Test Marvel Super Hero Squad : The Infinity Gauntlet - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 459 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Marvel Super Hero Squad : Le Gant de l'Infini



Editeur
THQ
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  19.11.2010
  2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Les super héros sont incontournables et rencontrent toujours du succès, que ce soit auprès des plus jeunes comme auprès des fans de la première heure. Ils débarquent sur Xbox 360 dans une nouvelle déclinaison avec Marvel Super Hero Squad : The Infinity Gauntlet, un dérivé des jouets et de l’animé à la gloire de ces héros. On retrouve donc logiquement un style cartoon assez enfantin dans le jeu. Mais cette énième adaptation des héros aux super-pouvoirs présente-t-elle un réel intérêt ou n’est-elle qu’une exploitation ratée de la licence, comme on en voit malheureusement trop ?

Au pays des Super Heros




Marvel Super Hero Squad : The Infinity Gauntlet nous entraîne dans une aventure colorée dès l’introduction : Hulk et Iron Man vont chercher le cadeau pour l’anniversaire de Thor, mais la vendeuse s’est trompée de paquet... Voici comment tout débute : cette mésaventure est l’occasion d’apprendre que tous les méchants sont à la recherche des pierres d’infini, à incruster dans le Gantelet pour obtenir une force extraordinaire. Il n’en fallait pas plus à nos super-héros pour se remettre au travail et empêcher le mal de triompher. Étant donné que le jeu s’inspire des jouets et de la série de dessins animés, le style cartoon enfantin est de mise, ce qui n’est pas dérangeant et apporte un certain charme à l’aventure. Mais là où le bât blesse, c’est par la pauvreté des graphismes car, mis à part les héros assez mignons, les décors restent affreusement vides et simplistes, on se croirait revenu deux générations de consoles en arrière. Les développeurs ont compensé ce gros défaut avec des personnages attachants et un humour omniprésent et assez décalé. Les amateurs de Marvel retrouveront avec plaisir des personnages « classiques » comme Wolverine ou Spider-Man, et d’autres moins connus comme la Veuve Noire, le Faucon, la Sorcière Rouge, et bien sûr, en face, tout un éventail de super méchants comme Thanos, Loki, le Dr Fatalis ou encore Galactus le géant. Au total, ce ne sont pas moins de treize héros que vous pouvez incarner au cours de l’histoire.

Les possibilités de gameplay se rapprochent assez de celles des jeux Lego puisqu’il faut parcourir une première fois les niveaux avec les personnages imposés pour pouvoir les rejouer en mode libre avec les personnages de notre choix, afin de débloquer les bonus accessibles seulement grâce à certaines capacités. Les héros sont ainsi répartis en 6 facteurs de puissance, permettant de pirater les technologies, d’utiliser la force, de trancher, d’utiliser des failles spatiales.... On regrette seulement que le concept n’ait pas été poussé un peu plus loin, car la complémentarité des capacités ne reste que très superficiellement utilisée. Il faudra également venir à bout de quelques énigmes pour progresser, entrecoupées de phases de beat’em all, de shoot, de phases de vol, de puzzles et même d’un remake de Donkey Kong où il faut éviter les tonneaux, sans compter l’inévitable boss de fin de niveau, ce qui apporte une réelle diversité au jeu. Chaque personnage dispose en plus de son attaque de base et de son facteur de puissance ainsi que d’une attaque spéciale dévastatrice, exécutable lorsque la jauge de pouvoir est remplie. Cependant, le jeu reste d’une grande simplicité et n’apporte pas de véritable challenge, tant dans le mode histoire, bouclé en environ 6 heures, que dans le mode libre, où il faut collecter les pierres et bonus restants. En plus, en solo, l’IA dirigeant le deuxième super-héros n’est pas très au point et se coince régulièrement dans le décor. La possibilité de jouer à deux est agréable et permet de se défaire de cette IA capricieuse. Malheureusement, d’autres défauts viennent gâcher le multi.

En effet, si l’on s’éloigne un peu trop l’un de l’autre, l’écran se bloque et l’un des personnages se retrouve à « traîner » l’autre, ce qui se termine souvent par une chute dans le premier piège venu... Outre ces petits problèmes d’IA, le jeu souffre d’un bug audio plutôt agaçant : de temps en temps, les voix et musiques se mettent à trembler et se transforment en un horrible grésillement jusqu’au chargement suivant. Pour compléter les niveaux à explorer, les développeurs ont rajouté un mode défi plus que bienvenu. Ces différentes épreuves sont à déverrouiller en accomplissant certains « exploits héroïques » des personnages ou en battant des temps lors des défis. Vous pouvez ainsi exercer vos talents de super-héros lors de niveaux variés comme la survie (vagues d’ennemis), le vol, la tourelle de défense (shoot), la destruction (détruire un maximum d’objets), la course (piloter un robot sur un circuit parsemé d’embûches) ou encore le piratage (puzzle pour connecter des circuits électroniques). Toutes ces épreuves devraient vous occuper quelques heures de plus, surtout si vous comptez accomplir les deux exploits de chaque personnage car, si certains se débloquent facilement au cours de l’aventure, d’autres demanderont un peu plus de temps, sans toutefois être inaccessibles.

Point complet
Même s’il n’est pas exceptionnel et propose des graphismes franchement simplistes, voire dépassés, Marvel Super Hero Squad : The Infinity Gauntlet offre une aventure colorée, sympathique et pleine d’humour (massacrer des skrulls en entendant Thor s’exclamer « infect vilain » à tout bout de champ est une expérience particulière...). Les défis et la possibilité de jouer à deux sont un plus non négligeable, et l’on retrouve avec plaisir divers personnages tirés de l’univers Marvel. Le jeu est très simple et assez court, mais il propose une ambiance plutôt réussie qui devrait plaire aux fans de super-héros et aux plus jeunes.

On a adoré :
+ L’humour décalé
+ L’ambiance réussie
+ Les différentes phases de jeu
+ Les défis
+ Les personnages…
+ Et leurs capacités...
On n'a pas aimé :
- Pas assez exploitées
- Les graphismes trop simplistes
- Quelques bugs
- Multi agaçant à cause de la caméra
- L’IA qui se coince dans les décors
- Durée de vie assez limitée
- Faible difficulté


Consulter les commentaires Article publié le 28/12/2010 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021