Test Les Z'animo Fantastic - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 210 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Les Z'animo Fantastic



Editeur
THQ
Développeur
Blitz Games
Genre
Mini-jeux (Party Game)
Statut
Disponible
Date de sortie
  15.04.2011
  12.04.2011
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Thème
Animaux
Prix de lancement
39,00 €

Depuis son lancement, Kinect n’a montré qu’une infime partie de tout son potentiel. THQ, qui avait pourtant promis de faire preuve d’originalité avec le périphérique, a décidé de produire un clone de Kinectimals donnant la possibilité aux plus jeunes d’interagir avec leur Les Z'animo Fantastic. Mais le soft se différencie-t-il suffisamment de son modèle pour justifier l’achat ?

Une pâle copie




Avec Fantastic Pets, THQ tente tant bien que mal de surfer sur le succès de Kinectimals. Le problème, c’est que le jeu n’a ni la prétention ni les moyens de rivaliser avec son concurrent direct, surtout que les développeurs semblent s’être contentés du minimum syndical. Cela se vérifie d’entrée de jeu avec le concept, nettement moins ambitieux que celui de Microsoft Games. Ici, pas de belle aventure rythmée au fil de vos balades dans la nature, mais une succession de mini-jeux et activités avec vos étranges animaux qui n’ont pas grand-chose en commun avec les fauves découverts il y a quelques mois. Les créatures fantastiques sont laides, sans charisme et disposent de surcroît d’animations nettement moins réalistes que celles de la concurrence. L’histoire vous propose d’incarner un jeune garçon vivant dans la ferme de son oncle qui collectionne des espèces fantastiques ramenées lors de ses voyages. D’une simplicité enfantine, le scénario n’est là que pour justifier d’une manière ou d’une autre la présence de ces bestioles dans votre salon. Le truc, c’est qu’au final, Fantastic Pets s’apparente davantage à un ensemble de mini-jeux qu’à un Kinectimals-like.

Après un didacticiel ennuyeux à mourir et long de pas moins de 40 minutes, le cauchemar débute ; non seulement les temps de chargements sont nombreux et longs, mais en plus le soft utilise très maladroitement Kinect. La reconnaissance de mouvements est ratée et le soft très peu précis. Il suffit de jeter une balle à notre avorton pour s’en rendre compte. Même en effectuant un lancé précis, la balle vole dans le coin opposé sans aucune logique, et ce quel que soit votre éclairage ou la distance à laquelle vous vous trouvez de l’écran. Du coup, difficile de trouver l’expérience de jeu vraiment intéressante. Cela dit, le soft n’exige pas de précision, ce qui fait qu’au final, la plupart des enfants n’y verront que du feu du moment qu’on lance la baballe aux « zanimos », c’est gagné. Au total, douze épreuves vous attendent, avec néanmoins quelques répétitions. Difficile de faire plus court et moins varié ! Le jeu ressemble donc à une grosse démo, pas vraiment folichonne et franchement bâclée. La plupart des épreuves sont en effet calquées sur celles de Kinectimals, mais avec le talent et la précision en moins. Seule la possibilité de voir apparaître les bestioles en réalité augmentée dans votre salon s’avère sympathique. Pour le reste, le soft n’est capable de vous tenir en haleine que quelques malheureuses petites heures.

Et c’est sans parler de votre endurance sur certaines épreuves particulièrement pénibles, comme le toilettage, où il faut orienter le jet d’eau pour asperger l’animal. On a rarement vu pire en matière d’intérêt ludique. Pour varier un peu les plaisirs, vous pouvez cependant participer à des concours, rassemblant cinq épreuves vous permettant de remporter des lots et la possibilité de personnaliser le look de son compagnon. Enfin, un bref mode multijoueur vous permettant de participer aux mini-jeux à tour de rôle est également disponible. Rien de palpitant encore une fois vu le manque d’intérêt du gameplay totalement approximatif et le peu de diversité dans les épreuves. Au final, on fait donc très rapidement le tour de ce titre, qui n’a pas grand-chose pour lui si ce n’est sa réalité augmentée plutôt sympathique et sa réalisation graphique honnête. Cela étant dit, le reste du côté technique est complètement bâclé lui aussi, qu’il s’agisse du design général, qui n’aide pas à s’attacher aux animaux, ou de la bande sonore extrêmement fade et monotone, avec des thèmes musicaux totalement au second plan et des bruitages ultra basiques.

Point complet
Avec Les Z'animo Fantastic, Blitz Games signe l’un des pires titres Kinect, disposant d’une reconnaissance de mouvements complètement aléatoire et offrant très peu de décision. Cette réplique peu inspirée de Kinectimals tente de jouer davantage la carte du fun avec des mini-jeux plus immersifs mais, dans l’ensemble, le tout s’avère bien peu intéressant, fade et surtout très court. En dehors de la réalité augmentée, de quelques épreuves sympathiques et de graphismes plus ou moins corrects, il n’y a donc pas grand-chose à se mettre sous la dent. Un conseil, achetez-vous plutôt Kinectimals ou alors ne choisissez ce Fantastic Pets que d’occasion pour une bouchée de pain en second choix pour vous chères petites têtes blondes.

On a adoré :
+ La réalité augmentée
+ Certaines épreuves sympathiques
+ Techniquement correct
On n'a pas aimé :
- Durée de vie très courte
- Peu de variété
- Peu de précision
- Reconnaissance des mouvements ratée
- Bande sonore fade
- Des animaux pas attachants


Consulter les commentaires Article publié le 07/05/2011 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019