Test LEGO Worlds - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 142 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

LEGO Worlds



Développeur
TT Games
Genre
Action Aventure Massivement multijoueurs (MMO)
Statut
Disponible
Date de sortie
  08.03.2017
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Prix de lancement
29,99 €

Les jeux estampillés LEGO semblent avoir acquis un certain succès au fil des années. S'ils arrivent à réunir différents types de joueurs, différents âges autour de l'écran, ils permettent également de revivre d'un point de vue plus "ludique" quelques grandes sagas du 7ème art avec un humour propre à la licence. Quelques expériences plus ou moins réussies nous ont permis de retrouver "nos briques favorites" dans des styles totalement différents comme l'onéreux LEGO Dimensions ou encore l'opportuniste LEGO Rock Band. Forte de cette diversité, la licence ne s'est cependant jamais (jusqu'à aujourd'hui) attelée à nous proposer un jeu qui utilise le concept même de marque danoise… La construction. Tout ça pour dire que jusqu'à présent c'était quand même gonflé de nous vendre du LEGO sans faire du LEGO. Heureusement LEGO Worlds rectifie le tir et nous propose cette fois de retourner en enfance pour quelques heures dans un jeu de construction développé par TT Games. Voyons voir si tout s'emboite parfaitement…

Enfin un jeu LEGO pour tout construire



Autant le dire tout de suite le scénario de LEGO Worlds ne casse pas des briques, vous êtes un astronaute (possible clin d'œil à la toute première figurine de 1978) qui voyage dans la galaxie à la recherche de briques dorées lui permettant de monter en grade pour au final devenir "Maître constructeur". Vous commencerez votre aventure par des niveaux "tuto" assez petits qui ont pour but de vous familiariser avec les différents outils de collecte, de terraformation, de peinture ou de construction. Les possibilités offertes grâce à ces outils sont tellement conséquentes qu'il faudra un bon moment pour assimiler toutes les commandes et avoir assez de dextérité pour les utiliser correctement. En effet, s'il est possible de tout modifier dans l'environnement, un résultat "agréable" demandera pas mal d'efforts et de temps. LEGO Worlds combine recherche et construction, avant de pouvoir faire apparaitre sur la map des dizaines d'animaux, d'objets divers ou de véhicules. Il faudra les découvrir dans les mondes, les scanner avec l'outil adéquat et les acheter moyennant quelques pièces Lego. Le jeu pousse donc à explorer de fond en comble les mondes ouverts à la recherche de nouveautés à collectionner. Ces dernières serviront plus tard pour aider les nombreux PNJ qui évoluent librement sur l'aire de jeu. Une fermière veut agrandir son cheptel ? Faites-lui apparaitre les poules et les cochons qu'elle demande.

Idem pour l'aventurier qui a perdu sa tente ou encore le cowboy qui en a assez d'être à pied. Ça sera un bon moyen de se faire quelques pièces et peut-être qu'ils vous remercieront en vous offrant un nouvel objet. D'autres PNJ plus intéressants pour votre évolution de carrière vers le rang "Maître constructeur" vous demanderont d'accomplir des tâches avec les outils en votre possession. Repérables depuis n'importe où sur la carte à cause de leurs immenses balises, ils offrent souvent à la clef une belle pièce dorée qui vous rapprochera de votre but. Le reproche concernant ces missions vient surtout du fait qu'il est assez facile de réussir sans s'appliquer, du moment que le nombre de blocs est atteint et que les éléments requis sont présents c'est gagné… Tant pis si la construction ne ressemble à rien ou si la peinture ne couvre qu'une partie du bâtiment. On a un peu l'impression que tout ça ne sert qu'à nous occuper sans récompenser les vrais efforts, un joueur pressé récoltera à l'arrache la même récompense qu'un autre qui aura mis 20 minutes pour assembler un chef-d'œuvre. De nombreux plans ou objets utilisables par le joueur seront également à dénicher dans les coffres aux trésors éparpillés aléatoirement dans les niveaux, de l'instrument de musique à l'épée de ninja en passant par le marteau piqueur… tout est prétexte à générer une petite interaction utile, voire comique.

Tout pour l’imagination, pour le meilleur et le pire

La recherche de ces coffres donne l'occasion de gratter un peu la terre pour se perdre dans les cavernes aléatoires, un peu à la manière d'un Minecraft. Malheureusement on peut tout aussi bien faire ça "à la goret" en repérant la balise jaune (symbole d'un coffre sous terre), en sortant l'outil nivèlement et en tirant vers le bas jusqu'à l’apparition du coffre. Une fois de plus LEGO Worlds ne motive pas à jouer les aventuriers (de l'arche perdue ?) et gâche littéralement le plaisir en aidant trop le joueur. De là à affirmer que LEGO Worlds se destine à un public vraiment occasionnel, il n'y a qu'un pas. Pourtant le soft dispose d'une touche vraiment fun, des tonnes de biomes à visiter, de choses à voir, à débloquer ou à faire "juste pour rire" avec les divers skins, véhicules et objets. On sent par contre une franche inspiration Minecraft avec le cycle jour/nuit qui fait apparaitre des tas de squelettes une fois le soleil couché ou encore les générateurs de monstres dans les donjons. Malheureusement la comparaison s'arrête là car le joueur a plein pouvoir et peut à loisir faire disparaitre tout ce qu'il veut. A vrai dire ça part dans tous les sens, on se décide à faire une tâche puis sur le chemin on fait autre chose, on passe du coq à l'âne sans réellement avoir de but.

Il faudra vraiment beaucoup d'imagination pour "rentrer dans le jeu" et ne pas avoir l'impression de regarder une fourmilière. Esthétiquement, LEGO Worlds va du "vraiment charmant" à "inacceptable" sur notre Xbox, pour peu que le joueur ne se déplace pas trop vite. Les environnements en plastique brillant sont agréables, colorés et bien animés. Ça se gâte en prenant un peu d'altitude ou en voyageant rapidement, les graphismes peinent à se charger, toujours à la bourre on a droit à de fréquents ralentissements quand ils ne laissent pas un grand vide face au joueur qui se heurte contre un mur invisible. Dans les endroits exigus la caméra souffre et laisse entrevoir des morceaux de niveaux à travers les textures. Les autres défauts viennent probablement du code lui-même, il n'est pas rare de voir des PNJ coincés dans les coffres ou dans l'environnement, de fusionner avec sa monture ou de traverser comme par magie le plafond en explorant une cave étroite. Il va falloir de nombreuses heures pour accéder au rang "Maître constructeur", et encore plus pour tout faire, tout découvrir. Le mieux est de profiter du jeu accompagné. LEGO Worlds dispose d'un mode coopératif en local ou en ligne avec ses amis mais ça sera le seul aspect "communautaire" pour le moment. Aucune intention n'a été faite à ce jour pour promouvoir les réalisations les plus impressionnantes, on aurait aimé se lancer à l'assaut de donjons complexes concoctés par d'autres joueurs ou s'extasier devant des constructions gigantesques mais LEGO Worlds ne propose rien de tout cela. Dommage…

L’avis perso de Bruce // Ca aurait pu casser des briques !

Je pense que LEGO Worlds est une bonne idée au départ mais que les développeurs n'ont pas su l'exploiter pour passionner le joueur. C'est marrant, on s'amuse… mais le jeu ne raconte finalement rien. Scénariser un minimum tout ça pour nous proposer un monde pirate, un monde city, etc. aurait été moins "bordélique" et plus prenant. Les nombreuses failles techniques démontrent un certain empressement pour sortir le soft, je serais même tenté de dire que LEGO Worlds est peut-être sorti une génération trop tôt pour notre Xbox. Espérons que de futures MàJ permettent de corriger quelques bugs et que l'aspect communautaire soit mis en avant, sans ça, nous allons vite nous lasser.


Point complet
LEGO Worlds est un jeu amusant, plein d'humour, pour consommateur peu exigeant. Son côté "bac à sable" ultra accessible ravira probablement les joueurs les plus jeunes qui trouveront toujours une histoire à inventer. Les nombreux défauts techniques, bien qu'énervants, ne nuisent pas complètement au fun du soft. On y passera volontiers de nombreuses heures. Dommage par contre que l'aspect communautaire ne soit pas plus développé et que les diverses collections (Star Wars, DC Comics Super Heroes) ne soient pas de la partie. La tâche était tellement titanesque que LEGO Worlds ne s'en sort pas si mal que ça pour une première mais on s'attendait à mieux.

On a adoré :
Enfin de la construction
La variété
Des mondes ouverts
Plein d'humour
Bonne durée de vie
On n'a pas aimé :
Absence de scénario
De nombreux bugs
La console souffre
Aspect communautaire très superficiel
Difficulté trop laxiste


Consulter les commentaires Article publié le 08/04/2017 par Bruce S.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017