Test Là-Haut - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Là-Haut



Editeur
THQ
Développeur
Heavy Iron Studios
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  31.07.2009
  26.05.2009
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI

THQ s’associe une nouvelle fois à Pixar pour sortir quelques amusements vidéoludiques de son petit panier à jeux moyens. Le vieil homme et le petit scout sortent donc des écrans de cinéma pour débarquer dans notre salon. Ce sont les enfants qui vont être contents… Ou pas. Cette fois-ci, THQ a fait pire que d’habitude...

Une narration explosée




Après être entré dans quelques sympathiques menus très colorés et bien conçus, le joueur plein de bonne volonté lance une nouvelle partie. Il se retrouve direct transformé en chien, dans un cockpit d’avion. Il faut alors détruire les cabots ennemis pour sauver les deux héros coincés dans leur maison volante. Tous ceux qui ont vu le film se poseront des questions et se demanderont ce que vient faire cette scène de fin en tout début de jeu… Ce n’est qu’une ellipse les amis ! Voulant sans doute faire un effet de style de grande qualité (c’est raté) pour donner un sens à cette histoire composée de seulement quelques niveaux, les développeurs morcellent le scénario et nous le livrent prémâché. En outre, on note un manque total de scénario dans les différents niveaux. Chaque parcelle du jeu est entrecoupée d’une longue vidéo nous expliquant en voix-off les péripéties des héros (Carl et Russel)… Insupportable !

Histoire de ne pas spoiler le scénario du film, nous n’allons pas nous étendre sur celui de ce jeu, qui n’a de tout façon pas grand intérêt. Concentrons-nous donc sur le gameplay. Les deux amis aux âges bien différents doivent faire équipe pour réussir à avancer jusqu’à leur destination. Carl peut agripper des plateformes plus hautes avec sa canne et s’y hisser, pour ensuite proposer sa canne à son jeune ami. Le petit Russel peut par contre traverser de petits précipices et lâcher une corde en hauteur pour aider Carl à grimper. Bref, la coopération est de mise et ce n’est pas pour rien qu’il est possible de jouer à deux à Là-Haut. Cette option est intéressante, bien qu’elle vienne quelque peu simplifier les phases de jeu tant l’intelligence artificielle est d’une stupidité rare. En gros, elle se prend tous les pièges, ne collecte jamais rien et sert juste de boulet à traîner pour le joueur. Dommage que les caméras se placent d’ailleurs en fonction des deux protagonistes, car nombreux sont les passages où on ne peut pas avancer, à cause d’une I.A qui fait le poireau quelque mètres plus loin, sans que l’on sache réellement pourquoi. Il faut alors s’amuser à passer de l’un à l’autre des héros pour les faire avancer les deux et continuer la progression.

Des bugs à la pelle !




Personnages qui disparaissent et réapparaissent, objets traversés, ennemis qui se bloquent dans le décor et autres insectes à collecter finalement hors de portée... Les bugs sont nombreux et très variés, comme toujours dans ce genre de productions. Le jeu a été fait très rapidement et cela se voit bien vite. Seuls les deux ou trois premiers niveaux sont exemptés de ces tares que sont les bugs. Pour proposer une démo jouable de qualité ? Sans doute. On pestera quand même devant un manque flagrant d’intérêt au bout de vingt minutes, puisqu’on ne fait que répéter toujours le même schéma : avancer, éviter les pièges, aider et se faire aider. Une sorte d’ICO, la poésie et les graphismes en moins, les bugs et le manque d’intérêt en plus. Certaines phases de jeu viennent proposer un peu d’originalité, mais ce ne sont pas les duels ridicules contre les chiens et les boss (crocodile et anaconda), remplis de bugs et de lenteurs, qui sauvent le navire. Enfin, on en revient aux phases de vol en avion, bien jouables mais très abusées. Les ennemis foncent sur le joueur pour le faire exploser, ce qui donne le droit de recommencer le niveau. On assiste à une sorte de jeu flash pour navigateur transposé en grand écran sans grande imagination. Heureusement, cela ne dure qu’un temps, car le bouquet final reste la durée de vie du jeu qui n’excède pas les deux heures ! Une honte tout simplement.

Point complet
S’il s’est bien illustré au cinéma, le dernier Pixar tombe plus bas que terre sur nos consoles. Les développeurs ne se sont pas trop souciés des fans et leur proposent un jeu franchement navrant qui frôle l’arnaque via sa durée de vie ridicule. On n’aurait pas été aussi critique (dans le mauvais sens du terme) si Là-Haut n’était pas en plus extrêmement bogué et vite répétitif. Bref, celui-ci est un jeu à éviter pour Noël, même à petit prix.

On a adoré :
+ La coopération
+ De jolis menus
On n'a pas aimé :
- Très court (2 heures)
- Graphiquement en deçà
- Bogué jusqu’à la moelle
- Une narration ratée
- Des actions répétitives


Consulter les commentaires Article publié le 02/11/2009 par William B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019