Test Football Manager 2006 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Football Manager 2006



Editeur
Sega
Genre
Gestion Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  14.04.2006
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i
Son
5.1
Prix de lancement
69,00 €

Le football se compose de deux phases majeures, la rencontre où tous les cœurs vibrent et toute la préparation qu’il y a avant et après le match. Avec Football Manager 2006, Sports Interactive Ltd. permet - pour la première fois sur Xbox 360 - au joueur de vivre toutes ces phases de préparation. Enfilez votre costume, une nouvelle carrière est sur le point de débuter. Si le soft de Sega est la référence sur PC, la version 360, sans concurrente, pourra-t-elle conquérir le cœur de l’entraîneur qui sommeille en vous ?

Une mémoire d’éléphant




Football Manager 2006 sur PC s’illustre surtout avec une énorme base de donnée pour offrir une cinquantaine de championnats et environ 280 000 footballeurs. Le soft sur Xbox 360 se met en avant de la même manière. Lors d’une partie solo le joueur profite du même contenu que la version ordinateur. C’est là le gros point fort du titre qui offre au final une durée de vie quasi illimitée pour les amateurs. La carrière vous permet de voyager en prenant part à plusieurs tournois en même temps. Il est simplement regrettable pour les gros appétits de ne pouvoir en faire que dix à la fois. Notons d’ailleurs que pour pouvoir profiter d’une belle carrière d’entraîneur il vous faudra vous munir d’un disque dur, celui-ci étant indispensable pour jouer à Football Manager.

Désirant exploiter les possibilités de la console de Microsoft au maximum, un mode online a été incorporé à cette version. Encore faut-il que vous disposiez du Xbox Live avec un abonnement gold. Il est ainsi possible de s’affronter jusqu’à quinze sur un seul serveur ou de s’allier à d’autres entraîneurs pour dire, une bonne fois pour toute, adieu à toute vie sociale. On peut même transférer ses parties offline sur le online pour se donner un avantage et mettre le travail effectué à profit. Tout cela est une très bonne initiative de la part de Sega et de Sports Interactive, pourtant… les serveurs sont souvent désertés et n’offrent que de rares concurrents.

Aussi rigide qu’un poteau de but




Comme tout bon sélectionneur qui se respecte, votre culture footbalistique doit être sans faille. Pour colmater les brèches, un quiz apparaîtra durant les phases de chargement avec une tonne de questions variées. Une bonne initiative qui risque vous posez quelques colles. Une fois la culture acquise il vous faut rentrer dans le vif du sujet. A une touche correspond une commande, LT et RT servent de « précédent/suivant » tandis que LB et RB permettent d’afficher le menu et d’y naviguer. La navigation est bien pensée mais il vous faudra beaucoup de patience et quelques heures de jeux pour réellement la maîtriser. Pour couronner le tout, les menus ne sont pas clairs et sans notice il arrive qu’on se perde vite. Pour les derniers résistants, des fiches de joueurs répertoriant toutes leurs caractéristiques sont à disposition afin de trouver la perle rare. Ne reste alors plus qu’à passer à la partie stratégie.

La principale mission est de gérer votre équipe au quotidien. Modifier l’entraînement des joueurs, choisir judicieusement leur position et leur façon de jouer sont les principales tâches. Le joueur doit aussi établir les stratégies, quelles soient collectives (formation offensive ou défensive…) ou individuelles (type de passe, de frappe, pressing ou non, etc.). Une fois ces détails réglés vous pouvez attaquer la rencontre. Elle se suit avec un moteur de jeu 2D peu clair et avec des commentaires corrects qui explicitent les actions. Il est regrettable pour un soft dit next-gen de ne pas pouvoir suivre la rencontre (ou du moins les moments forts) avec un moteur 3D. Heureusement, les buts sont signalés et éclaircis grâce à la fonction de ralenti. Suivant le score et le jeu fourni par l’équipe, vous pouvez après chaque mi-temps donner un commentaire à vos joueurs ou à votre équipe (ravi, déçu, énervé ou simplement satisfait). Le management est tout un art qui se traduit avec la gestion totale du club, de son budget et des contrats de chaque footballeur. Enfin pour être au cœur de l’actualité, tout ce qui se passe dans le monde du football est indiqué grâce à un classique système de messagerie.

Mais ils sont où les supporters ?




L’interface étant peu clair il aurait été préférable que celle-ci soit, au moins, agréable à l’œil. Mais Sports Interactive en a décidé autrement. Les couleurs sont ternes et une seule image de fond vous accompagnera durant toute votre carrière. Le moteur de jeu 2D ne respecte aucune proportion et la lisibilité du jeu s’en voit amoindrie. Heureusement le ballon profite d’une bonne animation et les commentaires éclaircissent le jeu. Quelques détails à l’écran comme la météo, le nombre de spectateurs et le nom de l’arbitre sont les bienvenus pour enrichir le contexte. Malgré tout l’aspect graphique peine à convaincre surtout pour une console nouvelle génération.

Une bonne ambiance aurait pu rattraper le tout, mais là encore il en est tout autre. Quelques grossiers bruitages durant les menus, des encouragements étouffés du public durant les matchs, rien n’est là pour vous plonger dans l’ambiance. Une bande sonore tout simplement absente.

Point complet
Avec une durée de vie très importante et un mode online de choix, Football Manager 2006 était pourtant sur la bonne voie. La navigation, trop complexe, rebutera une forte majorité de joueurs. Comme si cela ne suffisait pas las parties graphique et sonore permettent à l’arbitre de sortir le carton. Celui-ci ne sera que jaune car après l’heure de jeu pour s’habituer au soft, il devient agréable de jouer et de gérer son club et son équipe. Faute de concurrence sur la console de Microsoft, le jeu de Sega devient la seule référence du jeu de gestion de football sur Xbox 360.

On a adoré :
+ Base de données énorme
+ Durée de vie également
+ Mode online…
On n'a pas aimé :
- …Mais peu de monde sur les serveurs
- Gameplay hasardeux
- Graphiquement pauvre
- Bande sonore catastrophique


Consulter les commentaires Article publié le 18-07-06 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019