, car ces petites unités tombent vite en panne !

Le jeu vous propose différents modes de jeu, à commencer par un tutoriel qui se révèle vite indispensable pour commencer sur de bonnes bases. Celui-ci vous permettra d’appréhender les indispensables de votre survie, vous aidant à identifier quelles constructions sont à privilégier. Vous aurez ensuite le choix de vous implanter sur quatre planètes distinctes, présentant des caractéristiques différentes et une difficulté croissante. Vous commencerez sur une planète désertique ressemblant à Mars. Pour débloquer les trois autres, une planète glacée, une géante gazeuse et une planète où les tempêtes font rage, il faudra réaliser une série d’objectifs sur chaque planète précédente, ce qui vient ajouter une petite notion de progression bien appréciable. Elles ajoutent toutes des challenges différents liés à leur environnement, avec la présence ou non de vent ou de soleil, facteur déterminant dans votre production d’énergie ainsi que différents phénomènes météorologiques : tempêtes, éruptions solaires, pluies de météorites. Enfin, le mode défi vous proposera différents challenges à remplir pour réussir votre mission. Globalement, Planetbase a tout d’un bon jeu de gestion, malgré un contenu un peu léger, que l’on pardonne volontiers compte tenu de l’équipe réduite et du prix qu’il affiche (19,99€). Les graphismes sont parfaitement acceptables, la bande-son fonctionne bien et la gestion à la manette est parfaitement adaptée. Malheureusement, le titre est tiré vers le bas par une IA complètement dépassée.

Une grève imprévue et c’est la fin



Nous ne comptons plus le nombre de défaites simplement car les colons, pour une raison parfois inconnue, refusent de faire la tâche qui leur est assignée. Ils sont presque toujours à l’origine des défaites, leurs inactions entrainant des réactions en chaine qui finissent par faire mourir l’ensemble de la colonie en l’espace de quelques minutes. Si un biologiste se blesse et n’est plus en mesure de travailler, c’est la production de nourriture qui s’effondre rapidement, les autres colons, vite affamés, ne travaillent plus non plus et c’est l’enchainement. Sans personne pour produire une quelconque ressource, les installations nécessaires à la survie tombent en panne et les colons trépassent un par un… Voilà une défaite de plus. Dans le cas d’une pénurie alimentaire, si par exemple trop de nouveaux colons sont arrivés rapidement, vos colons affamés préfèrent arrêter de travailler et regarder leurs cultures sans rien faire plutôt que de remédier au problème. Vous aurez beau désigner une installation sur laquelle privilégier la production, vos colons n’étant pas polyvalents, il est possible que personne ne s’en occupe, même si cette installation est cruciale à votre survie. Plutôt que de limiter le domaine d’activité des colons, il aurait été intéressant de simplement leur octroyer une spécialisation, leur permettant de travailler librement sur tous les postes de la base, plus ou moins efficacement et rapidement.

Ces mécanismes trop exigeants entrainent une très grande frustration. Voir plusieurs heures de travail disparaitre en quelques minutes pour une raison inexplicable est franchement rageant. Le jeu sauvegarde automatiquement très régulièrement, donc vous pourrez éventuellement relancer une sauvegarde précédente pour essayer de comprendre d’où est venu votre déclin et de corriger vos erreurs. Vous n’en aurez peut-être tout simplement pas envie, le gameplay des premières heures de vie de votre base lors de votre installation initiale est très intéressant, mais plus votre base grandit, plus l’intérêt s’estompe, les quelques défis ne donnant pas franchement envie de continuer à développer notre colonie, sans parler du fait que le moindre grain de sable dans l’engrenage risque de venir détruire le fruit de votre travail en quelques minutes. Il manque globalement quelques événements majeurs, comme peut le faire la série Tropico par exemple, qui permettraient de donner un but plus concret à nos actions et à notre développement. Une IA moins exigeante (ou plus intelligente), des travailleurs polyvalents et une meilleure gestion des tâches prioritaires permettraient aussi de venir gommer les principaux défauts du jeu.
Article rédigé par Arnaud / Moshi


Point complet
Planetbase est une machine complexe, avec de nombreuses pièces en mouvement, qu’il faudra garder parfaitement synchronisées pour assurer une gestion sur la durée. Le game over n’est jamais bien loin et, même si le jeu a beaucoup d’aspects positifs, sa grande difficulté due à une IA perfectible et la frustration qu’entraîne la perte d’une colonie complète risquent de refroidir beaucoup de joueurs. Impossible ici de simplement construire un bel univers et de le regarder vivre, en continuant tranquillement son expansion. A réserver aux fans de jeux de gestion, Planetbase est une véritable simulation de micro-management, dans laquelle il faudra faire attention en permanence à la moindre de vos ressources pour assurer la survie de votre colonie. Au final, la promesse des développeurs est sûrement respectée, le jeu étant probablement proche des challenges qui nous attendent lors de notre installation sur une autre planète !

On a adoré :
Graphiquement réussi
Contrôle à la manette très intuitif
Gestion de la base et management des ressources très poussés
Longue durée de vie
Challenge intéressant…
On n'a pas aimé :
Mais souvent trop exigeant
IA à perfectionner
Rejouabilité limitée une fois les différentes planètes découvertes
Ralentissements, même sur One X


Consulter les commentaires Article publié le 03/03/2018 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018