Test Nike + Kinect Training - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 327 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Nike+ Kinect Training



Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.11.2012
  2012
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Fitness
Prix de lancement
49,00 €

Depuis l’arrivée de Kinect, on ne compte plus les titres qui permettent de bouger devant sa caméra, à commencer par les jeux de danse et les logiciels typés fitness. Ce sont ces derniers qui nous intéressent ce jour puisque Microsoft Studios a voulu exploiter le filon, avec l’aide de Sumo Digital Ltd, pour proposer un jeu de remise en forme mettant bien en avant la virgule de la marque Nike. Reste donc à voir si ce Nike + Kinect Training est suffisamment travaillé pour permettre aux joueurs d’éliminer les excès liés aux fêtes.

A fond la forme…




A l’image de ce qu’a fait 505 Games avec Adidas, Microsoft Studios a passé un partenariat avec la marque Nike pour développer un logiciel de fitness exploitant Kinect. Outre le fait d’être une véritable publicité pour la marque à la virgule, le soft se présente avant tout comme un titre sérieux bien plus crédible qu’un Get Fit With Mel B, plus attrayant qu’un UFC Personal Trainer : The Ultimate Fitness System et plus sérieux qu’un Your Shape : Fitness Evolved et sa suite estampillée 2012. Avec Nike + Kinect Training, on n’est pas là pour rire. C’est d’ailleurs ce point précis qui pourrait bien rebuter certains joueurs, qui préfèreront le titre d’Ubisoft, bien plus ludique. Dès le début, on sent que l’on va transpirer… Mais avant de se lancer dans l’effort, il faut commencer à faire de la place. Attention, il faut vraiment beaucoup de place. Prévoyez une bonne dizaine de mètres carrés d’espace vide devant vous pour bouger en toute sécurité. De plus, si vos plafonds sont trop bas, vous pouvez éviter le logiciel (il faut suffisamment de place pour sauter en extension avec les bras tendus vers le ciel sans toucher le plafond). Ces préparatifs faits, ce qui pourrait même s’apparenter à un début d’échauffement pour certains, il est l’heure de renseigner son profil de joueur, du moins lors de la première utilisation.

On prend donc sa manette et on inscrit sa taille, son poids (ne pas tricher, ça ne sert à rien), sa date de naissance et son sexe. Ceci fait, le logiciel impose quelques exercices à l’intensité progressive pour déterminer le profil du « sportif » qui fait face à la caméra. Il y a deux catégories distinctes, la forme physique (endurance, souplesse et force) et la condition athlétique (vitesse/réactivité/agilité, équilibre et puissance). Après divers exercices (essayer de rapprocher le plus possible ses poings dans le dos, lever la jambe en étant au sol, faire une séance de squat, des pompes jusqu’à l’épuisement, de la course sur place, etc.), le logiciel détermine l’indice du joueur pour chaque catégorie, ce qui sert de point de départ. A titre de comparaison, il a le droit à la moyenne constatée pour sa tranche d’âge et aux indices des deux coaches Nike (on peut choisir d’être coaché par un homme – Alex – ou une femme – Marie –). Une fois tous les tests passés, Nike + Kinect Training va déterminer un programme à suivre sur un mois (à réadapter et renouveler les mois qui suivent). C’est là que les développeurs ont bien pensé le système puisque le joueur est libre de choisir les jours de son entraînement (un, deux, trois, etc. – le lundi et mardi ou mercredi, vendredi, samedi…) et d’opter pour l’un des trois objectifs, à savoir se muscler (puissance, endurance et masse musculaire), mincir (brûler des calories, notamment avec des exercices de cardio) ou tonifier son corps tout en gagnant en souplesse. Très adaptatif au niveau du calendrier (on peut le paramétrer à sa guise), il permet de fixer des objectifs et de s’y tenir, surtout que chaque session programmée est ciblée, propre au profil du joueur et ne prend que peu de temps (une vingtaine de minutes en général).

Bien entendu, il n’est pas question de faire la séance du mardi en double ou celle du jeudi le mercredi. Du coup, les séances spécifiquement étudiées pour le joueur ne sont accessibles qu’à la date prévue. En revanche, rien n’empêche de bouger un peu plus en passant par le menu (peu ergonomique à la main, plus pratique à la manette et avec les commandes vocales). On peut alors opter pour une session rapide de cinq minutes ou pour une Séance Rapide. Dans ce dernier cas, il suffit de fixer le type d’exercices (force, cardio ou avec haltères), la durée (15, 30, 45 ou 60 minutes) et la difficulté (de facile à passionné en passant par moyen et difficile). Même si certains exercices demandent d’être équipé (haltères notamment, voire tapis de sol, surtout si vous avez du carrelage), il faut reconnaître que ceux-ci sont plutôt variés et vraiment bien ciblés. Chacun d’eux a bien été étudié afin de faire travailler une ou plusieurs parties du corps en profondeur. Bien entendu, les résultats ne se verront pas au bout de quelques jours, mais cela semble bien fonctionner sur le long terme. Le titre a clairement le mérite de proposer des entraînements personnalisés dont les exercices sont en plus bien expliqués. En sus, le doublage français est réussi et l’utilisateur a le droit à des notes lui permettant de corriger sa posture (monter plus les genoux, bien tendre la jambe, etc.). Cela manque peut-être d’un peu plus de précisions et cela ne vaut pas les conseils personnalisés d’un coach dans une salle de sport, qui va vraiment vous aider à corriger votre attitude, mais cela contribue grandement à faire les mouvements en minimisant les risques de blessures.

Sans réel enrobage




Le coach est en prime motivant et tente de nous encourager pour nous pousser jusque dans nos derniers retranchements. A défaut de proposer un aspect ludique, le soft tente de miser sur la communauté et les défis pour inciter l’utilisateur à s’accrocher (ce qui ne sera pas évident pour un débutant). Ainsi, il est possible de réaliser plusieurs défis (dont faire un maximum de pompes, éviter des ballons, bouger rapidement, etc.) pour marquer des points Nikefuel. Il y a plusieurs intérêts à cela. Ils sont à cumuler avec les points gagnés via d’autres applications Nike +, ils permettent de fixer son record personnel à battre soi-même ou à transmettre à des amis pour qu’ils le battent. En sus, ils permettent d’avoir sa place dans le classement mondial pour essayer de devenir l’athlète ultime. On peut aussi faire ses sessions en ligne avec un autre. L’intérêt reste relatif, mais l’idée est là. Les plus acharnés peuvent même opter pour des packs d’entraînement payants (business is business). Notez que les fonctionnalités en ligne nécessitent d’enlever toute restriction sur son compte, notamment pour lier son profil à son compte Nike + ou à l’un des réseaux sociaux les plus populaires. Afin de pousser toujours le joueur à se torturer en réinsérant la galette dans le lecteur de la console, les développeurs ont intégré un système de suivi assez classique. On a l’historique des sessions qui ont été faites, le nombre de calories brûlées et le temps total passé à s’entraîner.

On regrette d’ailleurs que les phases liées à l’échauffement et aux étirements soient un peu trop légères à notre goût, notamment pour le sportif en herbe. De plus, l’intérêt pour les sportifs confirmés risque d’être limité, ceux-ci allant certainement plus prendre le temps d’aller à la salle… Cela dit, dans le cadre du partenariat passé avec Nike, les développeurs ont ajouté diverses vidéos dans lesquelles plusieurs coaches Nike interviennent. Ces « messages d’athlète », qui se déverrouillent au fil de la progression, permettent d’encourager le joueur. D’autres vidéos plus promotionnelles (instructions et courts montages montrant les activités en ‘vrai’) sont aussi de la partie. Vous l’aurez compris, le soft est clairement plus tourné logiciel de fitness que jeu vidéo. Néanmoins, il faut reconnaître qu’il exploite vraiment bien Kinect. Les gestes sont bien reconnus, la latence est négligeable et même la reconnaissance lors des exercices au sol est satisfaisante. Du coup, les conseils personnalisés sont clairement bienvenus et appropriés à la situation. Malheureusement, il y a un point qui a clairement été négligé, c’est l’enrobage. A ce niveau là, on doit se farcir des musiques anecdotiques, des coaches modélisés sommairement, des animations qui manquent de détails et une poignée de pauvres environnements avec un effet de flou purement dégueulasse et de l’aliasing. Pour finir sur une note positive, disons que l’on apprécie l’ajout d’un code pour profiter du Xbox Live pendant 14 jours.

Point complet
Avec Nike + Kinect Training, il faut surtout savoir à quoi s’attendre avant de se lancer dans l’aventure. En effet, le titre n’est pas du tout ludique. Il est clairement orienté logiciel de remise en forme avec une approche très (trop ?) sérieuse. Du coup, c’est clairement la motivation du joueur qui va primer sur l’envie de continuer à l’utiliser. Si on est bien conscient de cela et que l’on ne prête pas trop attention à l’aspect graphique plus que négligé, alors on peut y trouver un soft vraiment intéressant. Kinect est très bien exploité, les exercices sont divers et variés, en plus de bien cibler les parties du corps à faire travailler, et le programme mis en place pour un mois (à réadapter et renouveler) est bien propre aux attentes que l’on a (maigrir, se muscler ou tonifier son corps). Cela ne vaut pas un véritable coach en salle (échauffements et étirements un peu légers ici), mais c’est clairement mieux que de faire n’importe quoi chez soi, surtout que les conseils pour la correction de la posture permettent de minimiser les risques de blessures. Avant de foncer, il faut simplement se poser la question : est-on suffisamment motivé pour attaquer avec ce logiciel très sérieux, mais plutôt efficace, ou préfère-t-on l’aspect ludique d’un Your Shape, qui offre un autre moyen de dépenser des calories, sans pour autant aussi bien cibler les zones à travailler ? Telle est la question…

On a adoré :
+ Kinect très bien exploité
+ Programmes personnalisés
+ Séance Rapide souple
+ Les vidéos d’encouragement
+ Exercices variés…
+ Et vraiment bien ciblés
+ Convient à tous les profils
+ Les défis (surtout avec les amis)
+ Suivi classique mais efficace
+ VF très correcte
+ Corrections (posture) à la volée
+ Un logiciel sérieux…
On n'a pas aimé :
- Mais pas du tout ludique
- Faut vraiment de la place !
- Nécessite du matériel (haltères…)
- Menu peu ergonomique
- Les environnements
- Modélisations sommaires
- Musiques anecdotiques
- Echauffements/étirements un peu légers


Consulter les commentaires Article publié le 07/01/2013 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020