Test NBA 2K10 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

NBA 2K10



Editeur
2K Sports
Développeur
Visual Concept
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  09.10.2009
  06.10.2009
Nombre de joueurs
1 à 10
Online
- Jeu en ligne
- Classements
- Contenus
Classification PEGI
Thème
Basket-ball
Prix de lancement
44,00 €

Nouvelle année, nouveau panier ! 2K affronte EA sur un terrain de basket bien maîtrisé et tente de succéder à un cru 2009 déjà bien supérieur aux précédents. En est-il de même pour ce 2K10 qui a encore tout à prouver pour battre l’opus d’Electronic Arts ?

Un joueur vaut mieux qu’une équipe ?




On le sait depuis quelques années : la mode dans les jeux de sport est désormais de proposer de guider son propre joueur (créé de A à Z et ressemblant ou non à sa propre personne) tout au long d’une grande carrière de sportif. NBA 2K10 met largement en avant ce mode « Mon Joueur » on ne peut plus solitaire qui consiste à ne jouer qu’un seul protagoniste lors des matchs. On commence dans des salles vides de tout artifice, au public assez timide, pour tenter de se démarquer des autres débutants auprès de l’entraîneur, du manager et des sponsors. On reçoit notes sur notes, compliments et réprimandes et on tente de gravir un à un les nombreux échelons qui mènent à la célèbre et grandiloquente NBA. Ce mode de jeu est particulièrement long, puisqu’il retrace toutes les péripéties d’un vrai joueur de basketball de ses débuts à sa gloire, en passant par ses premiers clubs et les prémices de son succès. On enchaîne lentement les matchs sans trop y croire au début pour vite se voir offrir un plan de carrière qui fait rêver. Un mode parfait pour tous ceux qui ont raté leur vocation de sportif.

Sur le terrain, les nouveautés ne sont pas nombreuses. On retrouve des animations souples et bien retranscrites qui mettent désormais en avant une nouvelle barre d’endurance. En course, le joueur se fatigue et cela a désormais un plus grand impact sur le reste du match puisqu’une fois la première jauge vidée, le joueur perd de sa vraie forme physique. Il ne faudra donc pas abuser de la touche de course si l’on ne veut pas se retrouver avec une vraie loque au bout de la manette. Généralement, dans ces conditions, le jeu nous laisse nous asseoir sur le banc et simuler le reste du match (ou non, pour les grands fans de matchs virtuels) en mode « Mon Joueur ». Dans les autres modes plus classiques, il suffit bien entendu d’effectuer un simple transfert. Néanmoins, cela a désormais son importance et renforce le côté stratégique des matchs sur le Xbox Live. Les bourrins n’auront plus la cote pendant les matchs et ceux qui aiment la jouer de façon stratégique seront privilégiés.

Dunk Hunt ?




Plusieurs autres modes de jeu sont au rendez-vous. Les matchs habituels côtoient des championnats fidèlement retranscrits et jouables à la fois en ligne et hors ligne. Un menu des matchs réellement joués outre-Atlantique est régulièrement mis à jour pour que le passionné de basket ne perde pas une miette des scores et puisse rejouer le match virtuellement pour venger l’échec de son équipe favorite. Un mode un poil envahissant en termes de mises à jour et d’écrans de chargement, mais qui vient donner énormément d’intérêt au jeu une fois connecté au Xbox Live. Les modes Association, Situations et Défis Rookies sont aussi toujours présents, faisant la joie des joueurs passionnés de jeux très complets. NBA 2K10 est de ceux-là, à n’en pas douter. Les PlayOffs, Concours de Dunks et Tirs à 3 Points viendront combler une durée de vie déjà gigantesque qui est un vrai bon point pour ce titre. Entre un mode « Mon Joueur » déjà extrêmement long à terminer et ces nombreux modes, le titre surprend et ressemble rapidement au jeu ultime pour tout fan de ballon orange. On lui reprochera peut-être une intelligence artificielle en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre pour un jeu de cet acabit, tant la console n’hésite pas à parcourir des mètres superflus pour aller chercher la balle à cause d’une mauvaise programmation du pathfinding. Néanmoins, c’est le seul défaut propre à la réalisation qui s’avère être surprenante et pleine de vie.

Point complet
On retrouve le savoir-faire des développeurs et, comme tous les ans, ils font mouche. Le basket, ce sport trop peu médiatisé dans nos contrées, est ici mis sur un piédestal d’une façon tellement honnête et professionnelle qu’elle fâchera radicalement les fans de la gamme EA qui aiment tout le superflu et le côté « accessible » du concurrent direct. NBA 2K10 est long, complet, beau et parfaitement jouable, et ce que ce soit seul ou à plusieurs. Bref, il n’y a aucune raison de ne pas l’apprécier, c’est une vraie réussite.

On a adoré :
+ Une durée de vie colossale
+ Des animations de qualité
+ De nombreux modes de jeu
+ Du Live parfait
+ Une progression réussie
+ Une ambiance bien retranscrite
On n'a pas aimé :
- Une I.A. en deçà
- Quelques chargements longuets


Consulter les commentaires Article publié le 02/11/2009 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020