Test Guitar Hero : World Tour - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 245 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Guitar Hero : World Tour



Editeur
Activision
Genre
Musical
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.11.2008
  27.10.2008
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Thème
Guitare
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p

Après trois jeux officiels, un dérivé des années 80, un jeu dédié à Aerosmith et un Guitar Hero Metallica à venir (une vidéo vient d’ailleurs le confirmer dans ce World Tour), la saga de Red Octane, désormais sous le puissant giron d’Activision depuis le second opus, ne se contente plus de la guitare et d’une basse. Désormais, Guitar Hero entre dans la course des jeux onéreux qui proposent du chant et de la batterie en plus de la gratte. Pour le meilleur ?

Quatrième opus ! Déjà ?




Après un Guitar Hero III : Legends of Rock qui avait partagé le public avec ses notes beaucoup moins amusantes sur le long terme, camouflées par une playlist d’exception, Activision récidive et s’enterre encore davantage dans le Casual et plus particulièrement le Party Games. C’est officiel : Guitar Hero World Tour est le premier titre de la franchise à proposer du jeu à la batterie et au micro. On gagne en modes de jeu ce que l’on perd en tradition du jeu Guitar Hero. Que les puristes s’attardent bien sur ce qui suit : Guitar Hero est mort, vive Guitar Hero ! Après le succès de Rock Band, Activision a sans aucun doute voulu surfer sur la vague du jeu musical de groupe et nous propose un Party Games de luxe. Une batterie pas trop bruyante et bien réceptive (malgré quelques petits bugs vite corrigés par une prochaine mise à jour), un micro sympathique et un duo Basse/Guitare toujours aussi bon : voilà ce qui attend les fans dans un pack d’exception. On met le disque dans le lecteur, on lance le jeu et le Guitar Hero nouveau s’invite dans notre salon. Quelles en sont les nouveautés ?

Tout d’abord, l’interface a entièrement été repensée. Plus encombrée, aussi plus HD (les téléviseurs traditionnels vont souffrir), la touche graphique fait dans la grande production pleine d’argent et nous en met plein la vue. Peut-être même trop penseront certains joueurs plus avides de sobriété. Mais mine de rien, cette interface n’en reste pas moins très pratique une fois prise en main et assez agréable à parcourir. Les nouveautés ne sont pas que graphiques puisque l’on retrouve aussi quelques tout nouveaux menus. En plus des modes de jeu à la guitare, à la basse, au micro ou à la batterie, le jeu propose un tout nouveau mode de difficulté : Novice. Plus simple que le mode Facile ? Oui, les ménagères vont pouvoir s’en donner à cœur joie sans passer deux heures sur le tutoriel. La création du personnage (en plus des Guitar Hero des précédents volets, déjà disponibles ici) est assez poussée. Nul doute, c'est bien Neversoft, le papa de Tony Hawk, qui s'occupe désormais de Guitar Hero puisque les options de création sont très largement identiques à celles des jeux du plus connu des Skateurs sur consoles de salon. Il est donc possible de créer un homme, une femme, de lui donner un look défini selon un certain style de musique et ensuite de l'habiller avec une multitude de vêtements très originaux. Plusieurs gadgets, lunettes marrantes, chapeaux délirants, sont au rendez-vous moyennant quelques piécettes gagnées en mode Carrière. Aussi, désormais, il est possible de créer ses propres musiques.

À l’aide d’un programme spécialement conçu pour la Xbox 360, les plus créatifs pourront composer leurs propres morceaux à l’aide de leur guitare et d’une multitude d’options différentes. Autant ne pas se voiler la face : composer une musique, originale ou non, est extrêmement complexe. De petits bijoux de créativité sont disponibles ensuite sur le GHTunes, sorte de marché de la musique amateur où se retrouvent toutes les compositions de tous les joueurs du monde. On y retrouve aussi bien des compositions originales que certains solos cultes ou même les thèmes principaux de Zelda, Mario, Mega Man et bien d’autres. La communauté est active, les joueurs se font plaisir et c’est tant mieux ! Heureusement, il est possible d’écouter un morceau créé avant de le télécharger (gratuitement) pour le jouer. Une fois maîtrisé à l’instrument, le morceau est noté par le joueur. Un classement fait alors de jeunes créateurs de véritables célébrités du multijoueur. Sympathique !

Party Game de luxe...




Au niveau du gameplay, bonne nouvelle : les notes sont plus proches de celles d’un Guitar Hero II que d’un troisième opus très décevant sur ce point précis. Certains solos sont dantesques. Seul problème de taille qui fait de ce quatrième opus une vraie déception : en solo, le jeu est extrêmement et dramatiquement ennuyant. Toutes les chansons de la playlist, sauf quelques exceptions rares, ont de gros blancs destinés à un instrument en particulier. Du coup, plusieurs cas de figure sont au rendez-vous. Si vous jouez à la guitare ou à la basse, le jeu n’est plus du tout pareil. Ces deux instruments font désormais presque figure d’instruments de seconde zone. On répète toujours les mêmes rythmes, on s’ennuie pendant les solos des autres chansons. Bref, la playlist n’est clairement pas adaptée aux instruments à cordes. Alors, on passe à la batterie qui fait preuve d’une grande présence dans les chansons. Seul problème, dû à l’instrument, beaucoup s’en lasseront rapidement, surtout lorsqu’il faut faire toute une carrière avec cet instrument comme seul ami. Enfin, le micro fonctionne à merveille, n’est pas trop interactif avec la chanson (comparé à celui de Rock Band), mais quelque part on ne peut pas s’empêcher de penser que le jeu ne s’appelle pas Karaoké-Hero pour rien. Activision a voulu copier Electronic Arts, seulement voilà, n’est pas Harmonix qui veut. Guitar Hero perd énormément en jeu solo ce qu’il gagne tout autant en jeu multijoueur (local ou en ligne). Un choix de carrière pour cet éditeur qui risque de faire couler beaucoup d’encre.

À partir de deux joueurs, c’est amusant. Mais à partir de trois, c’est clairement l’orgie vidéoludique qui se met en place dans votre salon. Les voisins vont crier, taper au mur et vous insulter, mais qu’importe : à quatre, le jeu est sublime. Surtout que la playlist est aussi mauvaise en solitaire qu’elle est dantesque à plusieurs. Même Mickael Jackson et Eye of the Tiger feront leur petit effet lors d’un anniversaire, d’une fête ou pourquoi pas au prochain Noël ou Nouvel An. Aussi, le mode Carrière (jouable à plusieurs) a été largement modifié. Au lieu d’enchaîner bêtement les chansons, le joueur choisit désormais un concert de deux à quatre chansons (plus un Rappel) à jouer de bout en bout sans aucun retour au menu. L’histoire est aussi très rocambolesque et plutôt amusante à suivre via les différentes scénettes animées traditionnelles. Malgré tout ce qu’il y a à dire sur Guitar Hero, reste toutefois une bonne dose de fun et de bonnes idées proposées par les développeurs.

Même le gameplay se voit légèrement amélioré par quelques originalités. Par exemple, désormais, la basse possédera une nouvelle note qui consiste à faire claquer la guitare sans tenir aucune frette appuyée. À la guitare, certaines notes devront être enchaînées sans être claquées, un peu comme les Hammer-Ons/Pull-Offs mais en plus facile. Une question se pose alors : la grosse liste de défauts serait-elle le prix à payer pour avoir un des meilleurs Party Game du moment ? Sans aucun doute. Alors, les puristes pesteront encore et encore sur la nouvelle direction artistique de Guitar Hero mais quelque part, d’autres joueurs s’y retrouveront sans problème. Il est juste décevant de voir une franchise changer radicalement d’un opus à l’autre sans prévenir. Mais justement, désormais, vous voilà prévenus !

Point complet
L’opus de trop ? Peut-être pas, mais au lieu de défendre son public de gamers qui adore les jeux musicaux japonais et le rock pour trouver en Guitar Hero le meilleur des compromis, Activision copie Rock Band et joue les Party Games. Sauf qu’au final, on en ressort parfaitement déçu en ce qui concerne le jeu en solo. Il n’y a qu’avec au moins deux instruments que Guitar Hero World Tour se fait amusant. Alors, ce n’est certes pas un défaut, mais que les puristes soit prévenus : Guitar Hero World Tour est très bon, mais aussi totalement différent des origines de la franchise. Dommage pour les uns, tant mieux pour les copains.

On a adoré :
+ Une interface soignée
+ Un sympathique esprit communautaire
+ De bonnes nouveautés
+ Les stars modélisées
+ Les quatre instruments
On n'a pas aimé :
- Moins technique, plus Party Game
- Avec un seul instrument, c’est ennuyant !
- Plus du tout favorable aux parties solo
- Décevant pour les puristes


Consulter les commentaires Article publié le 21-11-08 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019