Test Limbo - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 227 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

LIMBO



Editeur
PLAYDEAD
Développeur
PLAYDEAD
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Aventure Puzzle
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.07.2010
  2010
Nombre de joueurs
1
Online
- Classements
Prix de lancement
1200 MS Points

Après Braid et P.B. Winterbottom, c’est au tour d’un autre titre mystérieux d’émouvoir les foules. Développé par les petits gars de PLAYDEAD, un studio 100% indépendant qui a choisi de miser sur l’originalité pour son premier projet console, Limbo est un jeu d’aventure à énigmes unique en son genre, puisqu’il mise tout sur la progression par l’échec. Reste alors à voir si ce nouveau concept, faisant continuellement mourir le joueur d’un millier de manières différentes, est assez séduisant pour justifier l’achat de ce titre sorti tout droit des limbes de l’enfer…

1001 façons de mourir




Il est difficile de définir précisément un soft comme Limbo ; d’une part parce que le titre ne ressemble à aucun autre, et d’autre part parce qu’aussi bien son style graphique que son univers sont tellement originaux qu’il nous est impossible de le comparer à un autre soft. Concrètement, nous pouvons juste évoquer quelques points qui permettent d’imaginer à quoi Limbo ressemble in-game. Il s’apparente en fait à un jeu de plates-formes 2D old school, avec une progression horizontale et des commandes très peu nombreuses : courir, sauter, tirer ou pousser. Il n’y a rien de plus simple que de maîtriser le jeu. Cependant, il ne s’agit pas de sauter de champignon en champignon puisque dès les premiers instants, le joueur se rend compte que Limbo est plus un jeu d’aventure parsemé d’énigmes qu’un jeu de plates-formes pur. Bien sûr il faut être précis lors de certains sauts mais, dans l’ensemble, les séquences de plates-formes sont peu nombreuses. Comme nous l’avons déjà dit, il est un jeu qui mise davantage sur la réflexion et la progression par l’échec. Par conséquent, vous devez résoudre de nombreuses mini-énigmes pour ne pas décéder après avoir actionné un piège mortel. Ne soyez pas surpris si vous passez votre temps à mourir. C’est bien simple, il est quasi impossible de finir le jeu d’une traite sans mourir moins d’une centaine de fois au moins, tout simplement parce que le joueur n’a aucune explication sur les actions à accomplir ni les possibilités globales.

D’un côté, c’est un peu rageant puisqu’on se retrouve parfois bêtement coincé, de l’autre, cela permet au moins de rallonger un peu la durée de vie. Par conséquent, on essaye de comprendre les mécaniques de jeu : éviter d’actionner un interrupteur pour ne pas mourir écrasé, pousser une barque dans l’eau pour ne pas mourir noyé, fuir en évitant les pièges pour que ses poursuivants se fassent massacrer à sa place, pousser une énorme pierre sur une araignée qui nous poursuit et autres actions en sont le pain quotidien. Globalement, le concept de survival est plutôt bien pensé et l’ambiance est très sombre avec un style graphique spécial constitué de teintes noires et blanches. On apprécie beaucoup ces formes sombres et inquiétantes qui guettent dans l’ombre, ces pétales de fleurs qui volent au gré du vent, ces herbes qui s’affaissent sous notre passage. Tout est là pour nous plonger dans un monde mystérieux et unique. De la même manière, il faut bien reconnaître que les effets gores intégrés lors des mises à mort sont absolument brillants et véritablement inquiétants, d’autant plus que le héros de l’aventure a la silhouette d’un enfant. PLAYDEAD a assurément un énorme talent de design est s’avère particulièrement audacieux pour un studio indépendant.

Cela dit, tout est loin d’être parfait puisqu’on aurait aimé que le soft soit plus coulant ou au moins un poil mieux expliqué. La progression par l’échec est certes sympathique, mais elle rend également le soft vite agaçant et excessivement répétitif puisqu’on meurt continuellement jusqu’à passer l’énigme ou la situation, et ainsi de suite. Du coup, on termine le jeu par courtes séquences. Celui-ci ne durant guère plus d’une heure une fois parfaitement maîtrisé et entre deux et trois heures lors de la première tentative, il faut bien admettre que la pilule passe assez mal, d’autant plus qu’il est vendu à 1200 MS Points, soit 15€. C’est assez cher, même si la réalisation technique, le style unique et le concept accrocheur permettent de compenser ces défauts. Par conséquent, il est difficile de lui accorder le grade suprême, même si ce Limbo avait le potentiel de figurer parmi le very best of du Live. En l’état, il reste un excellent jeu à essayer avant d’acheter tout de même, histoire d’éviter une mauvaise surprise, le concept pouvant en rebuter certains.

Point complet
Limbo est une excellente surprise qui s’impose comme l’une des nouvelles références des jeux d’aventure orientés énigmes. Son concept unique, mêlant habilement plates-formes et énigmes dans une aventure sombre et envoûtante, devrait intéresser n’importe quel amateur du genre. Dommage tout de même qu’il faille débourser 1200 MS Points, soit environ 15€, pour profiter d’un divertissement de courte durée (entre une et trois heures de jeu) et qu’aucune explication ne soit fournie au joueur. Dans l’ensemble, Limbo est un excellent jeu qui aurait juste mérité un plus vaste contenu et une progression un poil moins pénible.

On a adoré :
+ Un style graphique unique
+ Des tas d’énigmes
+ L’ambiance, sombre
+ Un concept assez unique
+ La mise en scène
+ Gameplay simple mais efficace
On n'a pas aimé :
- Un peu cher (1200 MSP)
- Assez court
- Aucune explication


Consulter les commentaires Article publié le 05/08/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019