Test Nickelodeon Dance - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Nickelodeon Dance



Editeur
2K Play
Genre
Danse Musical
Statut
Disponible
Date de sortie
  30.03.2012
  08.11.2011
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
30,00 €

Depuis l’arrivée de Kinect sur Xbox 360, les développeurs tentent de séduire un public bien plus large en proposant divers jeux utilisant la reconnaissance de mouvements. Parmi les cibles de ces derniers, on retrouve les plus jeunes joueurs. 2K Play et High Voltage Software ont donc souhaité surfer sur la vague en proposant un jeu de danse mettant en scène quelques héros de la chaîne Nickelodeon, dont la célèbre Dora l’Exploratrice et son cousin Diego. Reste alors à voir si le studio de développement s’est appliqué pour proposer un titre adapté au public ciblé, tout en profitant des capacités de l’accessoire... La réponse avec notre test import (version anglophone) !

Pour les petits !




Avant même de commencer, il est bon de souligner que Nickelodeon Dance est destiné à un public très jeune, entre trois et dix ans (pour ratisser large). Ainsi donc, seuls les enfants appartenant à cette tranche d’âge (et les parents) sont vraiment concernés par le jeu. Ceci dit, dès le lancement, le joueur est pris en charge par Dora qui lui explique comment manipuler le menu. Les conseils sont plutôt bons et l’interface a été simplifiée au maximum pour permettre aux petits de l’utiliser facilement. Tout se fait donc avec le bras, le lever ou le baisser permettant de naviguer dans les listes, tandis qu’en le rabattant vers soi on sélectionne un élément. Dommage tout de même que le bouton « retour » soit situé dans la liste, alourdissant la navigation entre les divers modes du jeu. A ce sujet, il est bon de noter qu’il existe trois modes principaux : la Partie Rapide, le mode Danse et le mode Entraînement. Dans les faits, la seule véritable différence qu’ils partagent, c’est la répartition des chansons, d’autant plus qu’il est nécessaire de participer aux trois modes pour débloquer les quelques pistes verrouillées de base. Au final, on aurait presque pu avoir un seul mode de jeu, à l’image du Danse, avec simplement un classement par niveau de difficulté. Ce dernier est bien présent, mais la navigation est du coup bien alourdie. Au niveau du contenu, il faut compter sur la présence d’une trentaine de chansons issues des univers de Dora, de Diego, des Mélodilous (Backyardigans en version anglaise) et de la Fresh Beat Band. Les chansons ont plutôt bien été choisies et les enfants ne tarderont pas à fredonner (ou du moins faire quelque chose qui s’en approche) l’air des musiques, comme le thème de Dora, la chanson The Lion Sleeps Tonight ou encore celle d’Alouette.

La playlist est donc satisfaisante, bien que l’on aurait apprécié avoir un peu plus de contenu, voire même un peu plus de héros de Nickelodeon. On pense notamment au célèbre Bob l’Eponge et à ses amis que l’on aurait apprécié voir danser, surtout lorsqu’on sait qu’ils sont présents dans le jeu de baseball Nicktoons MLB. Cela dit, les personnages présents sur la galette sont reconnaissables en un coup d’oeil et l’aspect cartoon fait illusion, d’autant plus que les décors sont variés et que le tout est très coloré. On regrette tout de même que les développeurs profitent du fait que le jeu soit pensé pour les plus petits pour bâcler l’aspect graphique. Mine de rien, les textures sont extrêmement simplistes, les décors sont techniquement très légers avec des effets archi cheap et de l’aliasing est à noter avec quelques chutes de frame rate juste avant l’écran de fin de partie. En revanche, les animations sont très correctes et permettent justement aux enfants de vraiment reproduire les mouvements à effectuer. Une bonne chose, surtout que les vignettes censées les aider ne s’avèrent pas suffisamment claires pour les plus jeunes. Heureusement, là encore, les personnages avertissent à l’oral lorsque l’on change de pas. Dans le même ordre d’idées, ils encouragent toujours le joueur, et ce quoiqu’il arrive. Dommage que les commentaires se comptent tout de même sur les doigts des deux mains, le tout étant rabâché à l’infini. En prime, lors des parties, les paroles des chansons défilent sur le côté pour que ceux qui savent lire puissent chanter en même temps. Cela n’apporte rien au niveau du jeu et la typographie est peut-être un poil trop petite, mais ça reste un plus pour l’immersion. En sus, les chorégraphies ont été vraiment travaillées pour séduire les plus petits, avec des pas assez variés qui sont facilement réalisables.

Notez au passage que chaque chanson permet de jouer en solo ou à deux. Dans ce dernier cas, les joueurs s’affrontent tout simplement. Il n’y a pas de mode avec des bonus, pas de mode relais par exemple ou autre... Le contenu est donc très minimaliste à ce niveau là, à tel point que les enfants feront le tour du jeu en trois à quatre heures, selon qu’ils cherchent à obtenir les trois étoiles pour chaque chanson ou non. Peu importe le niveau de difficulté d’ailleurs, la reconnaissance est tellement permissive que les joueurs gagnent sans problème deux étoiles et ils empochent les trois pour peu qu’ils bougent un peu leur corps. Dans un sens, c’est un très bon point, surtout lorsqu’on sait que les têtes blondes n’aiment pas forcément échouer et qu’elles s’énervent vite dans ce cas-là... Toutefois, c’est là que le bât blesse sévèrement, la reconnaissance des mouvements est catastrophique, et ce même si le carré avec notre silhouette grossièrement découpée montre bien nos mouvements avec une latence minimale. En effet, peu importe ce que l’on fait et peu importe le niveau de difficulté, il suffit simplement de bouger pour engranger des étoiles, et ce même si on ne fait absolument pas les pas demandés. Le pire, c’est que notre table basse, qui traînait dans le fond de notre salon, a été reconnue à chaque partie comme un joueur, empochant à chaque fois deux des fameuses étoiles. C’est malheureusement dans ces circonstances que l’on voit que les développeurs ont vraiment sacrifié la reconnaissance des mouvements pour attribuer grossièrement les points sans se fouler. C’est vraiment dommage, surtout lorsqu’on voit des studios comme Double Fine Productions ou encore Frontier Development qui ont réussi à concilier les deux avec respectivement 5, rue Sésame : Il était un monstre, Disneyland Adventures ou encore Kinectimals.

Point complet
Si votre enfant aime Dora l’Exploratrice, son cousin Diego, les Mélodilous et les Fresh Beat Band, alors il y a de fortes chances pour qu’il apprécie ce Nickelodeon Dance, qui offre des chorégraphies très sympathiques pensées pour les plus jeunes, trente chansons plutôt bien choisies issues des univers cités et des personnages reconnaissables en un coup d’oeil. En plus, les décors sont variés et coloriés et le jeu est suffisamment permissif pour ne jamais frustrer les plus petits, toujours encouragés par leurs personnages préférés. Malheureusement, les petits gars de High Voltage Software n’ont pas hésité à faire le minimum syndical, s’assurant que l’illusion fonctionne bien. Et effectivement, pour les parents et les enfants, l’illusion est bonne. Toutefois, il faut reconnaître que le contenu est vraiment minimaliste, que l’aspect technique est très léger et que la reconnaissance est tout bonnement catastrophique, à tel point qu’une table basse est reconnue comme un joueur et qu’elle décroche à chaque fois deux étoiles (sur trois), sans bouger donc. Quand on voit le soin apporté à des jeux comme Kinectimals, 5, rue Sésame : Il était un monstre ou encore Disneyland Adventures, eux aussi destinés aux plus jeunes, on ne peut que se dire que les développeurs ne se sont clairement pas foulés.

On a adoré :
+ Pour les jeunes enfants...
+ Chorégraphies adaptées
+ Toujours des encouragements
+ Persos reconnaissables
+ Décors variés et colorés
+ 30 chansons bien choisies
+ Danser avec un camarade
+ Consignes orales
+ Permissif pour séduire les enfants...
On n'a pas aimé :
- Mais reconnaissance catastrophique
- Contenu minimaliste
- Interface un peu lourde
- Techniquement très léger
- Commentaires recyclés sans fin
- Vignettes pas assez claires


Consulter les commentaires Article publié le 19/12/2011 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020