Test Fuse - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Fuse



Développeur
Insomniac Games
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  30.05.2013
  28.05.2013
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne

Après avoir créé des licences de qualité sur les consoles de Sony, comme Spyro ou Ratchet & Clank, sans compter les Resistance, Insomniac Games était attendu au tournant pour son premier projet multiplateforme. Il s’agit d’un jeu de shoot à la troisième personne qui est principalement axé sur la coopération. Anciennement appelé Overstrike, celui-ci a finalement vu le jour sous le nom de Fuse. De bien belles promesses ont été faites et le titre débarque au prix fort, le mettant en concurrence directe avec les ténors du genre. Arrive-t-il pour autant à tirer son épingle du jeu ?

Une fine équipe




L’histoire est assez simple et digne d’un film SF des années 80 : dans un futur proche, le quatuor Overstrike 9 est chargé par son organisation, elle-même missionnée par un commanditaire inconnu, de se rendre dans les locaux de l'entreprise Raven pour y détruire un mystérieux artefact. Cependant, l'équipe ne résiste pas à l'idée de découvrir la nature de sa cible et tombe ainsi sur le Fuse, une énergie extraterrestre. Vu comme cela, ça peut faire envie… Mais il ne faut pas se fier à l’emballage car des fois le contenu est avarié. Et pour mener à bien cette mission, on nous affuble d’un joli quatuor assez classique : deux hommes et deux femmes, soit un tank, un sniper, un médecin, une furtive. Au sein de cette fine équipe, on peut alterner les personnages afin de trouver celui qui nous correspond le mieux. Ce switch à la volée est intéressant sur le papier, mais il se révèle au final peu efficace, la faute à un petit temps de latence entre chaque changement qui peut parfois vous faire perdre le cours de jeu. En plus, l’I.A. alliée est parfois (pour ne pas dire souvent) aux abonnés absents, notamment contre les boss. Lors de toutes les phases d’action classiques où il faut progresser dans le niveau, nos alliés sont plutôt adroits… Mais ils perdent tout sens de la visée aux moments les plus cruciaux. En revanche, nos ennemis n’hésitent pas à se cacher, à nous contourner, à travailler en équipe pour nous mettre à mal. Cette remarque est importante puisque Fuse est essentiellement un jeu axé sur la coopération, seul véritable atout du soft. Chacun de nos combattants bénéficie d'une arme très efficace appelée Arme Xenotech.

Ainsi, Dalton (le tank) hérite d’un bouclier énergétique protégeant des tirs et émettant une onde de choc. Le sniper obtient une arbalète redoutable à distance. Le médecin reçoit un cristaliseur d'ennemis et la furtive se paye une mitrailleuse à singularité permettant de tuer à la chaîne. Ces armes sont en fait améliorées grâce au Fuse, une substance instable, qui n’est autre que le résultat de recherches sur l'antimatière et l'atome. Au final, c'est en combinant efficacement ces 4 styles de jeu que ce dernier prend toute sa dimension. C’est là que le bât blesse puisque l’I.A. étant rapidement dépassée, le jeu en solo est plus qu’anecdotique. Il faut impérativement se rabattre sur le multijoueur (campagne jouable en coop) ou inviter un ami à jouer avec soi (on ne garantit pas qu’il reste longtemps dans votre liste d’amis après cela). Donc on finit à deux en local ou jusqu’à quatre en ligne pour prendre un tant soit peu de plaisir. Pour l’information, vu qu’il n’y a pas de multijoueur compétitif, une fois la campagne bouclée, il reste le mode Echelon qui demande simplement de venir à bout de vagues d’ennemis tout en remplissant des objectifs. Cela dit, si vous souhaitiez voir du pays avec Fuse, c’est raté. Les destinations sont limitées, et ce même si les niveaux sont vastes. On explore une base sous-marine, un avant-poste en mer, un centre dans les montagnes... Si les extérieurs arrivent à s’en sortir un peu, les intérieurs sont bien trop répétitifs, à tel point qu’on a l’impression d’avoir du copié/collé à peine modifié au fil de la progression. D’ailleurs, les environnements extérieurs semblent avoir été les seuls à profiter de l'Insomniac Engine 4.0 (développé spécialement pour le jeu), tant le reste est visuellement et techniquement décevant.

Chutes de frame-rate (surtout en écran splitté), textures parfois dégueulasses, visages inexpressifs, animations moyennes, etc., le titre accuse un véritable retard. Au niveau de l'ambiance sonore, les voix sont potables et très axées "série Z", les musiques ne resteront pas dans les annales du jeu vidéo et elles n’arrivent même pas à couvrir efficacement les phases de gunfights, certes bien nerveuses, qui sont assez longues et répétitives. En fait, le jeu est très bourrin et répétitif, en sachant en plus que seule une utilisation habile des capacités de votre personnage fera augmenter son XP. L’arbre de compétences n’est pas trop grand et ajoute un mini aspect stratégique. Par contre, c’est assez long pour tout débloquer. Bien entendu, cet aspect ne vaut réellement qu’en coopération puisque la mort d’un membre de l’équipe est synonyme de Game Over. En solo, il faut juste tirer sur tout ce qui bouge en veillant à ce que nos alliés ne se fassent pas buter. Les semi-boss à chaque milieu de niveau vous donneront le loisir de participer à quelques joutes soutenues tandis que les autres ennemis combleront leur manque de subtilité par leur nombre. La progression est répétitive à souhait. Pendant six à huit heures (au mieux), voilà ce qu’on fait : progresser dans les environnements, enchaîner quelques phases de plates-formes très anecdotiques avant de rentrer dans une phase de combat à quatre contre tous... Enfin, chaque chapitre de l'histoire se termine sur le combat d'un boss, à éliminer selon des phases successives souvent combinées avec l'arrivée de renforts armés. En d’autres termes, c’est un jeu on ne peut plus classique, avec un scénario que les développeurs ont eu beaucoup de mal à retranscrire dans leur jeu et pour couronner le tout.

Point complet
Fuse est une réelle déception. Si le mode coopératif permet de passer un bon petit moment, le titre souffre malgré tout de bien trop de lacunes pour convaincre. Techniquement, il est dépassé, le scénario est à oublier, tout comme le jeu en solo, c’est finalement très classique dans l’ensemble et on en a fait vite le tour. A petit prix, il peut faire l’affaire pour une soirée avec un ami en écran splitté ou en ligne avec trois autres joueurs, mais ça s’arrête-là. Le genre ne manque pas de bons titres bien meilleurs que ce Fuse.

On a adoré :
+ Les armes Xenotech
+ Les décors extérieurs
+ Les classes des personnages
+ La coopération on et offline
+ Agréable à plusieurs
+ Gameplay nerveux
+ Une grosse dose d’action…
On n'a pas aimé :
- Mais ultra répétitif
- Jeu en solo à éviter
- Très classique au final
- Manque de contenu
- IA alliée à revoir
- Décors intérieurs peu variés
- Techniquement dépassé


Consulter les commentaires Article publié le 10/07/2013 par Cédric P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019