Test MotoGP 10/11 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 220 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

MotoGP 10/11



Editeur
Capcom
Développeur
Monumental Games
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  18.03.2011
  15.03.2011
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Moto
Prix de lancement
59,00 €

L’année dernière, Monumental Games a quelque peu innové dans l’histoire de la série des MotoGP en proposant un MotoGP 09/10 qui, comme son nom l’indique en partie, permettait de couvrir les deux saisons grâce à une mise à jour gratuite proposée bien après la sortie du titre. Cette année, les développeurs ont décidé de remettre le couvert, toujours pour le compte de Capcom, avec un MotoGP 10/11. On en vient alors à très rapidement se demander si ce nouvel opus comporte suffisamment de nouveautés et autres améliorations pour justifier son achat…

Recette réchauffée mais améliorée




Dès lors qu’on lance cette nouvelle galette, on a le plaisir de pouvoir débloquer deux revêtements (Apocalypse et Spangled) pour peu que l’on ait une sauvegarde du précédent volet. Ce petit bonus acquis, on remarque très rapidement un manque de nouveautés au niveau des modes de jeu. Ceux-ci n’ont pas changé ou presque puisqu’on retrouve les désormais très classiques Championnat, Contre-la-montre, Multijoueur, Défi (qui remplace l’Arcade) et Carrière. Comme vous pouvez vous en douter, c’est bel et bien ce dernier qui fait office de plat de résistance. Si vous avez joué à la mouture 09/10, alors vous ne serez pas surpris de découvrir une carrière à la progression intéressante qui ressemble beaucoup à celle de l’an dernier, si ce n’est que l’on profite des Moto2 (600cc) au lieu des 250. Le principe reste donc similaire, on commence au bas de l’échelle avec une 125 et on tente de s’imposer en gagnant en réputation (système de bonus/malus accordés selon sa manière de piloter), tout en traversant les trois catégories proposées. Bien entendu, au long de son avancée, on côtoie du personnel à engager afin de booster les caractéristiques de son bolide grâce à un ingénieur ou de mener de main de maître sa carrière avec l’aide d’un manager s’occupant de dégoter des sponsors. Le principe est toujours aussi appréciable, puisqu’il apporte ce côté gestion bienvenu que certains apprécieront fortement et que d’autres essaieront d’expédier au plus vite. Reste qu’il vaut mieux ne rien négliger pour essayer de devenir le meilleur des pilotes. Précisons toutefois que les menus implantés ne sont pas toujours ergonomiques, loin de là même parfois, surtout lorsqu’il s’agit de faire des allers-retours entre les écrans, notamment pour la recherche et l’installation des nouvelles pièces. Ceci engendre des chargements dont on aurait pu se passer et peut générer chez le joueur peu patient des crises de nerfs.

En revanche, on apprécie fortement la « véritable » nouveauté de ce mode, qui se matérialise par l’intégration de la coopération (seulement en split screen en local par contre). Pour peu que l’on ait un ami chez soi et deux manettes, celui-ci peut intégrer l’équipe et venir donner un coup de pouce au joueur principal, du moins s’il décroche de bons résultats. Que ce soit avec une découpe verticale ou horizontale de l’écran, le résultat est plutôt satisfaisant. Au niveau du contenu, notons tout de même que le circuit d’Aragon a fait son apparition tout comme la dernière édition de Silverstone. Bien entendu, les licences 2010 sont de la partie et il faut attendre le mois de juillet prochain pour pouvoir mettre à jour gratuitement les équipes, pilotes, motos et co. S’il n’y a pas grand-chose de plus à dire sur le contenu qui rappelle sans mal l’édition précédente, notons quand même que les salons du multijoueur ont été retravaillés et que les parties sont relativement stables, même si du lag peut se faire sentir lorsque la grille de départ est pleine ou presque. Pour le reste, on est en territoire connu avec la recherche de partie rapide ou personnalisée ou encore la création avec quelques paramètres à régler. Dommage tout de même que le Live soit plutôt déserté même s’il y a toujours moyen de trouver une partie, à condition de ne pas forcément s’attendre à ce qu’elle soit pleine. Mieux vaut donc prévenir ses amis pour être sûr de profiter au mieux de l’expérience.

En termes de réalisation, le constat est assez mitigé. D’un côté, on apprécie la modélisation des pilotes, des motos et des circuits, les différentes vues implantées ainsi que le rendu des sensations de vitesse. De l’autre, les graphismes sont très ternes, les circuits manquent de vie, certaines textures sont clairement à revoir, les animations sont assez rigides et on se dit que les développeurs n’ont pas tant retouché que cela le moteur de l’année précédente. Reste tout de même un effort fourni au niveau des bruitages des motos, bien plus convaincants que ceux du 09/10 même si on peut encore faire mieux. Quant aux musiques, elles sont tout bonnement à oublier, tandis que la voix-off partagera les joueurs. Par contre, tout le monde s’accordera à dire que les bugs de collisions (modèles qui se chevauchent) font franchement taches à l’heure actuelle, tout comme certains effets cheap et les accidents pas forcément bien rendus. Fort heureusement, Monumental Games a quand même planché sur la physique des engins pour que l’on ressente un peu plus les différences entre certains, ainsi que la puissance des motos, et pour rendre la gestion de la répartition des masses bien plus crédible. Le studio a aussi retouché au gameplay afin de l’affiner et d’offrir un pilotage qui demande une certaine technique en difficile ou impossible mais qui reste très accessible en facile et normal. Ainsi, selon les aides que l’on active ou non, on se retrouve toujours avec un compromis fort sympathique entre simulation et arcade. Avec toutes les aides désactivées, le pilotage demande beaucoup plus de précision et de technique (freinage, position d’attaque à activer avec une touche, posture du pilote, dosage des accélérations, etc.) même s’il garde un côté irréaliste à cause d’une certaine tolérance au niveau des collisions avec les adversaires, qui semblent avoir des œillères tant ils suivent leur tracé prédéfini quitte à bousculer les autres, de la tenue de route parfois ou encore du freinage, qui a tout de même été affiné. Inutile de trop cracher dans la soupe, les amateurs du genre devraient tout même réussir à y trouver leur compte, surtout que toutes les commandes sont paramétrables, au cas où certaines affectations ne nous conviendraient pas, notamment pour l’utilisation des deux freins distincts.

Point complet
Si vous n’avez pas succombé au MotoGP 09/10 et que vous n’avez pas sauté le pas avec la série des SBK, alors ce MotoGP 10/11 pourrait bien vous satisfaire pleinement. Le mode carrière est long, complet, intéressant et jouable en plus en coop en écran splitté (mais pas en ligne). Les autres modes de jeu permettent de profiter du soft un peu plus longtemps, et ce même si le multijoueur en ligne est plutôt déserté, ce qui n’est pas forcément amputable au jeu. Quant au gameplay, il a été retravaillé pour offrir un mélange entre arcade et simulation satisfaisant, avec un pilotage permissif en facile et normal qui devient beaucoup plus exigeant en difficile et impossible. Les sensations sont en plus au rendez-vous et la plupart des profils y trouveront du plaisir. Reste que les nouveautés sont bien maigres, que l’aspect graphique est encore à améliorer, tout comme l’I.A., que le rendu est très terne avec un manque de vie évident ou encore que certains menus sont tout sauf ergonomiques. L’un dans l’autre, on se dit que Monumental Games s’est bien trop reposé sur ses lauriers avec cette version 10/11, et ce même s’ils ont fait quelques efforts ci et là.

On a adoré :
+ Bonus pour avoir joué au 09/10
+ Plutôt complet en version 2010
+ Mise à jour gratuite 2011 à venir
+ Gameplay fort sympathique…
+ Qui a été affiné
+ De bonnes sensations
+ Motos et commandes paramétrables
+ Multijoueur plutôt stable
+ Bruitages des moteurs plus crédibles
+ Mode carrière intéressant…
+ Jouable en coop (écran partagé)…
On n'a pas aimé :
- Mais pas en ligne…
- Et manque d’ergonomie dans les menus
- Collisions pas crédibles
- Mode online peu fréquenté
- Terne et graphismes à améliorer
- Les musiques
- IA plus que perfectible
- Peu de nouveautés au final


Consulter les commentaires Article publié le 19/04/2011 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019