Test Happy Action Theater - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 299 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Happy Action Theater



Genre
Mini-jeux (Party Game)
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.02.2012
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Prix de lancement
800 MS Points

En voyant la mention Double Fine apposée sur un jeu, il est impossible de ne pas trépigner d’impatience. C’est quand même Tim Schaffer, à l’origine de tant de perles récentes ou plus anciennes, qui est aux commandes. Après l’excellent 5, rue Sésame : Il était un monstre, c’est sur le Xbox Live Arcade que le studio continue à exploiter les possibilités de Kinect avec Happy Action Theater. On peut tout de même se demander ce que vaut ce titre très peu médiatisé aux allures d’OVNI car, ce qui est sûr, c’est que les jeux Kinect ne sont pas toujours à la hauteur...

Et... action !




Ce qui est certain avec ce titre, c’est que pour l’aborder dans de bonnes conditions, il faut se débarrasser de tous ses préjugés sur les jeux et se laisser porter… Ici, il n’y a point de but réel, de score, ni d’explication ou de guide fastidieux. Il suffit de le lancer pour se retrouver directement dans un vieux théâtre, prêt à entrer en scène. Le jeu se lance directement, sans passer par le menu et nous plonge immédiatement dans l’action avec le mode aléatoire qui fait se succéder en permanence les décors (toutes les 3-4 minutes). Si une activité ne nous convient pas, on passe à la suivante avec la touche LB. L’absence d’objectif réel peut dérouter une grande partie des joueurs adultes, car il suffit d’interagir avec les milieux proposés et d’en explorer les possibilités, dans une sorte de réalité augmentée. Mais les (grands) enfants y trouveront un fantastique terrain de jeu. On se retrouve successivement plongé dans un torrent de lave, au fond de la mer, sur une piste de danse disco, dans un mandala psychédélique, dans un flan transparent, à balancer aux autres joueurs des boules de feu façon kamehameha (avec la pose qui va bien...), à nourrir (ou shooter) des pigeons, à faire le concours de la danse la plus ridicule (largement aidé par les effets de capture)... En résumé, c’est un peu le grand n’importe quoi et on passe un excellent moment en famille ou entre amis, d’autant plus que l’on peut jouer à 6, joindre et quitter la partie instantanément. D’autres activités offrent des jeux un peu plus traditionnels, comme un Space Invaders où les joueurs tirent en remuant les bras, ou encore un Arkanoid transformant le joueur en plateforme mouvante. Bref, il y en a pour tout le monde et l’effet de surprise est garanti tant les activités sont variées, arrachant des hurlements d’hystérie aux plus jeunes à chaque changement de tableau.

Cependant, passé cet effet de surprise, on peine à y retrouver un intérêt (hormis pour le faire découvrir à des amis, excellente excuse pour s’y replonger), car on a tout de même vite fait le tour des 18 mini-jeux présents. On le ressortira régulièrement à la demande unanime des plus petits qui prennent un plaisir fou à gigoter et interagir avec les décors. Cerise sur le gâteau, la gestion de l’espace et de la profondeur est excellente, prenant même en compte l’environnement : on se retrouve vite à sauter du canapé pour tenter le "double coup de pied retourné" dévastateur à travers une scène... La détection fonctionne bien, même à l’autre bout de la pièce ou à différents niveaux/plans : les joueurs ne sont pas obligés de se tenir côte à côte, ils peuvent circuler librement dans tout l’espace sans problème. Seul petit bémol, quelques imprécisions se font sentir, avec des difficultés à viser ou toucher sa cible, mais dans le feu de l’action et l’agitation, ce n’est pas réellement gênant. Par contre, pour profiter pleinement des environnements proposés, il faut vraiment avoir beaucoup d’espace, sous peine de voir certaines zones difficiles d’accès. Certes les activités sont basiques, mais on se rend vite compte qu’elles sont très soignées de par les multiples petits détails et bonus à découvrir en fonction des actions. Quant aux musiques et bruitages, ils accompagnent parfaitement les niveaux, donnant encore plus au joueur l’envie de s’agiter. Pour profiter au mieux des différentes scènes, il est possible de les sélectionner individuellement dans le menu, accessible par une simple pression sur la touche start. Dans ce cas, il n’y a pas de limite de temps, ce qui permet de tout explorer, même si en général 5 minutes suffisent pour déclencher tous les événements.

Point complet
Même s’il ne s’agit pas d’un jeu au sens traditionnel du terme, les activités dans une réalité augmentée suscitent la surprise, l’amusement, et sont l’occasion de se défouler en famille ou entre amis… Mais sur une courte durée car, une fois la découverte passée, il est difficile d’y conserver un intérêt, hormis pour les plus jeunes ou de façon ponctuelle, histoire d’animer une soirée. Le côté technique est à la hauteur, mais pour 800 MSP, on se retrouve quand même avec des petites applications certes amusantes, mais très basiques, ce qui fait un peu cher au vu de la faible rejouabilité. Cependant, si vous avez des enfants, vous pouvez foncer, car ils ne se lassent pas de se voir remuer à l’écran. Un OVNI défoulant et rafraîchissant, pour peu que l’on abandonne sa vision formatée du jeu vidéo !

On a adoré :
+ Excellente gestion de l’espace
+ L’effet de surprise
+ Les nombreux détails
+ L’accès immédiat au jeu
+ Bon défouloir familial
+ Du grand n’importe quoi !
+ Drop-in/drop-out jusqu'à 6
+ Les musiques et bruitages
On n'a pas aimé :
- Seulement 18 jeux
- Faut beaucoup d’espace
- Un peu cher pour le contenu
- Intérêt de courte durée


Consulter les commentaires Article publié le 27/02/2012 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020