Test Outrun Online Arcade - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 455 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

OutRun Online Arcade



Editeur
Sega
Développeur
Sumo Digital Ltd
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  15.04.2009
Nombre de joueurs
1 à 6
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
800 MS Points

Après la sortie de l’excellent Outrun 2 sur Xbox première du nom, Sega nous avait gratifié d’une réédition de qualité supérieure sur Xbox, PC et PlayStation 2. Chemin faisant, la franchise était de nouveau tombée dans l’oubli pour finalement réapparaître à travers une nouvelle édition, cette fois commercialisée via le service de téléchargements de la Xbox 360 et de la PlayStation 3.

Droit dans le mur




Qu’on se le dise, l’idée de porter Outrun 2006 sur consoles de nouvelle génération n’était pas une mauvaise idée en soi. A condition qu’il ait bénéficié d’un soin particulier dans sa conversion et de quelques ajouts, le titre aurait pu s’imposer comme une véritable perle. Malheureusement, Outrun Online Arcade n’avait pas vraiment ces ambitions. Tout d’abord, au niveau du contenu, le titre est amputé de 2/3 de son contenu d’origine, perdant tous les circuits d’Outrun 2 et oubliant également bon nombre d’éléments qui avaient contribué au succès de l’édition 2006 sur Xbox. Au final donc, l’acheteur n’a droit qu’aux 15 circuits de l’édition SP, qui étaient intégrés en bonus dans l’édition 2006 du jeu. Cela fait tout de suite nettement moins que ce à quoi on avait droit à l’origine.

Cependant, si le fun était toujours de la partie, le titre aurait très bien pu satisfaire les novices qui n’avaient pas eu l’occasion de découvrir cette perle à l’époque. Et il faut admettre que le soft exerce toujours un charme fou sur les joueurs grâce à sa jouabilité on ne peut plus arcade et ses braquages et contre-braquages. Outrun, c’est du fun à l’état pur. Le joueur débute au volant de la Ferrari de son choix, accompagné d’une jolie blonde, et doit parcourir un certain nombre de circuits en un temps limite. A la fin de chaque parcours, il peut choisir sa destination suivante, jusqu’à la ligne d’arrivée. On croise donc en vrac le Grand Canyon, le Cap Canaveral, les contrées arctiques et tout un tas d’autres décors plus poétiques et ravissants les uns que les autres, lesquels contribuent clairement au charme du jeu. Le joueur n’a pas d’opposants directs puisqu’il joue juste contre le chrono et il doit se contenter d’éviter les obstacles et de braquer et contrebraquer au bon moment dans les virages. Jouabilité ultra simple donc, mais un niveau de difficulté qui demeure élevé, le titre étant loin d’être aussi facile qu’on pourrait le penser.

Au niveau des modes de jeu, le soft n’a pas beaucoup évolué. On retrouve le traditionnel mode Outrun qui nous permet de choisir son chemin, un mode chrono, un mode Outrun 15 circuits demandant d’enchaîner toutes les courses à la suite et enfin un mode de jeu permettant diverses variantes du jeu d’origine en tentant d’accomplir des objectifs qu’impose la belle blonde à ses côtés. A cela, on ajoute bien entendu le mode multijoueur en ligne, entièrement paramétrable et plutôt bien pensé, qui permet de prolonger le plaisir entre amis le temps de quelques heures. Rien d’éblouissant donc comparé au Coast 2 Coast qui proposait facilement deux à trois fois plus de contenu que cet opus. Cependant, il faut admettre que le prix de vente demeure assez bas, puisqu’il ne vous en coûtera que 800 MS points.

Du côté des déceptions, outre le contenu de ce volet, on regrette que le soft souffre de nombreux bugs, aussi bien graphiques que techniques, puisqu’il n’est pas rare d’assister à des gros plantages du jeu, voire à des bugs plus gênants en ligne obligeant notamment à relancer le jeu. Pas mal de ralentissements se font également ressentir en début de course, ce qui est plutôt étrange dans la mesure où le titre tournait parfaitement sur Xbox première du nom. Enfin, on regrette que la réalisation globale de ce portage, plus que décevante, affiche des textures parfois très grossières qui semblent bel et bien inférieures à celles du Coast 2 Coast dans sa version Xbox. Ceci étant sans doute lié à la compression du jeu sur le Xbox Live Arcade. Au final, on retrouve donc une version amputée souffrant de nombreux problèmes techniques et d’une réalisation graphique moins soignée que la version de 2006. Du très mauvais boulot en somme.

Point complet
Difficile de cautionner ce Outrun Online Arcade qui n’est finalement ni plus ni moins qu’un portage d’Outrun 2 SP sur consoles de salon. Pour résumer, le soft intègre les ajouts de l’édition 2006, supprime le contenu du second volet, ajoute plein de bugs, ralentissements et pixels pour un portage qui n’a finalement pas fière allure. S’il faut reconnaître qu’il reste plutôt fun et pas trop cher, on aurait apprécié que le titre égale au minimum l’excellence de l’édition 2006, ce qui n’est malheureusement pas du tout le cas.

On a adoré :
+ Pas cher (800 MS points)
+ Plutôt joli
+ Toujours aussi fun
+ Jouable en ligne
On n'a pas aimé :
- Plein de bugs
- Quelques ralentissements
- Version amputée
- Contenu du SP uniquement
- Portage médiocre


Consulter les commentaires Article publié le 03-05-09 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020