Test LEGO Le Seigneur des Anneaux - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 208 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

LEGO Le Seigneur des Anneaux



Développeur
Traveller's Tales
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.11.2012
  14.11.2012
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Mémoire
128 Ko
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital

Les petites briques de plastique sont de retour sur les consoles pour un nouvel opus consacré au Seigneur des Anneaux. Ce sont comme d’habitude les gars de chez Traveller's Tales qui sont aux commandes, mais au bout de plus de dix épisodes, les joueurs sont en droit de se demander si la série a su conserver son intérêt. Direction la Terre du Milieu revisitée pour juger de la qualité de ce LEGO Le Seigneur des Anneaux...

C’est comme dans les grandes histoires, Monsieur Frodon...




Tout comme dans le précédent opus LEGO, la Terre du Milieu est recréée en monde ouvert, permettant ainsi de l’explorer au gré de ses envies. Et il faut avouer que le résultat est franchement convaincant, avec des paysages reconnaissables au premier coup d’œil et certains effets de lumière superbes. Le jeu suit à la lettre la progression des films en en reprenant fidèlement des scènes complètes. Les fans apprécieront de revivre les points forts de la trilogie, dialogues compris. L’humour LEGO est toujours présent mais à de plus petites doses, car l’aspect dramatique de l’histoire ne s’y prête pas vraiment. Le mode histoire permet donc d’arpenter la Terre du Milieu et d’incarner les différents personnages de la Communauté de l’Anneau dans leur quête. Comme toujours, les niveaux peuvent se rejouer en mode libre afin de récolter tous les bonus grâce aux capacités des personnages débloqués (pêche pour Merry, seau de Pippin, tir à l’arc avec Legolas, corde de Sam, hache de Gimli, fiole de lumière de Frodon...). Et du côté des bonus, il y a de quoi s’occuper un bon nombre d’heures, car il faut mettre la main sur des plans de forge, des briques de mithril (250 !) et des coffres à trésor (dix par niveau), ainsi que sur divers objets (trois par niveau).

La durée de vie est donc excellente pour les perfectionnistes, car si on compte une dizaine d’heures pour boucler les 18 niveaux de l’histoire, il en faudra plus du double pour tout finir. En effet, le monde ouvert est truffé de briques à obtenir de différentes manières : phases de plateforme (d’ailleurs un peu pénibles par moment en raison de la caméra et des sauts peu précis), courses, capacités spéciales, et surtout grâce aux quêtes proposées par les différents habitants. Le bric-à-brac déniché dans les niveaux (pipe à bulle, armure, chapeau, serpent en plastique...) a été égaré par ces personnes, qui récompenseront le joueur d’une brique de mithril (ou brique rouge bonus) s’il leur rapporte. Certes il s’agit de quêtes type « facteur », un poil répétitives, mais elles s’intègrent assez bien à l’exploration, car pour tout trouver, il faudra passer le monde ouvert et les niveaux au peigne fin. La superficie à explorer est immense et on peut s’y promener librement, de la Comté au Mordor, en passant par une balade en bateau dans l’Argonath. Seul regret, on ne peut pénétrer dans les mines de la Moria (et certains autres lieux) qu’en rejouant le niveau, le monde ouvert s’arrêtant à leurs portes. En sus, les puristes trouveront la carte un peu réduite par rapport à la réalité (on voit certains lieux d’endroits desquels ils ne devraient pas être visibles).

Ce que nous voulons…




Pour sublimer les lieux fidèlement reproduits, on peut compter sur les musiques originales des films. Que dire mis à part qu’elles transportent toujours autant et apportent un vrai souffle épique à l’aventure. La parole acquise par les héros depuis le dernier opus est conservée, et certains doubleurs officiels des films ont repris du service pour le jeu. Par contre, certaines voix sont étranges quand on est habitué à celles des films. Comme d’habitude de nombreux personnages sont à débloquer, y compris Tom Bombadil, qui signe son retour ! En apportant au forgeron les briques de mithril récoltées ainsi que les plans de forge dénichés, il réalisera divers objets (armes, armures, équipement...). Pour se retrouver dans cette immense étendue, le joueur peut à tout moment accéder à la carte du monde afin de localiser les objectifs secondaires et accéder aux niveaux déjà joués. Pour éviter d’avoir à retraverser toute la Terre du Milieu en permanence, les développeurs ont intégré un système de statues de téléportation, avec en plus le choix du moment de la journée, ce qui a une influence sur l’environnement et les objets/personnages présents (mais pas de cycle jour/nuit, juste le choix du moment). A noter aussi la possibilité de baliser le chemin jusqu’à un item donné pour ceux n’aimant pas trop chercher, mais il faut avouer que cela gâche un peu l’esprit du jeu et le plaisir de fouiner dans le moindre recoin.

Nouveauté intéressante, il est désormais possible de transporter plusieurs objets à la fois dans son sac/inventaire, ce qui évite de nombreux allers-retours dans les niveaux pour compléter les énigmes. Du côté des détails amusants, les grands personnages peuvent lancer les nains, qui lorsqu’une interaction de ce genre est utile, se mettent à sauter sur place ! On ne résiste pas à lancer Gimli avec les elfes ! La progression dans les niveaux est très agréable malgré quelques aspects parfois un peu répétitifs et, comme dans l’opus précédent, le joueur peut sauvegarder sa partie en cours de niveau. Si les graphismes sont très jolis, en particulier par rapport à d’anciens jeux LEGO, on trouve toujours un crénelage et un scintillement assez prononcés, sans compter quelques bugs de collisions et autres plantages, dommage ! Dernier point : la coopération est toujours de mise, mais toujours exclusivement locale. D’ailleurs, certains niveaux l’exploitent très efficacement, avec deux groupes de personnages qui progressent en parallèle et s’entraident, comme sur le Mont Venteux. Et pour ergoter, le niveau bonus, qui dans les épisodes précédents contenait exactement le nombre de pièces à obtenir pour le finir, en comporte cette fois-ci beaucoup plus, ce qui est un peu frustrant car cela réduit la difficulté et l’intérêt de ce niveau. Mais ce ne sont que quelques détails vu la qualité générale de ce titre.

Point complet
Les joueurs revivent la quête de l’anneau au rythme des scènes du film et de ses musiques originales, toujours aussi superbes. Même si l’humour est un peu moins présent (à juste titre) que dans les jeux précédents, les amateurs y trouveront leur compte, en particulier avec le monde ouvert, qui apporte un gros plus à la série, sans compter les nombreux items à récolter. Les fans du Seigneur des Anneaux apprécieront sûrement de se replonger dans la Terre du Milieu. Il s’agit encore d’un excellent cru de la série qui respecte la licence, même si les défauts généralement constatés sont aussi de la partie.

On a adoré :
+ Revivre la saga
+ Les musiques des films
+ Le monde ouvert
+ Plein d’items à récolter
+ La carte et les téléportations
+ Personnages fidèles aux films
+ Excellente durée de vie
+ Œuvre respectée
+ La forge
+ L’inventaire
+ Système jour/nuit…
On n'a pas aimé :
- Mais pas de cycle
- Coop uniquement en local
- Quelques bugs
- Parfois un peu répétitif
- Caméra pas toujours optimale


Consulter les commentaires Article publié le 31/01/2013 par Julie B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019