Test Kinectimals - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Kinectimals



Genre
Gestion
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.11.2010
  04.11.2010
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Thème
Animaux
Mémoire
6 Mo par sauvegarde
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
49,00 €

Les jeux demandant de s’occuper d’animaux et de jouer avec eux ont été largement démocratisés il y a bien des années de cela avec les Tamagotchi. Ceux-ci sont revenus en force sur la Nintendo DS avec des softs comme Nintendogs, les Mon Ami le Poney, Mon Ami le Dauphin, etc. Ils ont même touché la PlayStation 3 avec EyePet, qui avait le mérite d’utiliser un système à base de réalité augmentée pour renforcer l’immersion et les liens entre le joueur et son animal de compagnie (un singe en l’occurrence). Pour accompagner la sortie de son Kinect, Microsoft Games a tenu lui aussi à proposer un soft du genre exploitant l’accessoire pour toucher principalement les petits et les grands enfants. La tâche a été confiée à Frontier Development. Reste alors à voir si ce dernier a su remplir son contrat…

C’est trop choupinou !




Kinectimals vous invite sur l’île de Lemuria et vous affuble dès le début d’un guide afin de vous faire découvrir tous les aspects du titre. Nommé Bumble, le lémurien volant est entièrement doublé en français. Toutefois, outre la synchronisation labiale à revoir quelque peu, certains se plaindront assurément de sa voix, la trouvant sûrement insupportable assez rapidement, surtout que la bestiole intervient souvent et parle beaucoup. En effet, outre les divers conseils qu’il donne, il conte par la même occasion l’histoire du jeu. Même si le scénario est archi simpliste, il faut bien reconnaître que les développeurs ont eu la bonne idée de proposer un tel enrobage, surtout que celui-ci permet de scripter l’avancée pour accompagner constamment les joueurs, tout en leur laissant une certaine liberté. Avant de découvrir tout cela, il faut commencer par choisir son animal de compagnie. Guépard, léopard, lion, panthère et tigre du Bengale sont aux abonnés présents. Tous plus mignons les uns que les autres, ils profitent bien entendu d’un design style grosse peluche pour séduire les enfants. Nul doute que les adultes succomberont aussi à leur charme. Une fois la sélection faite, un petit nom attribué (qui marque d’ailleurs la seule interaction vocale disponible en France, la reconnaissance vocale n’étant pas encore disponible chez nous) et quelques interactions passées, il est temps de partir à l’aventure.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Frontier Development a bien joué son coup. En effet, le joueur commence avec un bout de carte ne donnant accès qu’à une zone de jeu. En interagissant avec son animal, celui-ci engrange des points permettant d’accéder à des défis à relever dans des zones proches, le tout amenant à débloquer de nouveaux morceaux de la carte et donc de nouvelles ères de jeu. Il y en a une demi-dizaine au total qui se distinguent les unes des autres grâce à des environnements différents. La variété est de la partie à ce niveau là, surtout que les décors sont fort appréciables. Dans tous les cas, le but reste le même, évoluer en interagissant avec son compagnon. Les zones offrent ainsi des espaces restreints dans lesquels notre animal fait des siennes, nous regardant droit dans les yeux. Derrière son écran, le joueur n’a plus qu’à bouger les mains pour caresser l’animal ou utiliser divers objets (balles, ballons différents, objets à lancer, véhicules téléguidés, corde à sauter, pistolet à eau, peluches à balancer, etc.), sans compter qu’il peut le nourrir, le laver, lui apprendre des tours (faire le mort, sauter, sauter en étoile, se tenir sur une ou deux pattes, etc.) et même le personnaliser.

Une jolie fourrure !




Les situations sont plutôt variées et profitent chacune d’un gameplay bien adapté. Il faut alors donner de sa personne, notamment lors des challenges demandant de toucher des cibles, de sauter ou se baisser pour passer des obstacles, de tirer dans des ballons de football, etc. Hormis la précision des lancers à la main qui n’est pas optimale, il faut bien avouer que la reconnaissance est très bonne. Bien entendu, tout cela n’a pas grand-chose d’original puisqu’on peut déjà le découvrir dans les titres cités dans l’introduction. Toutefois, les développeurs ont fait du bon travail et le rendu est très agréable. La petite subtilité, c’est la gestion des déplacements dans l’espace puisque, en se déplaçant sur les côtés, on fait tourner la caméra. On peut ainsi s’ouvrir de meilleurs angles pour les jeux d’adresse ou encore tourner autour de notre animal pour le chouchouter. L’expérience peut être aussi partagée avec des amis, soit en faisant en sorte qu’ils prennent chacun la relève pour des défis notamment, soit en intégrant la partie et en jouant avec vous. Dommage d’ailleurs que les interactions soient alors relativement limitées. Ceci dit, malgré la trentaine d’épreuves, il faut avouer qu’une certaine lassitude se fait sentir, la faute à des activités relativement répétitives. Il suffit simplement d’y jouer en plusieurs fois avec des sessions relativement courtes pour pallier en partie ce souci.

Dans tous les cas, le contenu est satisfaisant puisque, outre tout ce qui a déjà été évoqué, plusieurs objets sont à débloquer et à découvrir. En effet, en relevant les défis, très accessibles soit dit en passant, selon son score, on gagne des piécettes permettant d’acheter de nouveaux jouets et autres éléments pour son félin, mais aussi pour sa maison, que l’on peut décorer selon ses goûts. D’autres items plus ou moins indispensables, cachés dans des coffres, ont été disséminés ci et là dans les diverses zones. Au joueur de trouver les endroits où ils sont cachés pour les déterrer. Autant dire que les joueurs investis ont de quoi faire pour tout récupérer, sans compter qu’ils passeront assurément de bons moments à s’occuper de leur félin, et ce même s’il n’y a aucune jauge de vie, de faim ou de fatigue. Enfin, soulignons les efforts fournis par les développeurs pour sortir un titre Kinect qui soit visuellement très agréable, avec des couleurs vives, des environnements variés très jolis, des animaux extrêmement « choupinets » très bien modélisés, qui sont de surcroît merveilleusement animés. L’univers est très vivant, très charmeur, l’œil est ravi et la magie opère. Les musiques et les sonorités accompagnent en plus le tout d’une bien belle manière. Au niveau de la réalisation, c’est assurément l’une (si ce n'est la) des plus belles réussites. Dommage que la navigation dans les menus entache un poil le tableau, celle-ci étant assez lourdaude, ce malgré une gestion séparée des deux mains plutôt bien pensée sur le papier, surtout pour les ambidextres.

Point complet
Kinectimals n’est pas exempt de défauts et n’invente pas la poudre, toutefois, il reste un titre exploitant de fort belle manière Kinect (du moins pour un jeu du lancement) et offrant une expérience de jeu très agréable. Les enfants seront heureux d’interagir avec leur félin, de participer à plusieurs activités, de partir à la chasse aux trésors, etc. Les adultes quant à eux s’en lasseront peut-être un peu plus vite, la faute à une certaine répétitivité, mais ils seront assurément sous le charme, du moins durant de courtes sessions de jeu. L’univers a été très soigné, à tel point qu’il apparaît comme vivant. En sus, les environnements sont relativement variés (au fil de l’aventure) et les animaux, représentés comme des grosses peluches toutes mignonnes, sont extrêmement bien animés. Le feeling entre le joueur et l’animal passe rapidement et on prend un malin plaisir à jouer avec lui, le personnaliser, le laver, bref le chouchouter et lui apporter toute l’attention qu’il désire. C’est bien là le principal !

On a adoré :
+ Félins bien modélisés...
+ Très “choupinous”…
+ Et magnifiquement animés
+ Activités variées
+ Univers vivant
+ S’occuper de son animal
+ Jolis décors assez divers
+ Bonne reconnaissance générale
+ Un fil conducteur (scénario)...
+ Tout en laissant une certaine liberté
+ Plusieurs éléments à débloquer
+ Les musiques et sonorités
+ Multijoueur drop-in/drop-out…
On n'a pas aimé :
- Relativement limité
- La voix de Bumble pour certains
- Précision des lancers pas optimale
- Assez répétitif
- Pas d’action vocale chez nous
- Navigation (menus) lourdaude
- Peu original


Consulter les commentaires Article publié le 29/11/2010 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019