Test NBA Live 06 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

NBA Live 06



Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.12.2005
  15.11.2005
  19.01.2006
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i
Son
5.1

Comme tous les ans EA Sports nous propose sa gamme de jeux aux effectifs ré-actualisés grâce aux nombreuses licences officielles de l’éditeur numéro 1 mondial. Cette première édition sur Xbox 360 a l’avantage, sur le territoire européen, de sortir presque deux mois avant son concurrent direct : NBA 2K6. Faut-il attendre ou craquer dès maintenant ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Un régime drastique




Bizarrement Electronic Arts n’a pas jugé bon de conserver tous les modes de jeux de la version Xbox, un constat qui se vérifie pour toute la gamme EA Sports sur la nouvelle console de Microsoft. On se retrouve donc avec le minimum, mais aussi le principal et la durée de vie du jeu demeure donc très correcte. Evidemment le mode Saison occupe la place centrale du jeu en solo et demeure très complet : transferts, gestion des blessures, possibilité de simuler un match pour aller plus vite au suivant, etc. Avec plusieurs dizaines de matchs à jouer vous aurez de quoi faire. Surtout que la difficulté et la durée d’un match sont entièrement paramétrables (avec des quarts temps de huit minutes un match dure environ une heure car il y a de nombreux arrêts de jeu au basket). En solo ou à deux joueurs, il sera également possible de jouer un match amical comme dans tous jeux de sports qui se respectent. Les développeurs ont aussi mis en place un système d’entraînement sympathique qui est accessible depuis le menu principal et qui se lance automatiquement durant les chargements d’avant match. On passe donc le temps à faire des dunks sur un terrain en salle. Une bonne idée. Le mode Création de joueurs a lui aussi été conservé et s’avère plutôt complet malgré un manque assez flagrant de coupes de cheveux.

Le mode Xbox Live répond présent et permet de jouer des parties classées ou non classées contre un autre joueur. Hélas la plupart des matchs ont un frame-rate bas voir catastrophique. Quand tous les joueurs apparaissent à l’écran il n’est pas rare que le jeu saccade, comme en mode ralenti, mais purement involontairement. Il m’est même arrivé de jouer un match arrêté au deuxième quart temps à cause d’un problème technique sur le serveur. Dommage car il est vraiment plus plaisant de jouer hors ligne et à condition d’avoir un pote sous la main, le mode Live perd tout intérêt. Précisons également que, même hors ligne, le frame rate s’avère chancelant.

Comment manier des colosses ?




L’accessibilité est une véritable marque de fabrique d’EA Sports et NBA Live 06 ne me contredira pas. Le jeu est facile à prendre en main : X pour dunker, B pour effectuer un tir, A pour passer, Y et le stick droit pour dribbler, voilà pour les boutons en façade. Sur la tranche les développeurs ont placé la course rapide sur la gâchette droite, la protection de balle dos au panier sur la gâchette gauche, et les très efficaces passes directes et passes en alley-oop respectivement sur le bouton de tranche gauche et le bouton de tranche de droit. Bref tous les mouvements de base y sont et ils sont bien décomposés. S’ajoutent des mouvements spéciaux assez spectaculaires et les traditionnels mouvements défensifs (contre, interception, etc). La prise en main est instinctive mais le jeu offre une marge de progression intéressante et votre capacité à prendre les bonnes décisions est capitale, notamment lorsqu’il s’agit de placement défensif.

Cependant on regrette la difficulté de réussir un lancer franc, geste pourtant largement à portée de tous les basketteurs de la NBA. Le système mis en place consiste à manier le stick droit vers le bas puis vers le haut donc le bon timing pour réussir à faire rentrer le ballon dans le panier. Sauf que ce timing est tellement précis que la majeure partie des lancers francs finissent en dehors du panier. Un défaut d’autant plus préjudiciable que l’IA réussit presque tous ses lancers francs, ce qui lui permet de revenir au score. C’est encore plus rageant en fin de match puisqu’une équipe menée fera de nombreuses fautes volontaires pour gagner du temps et, si vous ratez les lancers francs découlant des fautes, ils pourront contre-attaquer.

L’autre défaut aussi bien en solo qu’en multi vient de la caméra qui a souvent du mal à suivre l’action. La vue télévision est parfois trop éloignée, il est donc préférable de jouer en vue latérale ou vue presse. Mais dans ce cas précis la caméra sera à la bourre lorsqu’il y a une longue passe. Quand vous jouez contre l’ordinateur cela peut-être gênant car l’IA voit l’action et pas vous.

Une réalisation exemplaire




Si il y a cependant un domaine où cette édition Xbox 360 excelle c’est dans sa réalisation magistrale. Graphiquement c’est une belle claque, surtout en haute-définition. Le résultat est aussi de qualité sur une télé normale, notamment la modélisation des joueurs qui reste photo-réaliste quel que soit votre téléviseur. On peut même voir leur transpiration, qui semble d’ailleurs excessive (ils gouttent dés les premières secondes). Ils sont toutefois assez peu expressifs lors des différentes cuts-scenes. La modélisation du public a également fait un bon en avant. Ces derniers applaudissent, se lèvent, font des gestes à leur équipe pour qu’elle aille de l’avant, se parlent entre eux, etc. Du haut niveau de ce côté donc, bien que les spectateurs ne suivent pas le jeu du regard (ils regardent devant eux).

Côté bande sonore on tutoie la perfection ! A domicile, le public met littéralement le feu lorsque vous menez et reste bien timide lorsque vous perdez. L’ambiance monte avant chaque lancer franc et à chaque interception et contre-attaque. Le speaker dans le stade a lui aussi une sacrée pêche. Mais que dire alors des commentaires américains qu’Electronic Arts a jugés bon de laisser ? Ils sont mille lieux au-dessus de tous les commentaires que vous avez pu entendre dans un jeu de sport. On croirait vraiment avoir les deux commentateurs derrière soi. Ces derniers enchaînent les répliques à un rythme assez incroyable, se permettent de faire de l’humour entre eux lorsque vous manquez l’immanquable et ont une base solide de connaissances sur les joueurs, de façon à ressortir au moment le plus opportun des statistiques de la saison passée, de la saison en cours ou tout simplement du match en cours. Par exemple lorsque vous vous apprêtez à faire un lancer franc l’un des commentateurs signale que ce joueur avait 75% de réussite en moyenne la saison dernière et l’autre lui répond qu’il ne doit pas être dans un grand soir car il a raté la plupart de ses lancers francs ce soir. Excellent, tout simplement.

Point complet
NBA Live 06 est un jeu de basketball disposant d’un gameplay solide et d’une réalisation magistrale nous plongeant vraiment au cœur des matchs. Toutefois EA Sports a supprimé des modes de jeux à cette édition Xbox 360 et les fans inconditionnels de la série le remarqueront très vite. Les autres devraient trouver la durée de vie du jeu très correcte mais ils ne pourront que pester face aux problèmes de caméra, à la difficulté des lancers francs et surtout au frame-rate chancelant, voir catastrophique sur le live. Un bon jeu de basket donc, qui aurait mérité quelques mois de développement supplémentaires. Attendez NBA 2K6 avant de vous décider.

On a adoré :
+ Superbe
+ Ambiance sonore exceptionnelle
+ Gameplay solide
+ Entraînement durant les chargements
+ Une durée de vie correcte…
On n'a pas aimé :
- .. malgré des modes en moins
- Pas très fluide hors ligne…
- Et encore moins sur le Live !
- Lancers francs ardus
- La caméra a du mal à suivre


Consulter les commentaires Article publié le 24-12-05 par Nicolas T.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020