Test Happy Feet 2 - Le jeu vidéo - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 299 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Happy Feet 2 - Le jeu vidéo



Développeur
KMM Games
Genre
Aventure Musical
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.12.2011
  08.11.2011
Nombre de joueurs
1

On commence à en avoir l’habitude, pour chaque sortie d’un film d’animation, on voit débarquer une adaptation en jeu vidéo. Happy Feet Two n’échappe pas à la règle. Mais le jeu édité par Warner Bros. Interactive Entertainment fait-il mieux que ses congénères, souvent relégués au statut d’objet commercial tout juste bon à alimenter le compte bancaire de l’éditeur ?

Un pingouin sans charisme




De prime abord, Happy Feet Two ne semble pas être si mauvais que ça. Visuellement, les médias dévoilés montraient un titre plutôt réussi. Côté gameplay, on nous annonçait un mélange original de genres sortant des sentiers battus. En plus, les premiers retours faisaient état d’une durée de vie très honnête… Mais la pratique tend à prouver tout le contraire. La première chose qui nous marque d’ailleurs dans cette version Xbox 360, c’est le fait que le titre ne soit pas compatible Kinect. Un jeu d’aventure/party-game orienté sur la danse sans aucune compatibilité avec la caméra de Microsoft, il fallait le faire. D’autant plus qu’en pratique, on remplace une éventuelle reconnaissance de mouvements par des touches à taper en rythme sur sa manette durant les séquences de danse et un gameplay d’un autre âge pour toutes les autres phases de jeu. Happy Feet Two a beau être un jeu « différent », il n’en demeure pas moins un mélange complètement raté. En fait, les développeurs ont tenté de mélanger jeux de plates-formes, de rythme, de danse, party-game et aventure, dans un titre qui peine finalement à convaincre. On se retrouve donc avec tout ce qui se fait de pire en matière de jeux vidéo. La partie aventure/plates-formes, qui représente le gros du jeu, nous propose d’évoluer dans des niveaux ultra linéaires au level design médiocre (ligne droite, plates-formes à actionner, objets à détruire, ligne droite) et sans aucun challenge.

Impossible de faire pire, tout simplement, puisque cette partie vous donnera l’envie de tomber dans un profond sommeil ! Les niveaux sont certes remplis de petits casse-tête, ces derniers sont toujours du même genre, à savoir appuyer en rythme sur la touche X pour rallier un pingouin à votre cause ou détruire des blocs pour se créer un passage et appuyer sur un interrupteur. Les développeurs ont bien tenté de varier un peu les plaisirs en donnant un côté coopératif, qui se traduit à l’écran par deux joueurs qui doivent se séparer pour actionner des leviers différents (en solo on passe d’un pingouin à l’autre pour faire la même chose) mais, au final, c’est toujours la même recette. Les autres séquences de jeu ne relèvent pas vraiment le niveau, entre les danses qui se limitent à des matraquages de boutons en série, le système de progression qui tente de nous faire enchaîner des « combos » en réalisant les actions dans l’ordre et assez rapidement, ce qui n’a finalement aucun intérêt, ou tout simplement le déblocage des autres chansons qu’on écoute en fond sonore durant les missions. Or elles se ressemblent toutes. Au final, seuls quelques mini-jeux comme des courses, des combats de boss, des séquences de rattrapage de notes sortent un peu du lot et se révèlent un minimum fun, mais c’est bien trop peu. Maladroit dans son style, médiocre dans son level design, indigeste, répétitif, ultra limité et horriblement mou (les pingouins se déplaçant à une vitesse renversante), Happy Feet 2 est un peu ce qui se fait de pire en matière d’adaptation en jeu vidéo. Pourtant, le mélange des genres laissait espérer quelque chose de différent et les graphismes semblaient plutôt corrects.

En réalité, le jeu est visuellement moyen et les décors sont vides et très peu variés. Hormis de la glace, on ne voit pas grand-chose… Logique direz-vous, sauf qu’ici les développeurs ne se sont vraiment pas foulés. Cerise sur ce gâteau de mauvaises idées, le scénario du film est très mal porté et s’avère tout simplement inintéressant à suivre, la faute à des cinématiques lourdaudes réalisées avec des images fixes et des séquences in-game très mal montées qui donnent l’impression d’avoir été réalisées par des amateurs peu doués. De plus, il faut avouer que le pitch d’origine, qui propose de partir à la recherche du fils du héros pingouin, qui a préféré fuir plutôt que de s’humilier en dansant, n’est pas franchement le scénario le plus intéressant, même pour les plus petits. Reste une bande sonore qui est heureusement de qualité, tant au niveau des bruitages que des voix françaises ou des musiques, toutes tirées du film, ainsi qu’une durée de vie finalement très honnête, le jeu proposant de nombreux niveaux à compléter. Mais encore faut-il en avoir l’envie ! Pour notre part, adultes et enfants (entre 6 et 12 ans) n’ont pas du tout accroché au concept, sans compter que tous l’ont trouvé « très mou ». Pour finir sur une note positive, précisons qu’il est possible d’accumuler des notes de musique pour débloquer des chansons. Ce n’est pas original, mais c’est déjà bien.

Point complet
Ressemblant plus à un petit jeu Xbox Live Arcade raté qu’à un jeu boite, Happy Feet 2 est sans aucun doute l’un des titres à éviter coûte que coûte pour vos chères petites têtes blondes. Mou, mal rythmé, plat, ultra répétitif et limité, il s’impose comme un mélange de genres raté mis en évidence par une réalisation digne d’une petite production amateur. Cela se voit dans le scénario, très mal mis en avant, dans les cinématiques complètement ratées et dans les décors, vides et peu variés. Certes, visuellement, on a vu pire, mais vu toutes les tares qu’il a, il faudrait être littéralement masochiste pour y prendre un quelconque plaisir. Dommage, car le mélange des genres est audacieux, le soft est assez long et il propose une bande-son réussie. Pour le reste, c’est en revanche un zéro pointé, avec une dédicace spéciale au level design qui atteint ici le fin fond de la médiocrité. Que vous soyez un grand enfant ou un tout petit qui a aimé le film, prière d’éviter cette adaptation vidéoludique qui ne créera chez vous qu’un ennui mortel digne de l’une des plus belles berceuses de la chanson française.

On a adoré :
+ Pas mal de niveaux
+ Une bande-son réussie
+ Quelques défis amusants
On n'a pas aimé :
- Décors vides et peu variés
- Gameplay ultra répétitif
- Très limité, mal rythmé, mou
- La partie aventure, ratée
- Mélange de genres raté
- Cinématiques médiocres
- Le pire level-design jamais vu ?
- Scénario inintéressant


Consulter les commentaires Article publié le 30/12/2011 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020