Test Lost Ember - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Mooneye Studios
Genre
Aventure / Narratif
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.11.2019
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
29,99 €

Au milieu de la pléthore de AAA arrivant chaque année lors du rush automnal qui précède les fêtes de fin d’année, il est plaisant d’essayer quelques expériences qui paraissent plus fraiches. C’est comme cela que nous avons pu tester Lost Ember, un titre que nous avions à l’œil. Son report sans réelle explication nous avait laissés sur notre faim. Comme Mooneye Studio nous a adressé un code pour la sortie du jeu, nous sommes en mesure de vous dire ce qu’il vaut à nos yeux.

Faut crier au Loup !



Le jeu nous positionne dans la peau d'une louve, dans un monde dans lequel la nature a repris ses droits. Nous rencontrons rapidement une lueur rouge avec laquelle nous découvrons qui nous sommes : une chef d'une ancienne tribu qui n'a pas pu rejoindre le royaume des morts. Nous devons donc découvrir comment et pourquoi nous sommes là en rejoignant la cité des lumières. L'histoire se dévoile au fur et à mesure de notre épopée, distillant via des "cinématiques" nos souvenirs oubliés pour redessiner notre histoire passée. Lost Ember se positionne clairement comme une aventure narrative et contemplative. Point de combat ou de danger ici, il y a simplement une aventure à parcourir et des décors à admirer d’autant qu’ils sont magnifiques et variés (plaine verte, forêt tropicale, désert, etc.). Ce monde coloré et enchanteur devrait ravir tous les joueurs qui s'y aventureront. Le décor est d'ailleurs partie intégrante de notre aventure, des feux allumés ci et là indiquant l'objectif à rejoindre. La direction artistique et la réalisation sont accompagnées d'une bande-son qui s'accorde parfaitement à l'ambiance et arrive à retranscrire et partager assez facilement les émotions que notre louve ressent. Le rendu, bien qu'un peu atypique, est de haute qualité mais quelque peu entaché par un framerate pas toujours très propre.

Le jeu est sous-titré en français et laisse le choix entre l’anglais et le japonais pour les doublages. L'interface, quant à elle, est des plus simplistes. Elle est très allégée avec l'absence de tout HUD à l'écran ! Niveau gameplay, celui-ci se résume bien souvent d'aller d'un point A à un point B tout simplement, pour déclencher une cinématique, qui permettra de casser la barrière qui nous empêche d'avancer… et ainsi de suite. Manette dans les mains, le point fort de Lost Ember est la possibilité (et obligation) pour avancer de changer d'animal en cours de route, en prenant le contrôle d'un oiseau, wombat, colibri, etc., ceux-ci possédant chacun des atouts pour traverser les obstacles devant nous. Alors que nous étions limités au sol par la louve, on gagne en liberté dès lors qu’on incarne des animaux volants par exemple. Reste que le titre se parcourt en à peine plus de 4 heures, un peu plus si vous vous intéressez au contenu annexe qui se résume à ramasser de multiples collectibles qui ne font que gonfler artificiellement la durée de vie, ceux-ci n'apportant rien à la narration ou au gameplay. C’est bien dommage, cela aurait pu pousser plus loin l’expérience, comme avec les animaux légendaires qui apportent des bonus, qui restent négligeables en l’état.

Point complet
Avec sa direction artistique soignée et son monde féérique coloré dans lequel la nature règne, Lost Ember sait se montrer charmeur, voire enchanteur. La bande-son est efficace, les visuels nous retiennent dans l’univers et l’ensemble permet de profiter d’une histoire touchante qui est en prime agréable à jouer. Il y a bien des chutes de framerate et des limitations, comme le fait que l’aventure se résume à relier un point A à un point B, mais la possibilité de changer d’animal en cours de route relance l’intérêt, a contrario des collectibles. Bref, pour une trentaine d’euros, l’heure de jeu est un peu chère payée mais les qualités de cette production indépendante contrebalancent l’ensemble. On en sort surtout avec le souvenir d’une expérience narrative assez fraiche qui fait sortir le jeu de la masse des AAA du moment.

On a adoré :
Univers coloré et enchanteur
Direction artistique solide
Bande-son de qualité
Le gameplay…
Contrôle d’autres animaux
L’histoire
On n'a pas aimé :
Baisses de framerate
Un peu court
Collectibles sans intérêt


Consulter les commentaires Article publié le 08/12/2019 par Hervé D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020