Test NBA Street Homecourt - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

NBA Street Homecourt



Développeur
EA Big
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.03.2007
  20.02.2007
  24.05.2007
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Mémoire
392 Ko
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
5.1
Prix de lancement
69,00 €

Dans la branche d'Electronic Arts se trouve un petit studio bien tranquille qui prend son temps pour nous sortir ses diverses productions. Ce studio, c'est celui d'EA Big. Avec une moyenne d'un jeu tous les deux ans, le studio se démarque nettement de son éditeur, EA, puisqu'il privilégie la qualité à la quantité. Pour sa première vraie formule Next-Gen sur 360, le studio parviendra-t-il à renouveler ses succès passés ? Ce NBA Street Homecourt apporte un fort attrayant élément de réponse à retrouver en détail dans le test ci-dessous…

Parce qu'il n'y a pas que le foot dans la vie !




EA Big s'est déjà fait remarquer avec d'excellents titres comme les trois précédents NBA Street, un NFL Street tout feu tout flamme et un surprenant Fifa Street. Aujourd'hui, le basket est à nouveau à l'honneur avec ce Homecourt qui sonne le glas de l’ancienne génération pour les jeux de sports. La bonne impression générale qui se ressent dès l'apparition des menus. Très stylés, ceux-ci arborent des couleurs délavées, façon vieux films, et les incontournables crépitements. La bande son accompagne d'ailleurs magnifiquement cette progression avec des titres très accrocheurs qui vont de Quincy Jones aux Jackson 5 sans jamais paraître ridicule. Les amateurs de films comme Jackie Brown savent de quoi je veux parler ! Les musiques, même pour le détracteur de hip-hop et rap américain, sont un régal pour les oreilles et rendent chaque transition, chaque passage dans un menu des plus agréables. Une façon comme une autre de donner une impression de grandeur à tout ce que propose le jeu, même si tout cela cache justement un sérieux défaut de contenu, mais nous y reviendrons…

Pour les nouveaux venus, une explication s'impose : NBA Street est un jeu qui propose des matchs en trois contre trois sur des terrains en plein air ou en intérieur. Que ce soit l'un ou l'autre, les environnements sont parfaits, autant pour nos yeux que nos oreilles. En intérieur, les chaussures crissent. En extérieur, le soleil nous assaille, le décor s'étend bien loin à l'horizon, les jeux de lumières sont incroyables. Tout le jeu est d'ailleurs composé d'une multitude de filtres qui permettent de gratifier le jeu d'un style graphique unique. Du sépia à outrance pour des actions toujours plus belles à l'écran. Mais ce qui fait le succès premier de ce jeu, c'est son mélange de réalisme (avec de vrais joueurs, de véritables licences) et d'effets cinématographiques complètement délirants. Virevoltes, double dunk, les joueurs ne font qu'un avec la balle et une multitude de mouvements tout aussi classieux les uns que les autres sont à la portée de toutes les mains, même les plus lentes. Tout cela grâce à un gameplay raffiné et pourtant si simple !

Bon, effectivement, celui-ci nécessite un certain temps d'adaptation. Les premières heures seront douloureuses et après avoir créé votre personnage, que vous pourrez d'ailleurs intelligemment baser sur deux joueurs déjà existants via un morphing de qualité (Tony Parker et Shaquille O'Neal combinés, ça c'est du joueur !), le mode Carrière vous ouvrira les portes de plusieurs échecs consécutifs avant que la prise en main ne soit totale. Il faut en effet assimiler l'utilité de toutes les touches avant de pouvoir se donner à fond sur le terrain. Sur le papier, tout est très simple : un bouton pour contrer, pour tirer, pour sauter, pour passer… Mais les premiers instants sont rapides et le joueur ne s'y retrouvera pas. Mais c'est sans compter sur l'intelligence des développeurs qui semblent avoir créé cet handicap presque volontairement puisque passé une petite heure, on commence déjà à répondre au quart de tour aux actions adverses. On contre, magnifiquement de surcroît, on fait une jolie passe et on fonce jusqu'à ce que le panier se fasse transpercer par une magnifique balle tout droit venue des cieux. Et c'est sans compter sur les enchaînements.

Style de rue




Le gameplay maîtrisé, passons aux choses sérieuses. Il serait temps de se la raconter un peu sur le terrain avec des enchaînements très classes. Pour cela, il suffit de se servir du stick analogique droit. Celui-ci vous permettra d'appeler vos coéquipiers à la rescousse pour qu'ils se mettent à lancer une action particulière. Un saut vers le panier, par exemple, qui vous permettra via une simple passe de marquer quelques jolis points avec style. Aussi, pourquoi ne pas grimper sur le dos d'un allié pour mieux éclater un panier en manque de ballon. Mieux encore, couplez le tout, enchaînez toutes ces figures et marquez au minimum un point. Une barre située juste en dessous de votre score se remplira. C'est la barre de Gamebreaker. Une fois remplie, rendez-vous au centre du terrain et d'une simple pression sur la touche Y vous deviendrez littéralement le dieu du basket !

L'écran se met à rugir, les couleurs deviennent folles, votre personnage se sert de son ballon comme d'une nouvelle partie de son corps. Sur un air très rythmé de hip-hop, vous voila en train de faire du BreakDance sur le terrain avec pour principal intérêt de gonfler votre barre de combos. Continuez les figures, faites trébucher vos assaillants et vous augmenterez votre score. +2, +3 voire +4 points ajoutés à votre prochain tir. Une fois la balle entrée dans le panier, vous éclatez votre score et pouvez gagner jusqu'à une dizaine de points d'un seul tir, à moins que l'un de vos adversaires vous chipe la balle. Dans ce cas, le jeu se met au ralenti, la musique s'éteint et une fois relancée, elle se retrouve rythmée aux gestes de votre assaillant. Bien que ce soit votre propre Gamebreaker, nul n'empêchera l'adversaire d'en profiter une fois la balle en sa possession. Heureusement, ce qui est valable pour lui est aussi valable pour vous.

Le style est incroyable. NBA Street Homecourt est un véritable jeu de nouvelle génération dans ce sens où il propose de toutes nouvelles sensations. Des frissons, des moments de pur bonheur, des enchaînements musicaux de grande classe. Le mode Carrière s’ajoute aussi à toute cette tension dont on s'abreuve allégrement, avec ses nombreux défis successifs et son système d'évolution. Comme dans un jeu de rôle, votre personnage n'est, au début de l'aventure, qu'un simple niveau 1. Chaque match, qu'il soit une réussite ou un échec cuisant, vous rapportera de l'expérience (les victoires, davantage, bien entendu). Plus vous vous améliorez, plus vos statistiques gonfleront. C'est ainsi que vous pourrez devenir un vrai talent.

Deux coéquipiers sont à engager avant de se lancer dans l'aventure. Ceux-ci sont malheureusement beaucoup moins évolutifs que le personnage créé par le joueur mais ils sont aussi assez temporaires puisqu'au fil de l'évolution dans le mode carrière, le jeu vous proposera de bien meilleurs amis. Attention cependant de ne pas privilégier un coéquipier lors de vos parties, sans quoi l'un pourrait venir se plaindre de ce manque d'attention et vous quitter sans prévenir, vous laissant sur le carreau avec pour simple roue de secours un pauvre débutant aux statistiques lamentables. Rappelez-vous que vous n'êtes que trois sur le terrain ! Chaque membre de l'équipe a donc un rôle très important à jouer. Aucun ne peut-être mis de côté. Avec cela, peut-être atteindrez-vous les quelques tournois qui parsèment le mode carrière et enfin une finale haute en couleurs. Sans parler des nombreuses tenues et chaussures à débloquer qui, en plus d'un nouveau look, vous permettent d'évoluer plus rapidement.

LE défaut du jeu




Malheureusement, le mode Carrière n'est pas très long. Quelques heures de jeu tout au plus après avoir passé le temps d'adaptation nécessaire à la prise en main. Quatre modes de difficulté sont bien présents mais ce qui manque très cruellement au titre, c'est une diversité des modes de jeux ! Car à part le mode carrière, seules trois possibilités s'offrent à vous. Du match simple au titre très explicite, un match Gamebreaker où seuls les paniers mis en mode Gamebreaker comptent et enfin un mode de jeu réaliste, où le Gamebreaker n'existe pas. Passé ces trois possibilités, il ne vous reste que le multijoueur. Très intéressant, celui-ci reste toutefois de petite envergure. Heureusement, les serveurs d'EA sont de qualité et malgré un grand nombre de mauvais joueurs qui déconnectent avant la fin de la partie, les concurrents sont nombreux.

Alors oui, NBA Street Homecourt n'est pas un jeu que l'on joue une dizaine d'heures d'affilée, surtout après avoir plié le mode Carrière qui n'est pas excessivement long. Mais l'ambiance est si incroyablement fun, qu'y revenir est un véritable plaisir. Le soft fera toujours sensation auprès de vos amis qui n'en connaissent pas encore les ficelles. Malgré sa faible durée de vie, le jeu est un bon investissement. Même les moins amoureux de Basket y trouveront leur compte. Quant au public visé, la question ne se pose même pas. Ils seront aux anges !

Point complet
C'est absolument magnifique, les animations sont incroyables, le plaisir de jeu est immense… Difficile de faire la fine bouche devant cette nouvelle production EA Big du plus bel acabit. Alors oui, la durée de vie n'est pas immense, la faute à un seul mode solo qui manque cruellement de modes de jeux divers et variés. Heureusement, le multijoueur vient légèrement changer la donne avec des serveurs rapides, énormément de participants et des confrontations franchement sympathiques. Que les fans de ballon orange (voire les autres) ne s'y trompent pas ! Malgré ses défauts évidents, NBA Street Homecourt est ce que l'on appelle dans le jargon un "must have", un titre à ne manquer sous aucun prétexte.

On a adoré :
+ Un gameplay de qualité
+ Une réalisation somptueuse
+ Une bande son splendide
On n'a pas aimé :
- Pas assez de modes de jeu


Consulter les commentaires Article publié le 12-04-07 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020