Test NHL 10 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

NHL 10



Editeur
EA Sports
Développeur
EA Canada
Distributeur
Electronic Arts
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  18.09.2009
  15.09.2009
Nombre de joueurs
1 à 12
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Thème
Hockey sur glace
Mémoire
7 Mo
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
64,00 €

Et un de plus ! On l’attendait au tournant, pensant forcément qu’après un épisode 09 de grande qualité cet opus n’allait pas trop s’imposer, et pourtant il est bien là. Reste donc à savoir si cette nouvelle itération est justifiée ou s’il ne s’agit que d’une grosse mise à jour. A vos crosses, messieurs...

Frappe le palet si t’es hockey !




NHL 09 fut une telle prouesse vidéoludique que même le concurrent de 2K Sports ne put rivaliser. Qu’attendre alors d’une version 10 quand la précédente est aussi étonnante ? Un peu de rafistolage sans doute. En plus des bases de données mises à jour et d’un lifting graphique assez présent mais en rien bouleversant, NHL 10 propose encore et toujours son lot de modes de jeu pour une durée de vie toujours aussi colossale. On peut ainsi se lancer dans une grande carrière de joueur de hockey avec une équipe, mais aussi en mode Deviens Pro où l’on commence dans un petit club pour, chaque saison, tenter le tout pour le tout, faire gonfler ses statistiques, bien jouer, etc. Le mode Pro est accompagné d’une multitude d’explications et de jugements sur les actions réalisées. Ainsi à chaque fin de séquence de jeu, une fenêtre s’ouvre pour nous dire ce qui va ou non dans notre façon de faire. Les points forts exposés, concentrons-nous sur la maniabilité qui, bien que très satisfaisante, offre son lot de complications du point de vue de la prise en main. En face d’un mode NHL 94 reprenant de façon très nostalgique les commandes simples (attaque et défense) du vieux jeu 16 bits, le gameplay principal de NHL 10 demande un peu d’entraînement pour être correctement assimilé.

On bouge et vise avec le stick analogique gauche et on tire avec le droit. Les passes et les tirs sont beaucoup plus exigeants. Les habitués de la licence apprécieront cet aspect plus réaliste mais les néophytes pesteront devant leur écran pour avoir loupé une passe à cause de la mauvaise inclinaison du corps de leur joueur. La prise en main demande plus ou moins de temps selon le profil du joueur mais, une fois maîtrisée, elle s’avère particulièrement réussie. Sûrement persuadé qu’un Hockey Manager ne fonctionnera pas en jeu vidéo, Electronic Arts s’est mis en tête de proposer un mode de jeu proposant la gestion d’une vie d’entraîneur. Dans Deviens DG, on passe de club en club et de réussite en défaite à l’aide d’un calendrier bien conçu qui demande cependant beaucoup de patience au niveau des chargements et des accélérations de temps. Il faut bien avouer aussi que si l’on ne joue pas les matchs de notre équipe, on s’ennuie vite devant son écran tant les membres du staff se partagent bien les tâches et que tout est assez simplifié pour ne donner au joueur que le contrôle des échanges et de l’effectif en priorité. Ce mode est un plus incontestable pour la durée de vie déjà conséquente. Tout cela était bien présent dans la précédente édition NHL, mais de petites améliorations sont venues peaufiner le menu avec, par exemple, un système de réputation pour le Directeur Général des matchs.

A côté de cela, les développeurs ont accru la violence des affrontements avec certains plaquages peu fair-play mais fort amusant et d’autres plus stratégiques contre les vitres. Les bagarres ont elles aussi été revues avec cette fois-ci une caméra à la première personne. Bien qu’offrant moins de clarté, elle propose surtout une meilleure immersion. Au rang des petites imperfections, on note une intelligence artificielle qui n’a pas été revue pour cette édition 2010, cette dernière n’ayant pratiquement jamais recours aux nouveautés mises en place. Rien de bien gênant au final, mais ça semble manquer un poil de finition. Enfin, finissons sur un thème qui peut faire débat : le système d’achat de contenu avec ses Microsoft Points. En effet, tout au long du jeu il est possible de débloquer des casques, des tenues, des gants et des bonus pour améliorer son personnage. Le souci, c’est qu’au-delà de la façon classique qui demande de terminer un défi pour débloquer ce contenu, il est possible de tout simplement se rendre sur le Marketplace pour l’acheter. Curieux, ce système optionnel peut gâcher l’intérêt du jeu et la satisfaction du joueur, un peu comme si on utilisait un cheat code. C’est la seule « déception » de ce titre qui est sans aucun doute l’un des meilleurs jeux de sport du moment sur consoles de salon.

Point complet
Si on possède NHL 09, l’achat de cette nouvelle itération est totalement dispensable. En revanche, ce NHL 10 est complètement indispensable pour les autres puisqu’il ajoute des plaquages contre les vitres jouissifs et propose une esthétique affinée. Une belle réussite pour EA qui, encore une fois, domine du côté de la simulation de hockey vidéoludique. Dommage que le Marketplace soit entaché par une arnaque à grande échelle qui, espérons-le, ne fonctionnera pas.

On a adoré :
+ Des animations toujours au top
+ Des plaquages superbes
+ De nombreux modes de jeu
+ Un multijoueur sans lag
+ Des menus superbes
On n'a pas aimé :
- Peu de nouveautés
- Du contenu payant discutable
- Une IA qui n’utilise pas tout le potentiel du jeu


Consulter les commentaires Article publié le 06/12/2009 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020