Test NBA 2K14 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 245 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

NBA 2K14



Editeur
2K Sports
Développeur
Visual Concept
Genre
Simulation Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  04.10.2013
  01.10.2013
Nombre de joueurs
1
Thème
Basket-ball

La plus célèbre des licences de jeux de basket revient sur le parquet avec un nouvel opus, sobrement baptisé NBA 2K14, pour une saison qui s'annonce une fois de plus spectaculaire. Cependant, cette année, la concurrence revient et 2K Sports ne sera plus le seul et unique prétendant au titre du meilleur jeu de basket de l'année, du moins sur les consoles de nouvelle génération. Reste donc à voir si la version current-gen de cette cuvée, sans concurrence, est tout de même capable d’offrir suffisamment de nouveautés pour éviter l’effet « simple mise à jour »…

On ne se serait pas déjà vu ?




Beaucoup plus sobre, beaucoup plus discret que son prédécesseur produit par Jay Z, ce NBA 2K14 se lance sur un discours du MVP LeBron James. On constate alors que le menu n'a aucunement changé, pas de lifting, aussi léger soit-il, juste un copié/collé des traits un peu grossiers qui gênaient déjà une partie des joueurs de 2K13. Soit, mais un jeu, ce n'est pas seulement un menu. Donc lançons déjà une partie, histoire de voir ce que l'on peut attendre de neuf de cet opus attendu. Et là, c'est la surprise, le jeu est quasiment le même que son aîné, et ce en tous points… Que ce soit sur le plan des dribbles, passes, tirs ou encore des mises en place de systèmes, rien n'a changé. Les animations ont par contre été légèrement retouchées, avec quelques améliorations ça et là pour affiner les mimiques des joueurs, les impulsions, etc., comme par exemple le travail qui a été fait sur les collisions et le maintien de la balle. En effet, on pouvait auparavant s'aider d'un équipier en le collant et en dribblant sur son dos, afin de se replacer sans perdre la balle. Ce n'est désormais plus possible, puisque le ballon ne reste pas scotché à vos mains, le moindre impact avec un équipier ou un adversaire pouvant mener à une perte de balle. Dorénavant, il faut attendre que le chemin soit vraiment ouvert avant de pouvoir tenter une attaque directe au panier. Fini donc de se jeter à corps perdu, balle en main, dans des 1 contre 5 d'un autre monde. Il faut poser le jeu et provoquer les failles dans la défense avant de s'y engouffrer.

Il est aussi possible de paramétrer le timing de shoot de son joueur, avec trois vitesses avant de déclencher le tir (rapide, normal ou tard). Ce sont les seuls véritables changements notables sur le terrain. Pour ce qui est des musiques qui viennent orner le jeu, on reste toujours dans du très bon. Comme d'habitude, des titres variés offrent une couverture musicale des plus agréables. On découvre quelques artistes, on en retrouve certains autres, c’est un savant mélange de tout et de rien qui fonctionne comme à chaque fois... Comme pour l'ensemble des graphismes. Les joueurs sont tous reconnaissables, les effets de lumière retranscrivent parfaitement l'ambiance au sein du gymnase, avec l'humeur du public, les commentaires, l'ensemble est encore un habile mélange qui retranscrit avec brio l'univers de la NBA. Pour ce qui est des modes de jeu, on reprend la formule de l’an passé. Il est toujours possible de suivre son joueur et de l'amener au plus haut niveau, en passant par son recrutement, son année Rookie, jusqu'à son éventuel titre MVP. On peut également suivre l'équipe de son choix dans la saison à venir avec les équipes qui évoluent actuellement, tout comme on peut se la jouer coach en collectionnant les joueurs pour se créer l'équipe type… Ou encore retourner sur le bitume pour croiser les joueurs du monde entier et ainsi se faire une place sur le tarmac au cours de matchs de rue organisés.

Le seul changement notable, c’est l’ajout du mode « Un pied dans l'histoire » avec LeBron James en guest star. Ce mode vous permet de construire la légende du King James. Un double scénario permet soit de continuer à jouer pour le Heat de Miami et d'instaurer le nom de James au panthéon du club, soit de repartir sur les chemins du marché et de réécrire son histoire ailleurs. Tout ceci n'est pas sans rappeler le célèbre mode Jordan de NBA 2K11. Malgré tout, il y a un certain plaisir à rejouer des matchs légendaires avec la plus grande légende du basketball, plaisir que l'on ne retrouve pas forcément en construisant un avenir fictif avec un joueur qui n'a pas fini de montrer ce dont il est capable. Les fans de LeBron James seront sûrement ravis, mais il n'en sera pas forcément de même pour les fans de basket tout court. NBA 2K14 arrive par contre avec quatorze nouvelles équipes issues de l'Euroleague. Il est donc possible de se faire des matchs à l'européenne, avec par exemples le CSKA Moscow, l'Olympiakos ou encore le FC Barcelone. Bonne initiative, seulement, il n’est possible de les jouer qu'en partie rapide, il n’y a pas de mode de jeu ajouté pour voir les européens s'affronter. L’ajout est intéressant dans le fond mais il n’est pas réellement assumé. L’idée aurait pu être menée à terme. En l’état, il s’agit d’une ébauche de projet, qui évoluera peut-être avec le prochain épisode ou qui pourrait éventuellement donner lieu à une nouvelle franchise made in 2K.

Point complet
Qu’on se le dise, ce NBA 2K14 est un excellent jeu de basket. Néanmoins, il a un problème de taille, son manque total d’ambition. S’il y a bien quelques petites améliorations (gameplay et animations), il faut bien reconnaître qu’elles ne justifient pas à elles seules un achat au prix fort pour ceux qui ont déjà la cuvée 2K13, qui était également de très bonne qualité. On sent une perte de puissance, comme s’il s’agissait simplement d’un opus de transition. Enfin, si vous n’avez pas goûté à NBA 2K13 et que vous voulez un jeu de basket, foncez, c’est actuellement la meilleure simulation de basket qui existe.

On a adoré :
+ NBA 2K, toujours excellent
+ Savoir-faire toujours présent
+ Animations améliorées
+ Bande-son toujours au top
+ La NBA comme à la télé
+ Le mode avec LeBron pour les fans
On n'a pas aimé :
- Equipes européennes non assumées
- Rien de transcendant…
- Pas de nouveauté majeure


Consulter les commentaires Article publié le 06/11/2013 par Manuel-Ange A.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019