Test FlatOut 4 - Total Insanity - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 119 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

FlatOut 4 - Total Insanity



Distributeur
BigBen Interactive
Genre
Arcade Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.03.2017
Nombre de joueurs
1 à 8
Classification PEGI
Prix de lancement
59,99 €

Dans la mémoire des joueurs, Flatout sonne un peu comme une ancienne gloire qui n'a pas su négocier correctement un de ses virages et qui s'est finalement retrouvée on ne sait trop où… perdue dans la pampa. Il faut avouer que depuis le troisième volet, la confiance des joueurs a quelque peu été "ébranlée" face à la médiocrité proposée par la licence. C'est donc avec un léger optimisme (Kylotonn Entertainment ne pourra pas faire pire de toute façon) que la rédaction d'XG s'est lancée dans le test de FlatOut 4 - Total Insanity. En piste !

La caisse est foutue !



FlatOut 4 - Total Insanity reste assez prévisible dans sa proposition, mode carrière, partie rapide, mode multi et la petite nouveauté avec le mode "Flatout" qui confronte le joueur à diverses épreuves plus ou moins délirantes. Difficile de deviner à quoi tournent les gars de chez Kylotonn Entertainment mais sur ce mode, ils se sont lâchés. Entre les "classiques" courses et arènes, vous aurez l'occasion de catapulter le pilote du véhicule dans des épreuves de baseball, de bowling, de curling et tout un tas d'autres situations "marrantes", quoique toutes aussi inutiles dans un jeu de caisses. Si au moins le moteur physique n'était pas complètement à la rue, ça aurait pu être fun. Le mode carrière quant à lui prend bien moins de risques, le joueur démarre dans la catégorie la plus faible (il y en a 3) et enchaine les courses (avec ou sans armes), les contre-la-montre et les arènes pour se hisser sur le podium en raflant quelques dollars. Rien à redire sur la composition des championnats qui sont plutôt variés mais il faudra malheureusement les parcourir de nombreuses fois pour réunir l'argent nécessaire à l'achat d'une nouvelle voiture.

En effet, les sommes récoltées après chaque course/championnat sont tellement faibles qu'un choix devra être fait entre acheter une nouvelle voiture ou booster celles déjà à disposition. Les joueurs qui souffrent de fièvre acheteuse risquent de rester accrochés un bon moment à leur manette s'ils veulent tout posséder. Graphiquement FlatOut 4 - Total Insanity demeure assez moyen. On a vu mieux c'est sûr mais on a connu bien pire. Quelques ralentissements sont à signaler ainsi qu'un aliasing omniprésent. Rien d'inacceptable en soi. Si seulement il pouvait en être autant de la physique des véhicules, complètement raide et difficile à anticiper. Le moindre caillou (en exagérant à peine) peut faire décoller ou retourner le véhicule. Chaque frottement de tôle, au mieux bloque la direction et au pire envoie la voiture du joueur dans le décor… là où il ne manquera pas de rester coincé, matraquant désespérément Y pour se remettre le plus vite possible en piste. Si FlatOut 4 - Total Insanity cherchait à se créer une ambiance vraiment agressive, c'est réussi !

L'IA est on ne peut plus incisive et ne manquera jamais une occasion de tamponner, de faire un PIT, voire de se planter en travers de la route. Le pire reste tout de même les courses "Assaut" avec les armes, tout simplement injouables. Le joueur en prend plein la tronche pour pas un rond et ne sera tranquille qu'à la première ou à la dernière place. Un autre point faible du jeu (peut-être le plus pénalisant) est sa mauvaise lisibilité. Le titre comporte tellement de décors destructibles qu'il est parfois difficile de s'y retrouver, on roule à l'aveuglette en espérant que la mauvaise gestion des collisions ne fera pas des siennes ou qu'un concurrent n'aura pas la bonne idée de mettre un petit coup de nez pour nous retourner. Ceux qui préfèrent utiliser la caméra pare-chocs ou capot auront de temps en temps la "surprise" de ne plus rien voir, un bug faisant coller les débris à la voiture. La bande-son se veut assez complète pour ravir les amateurs de métal, punk et autres musiques rock "à déboucher les oreilles". Rien à redire de ce côté si ce n'est que… ça fait un peu cliché !

L’avis perso de Bruce // Trop de bâtons dans les roues

Je suis évidemment déçu par le jeu, sans espérer trouver le titre de l'année je m'attendais à quelque chose de moins bordélique. Vu le prix affiché, on se dit que les mecs sont sûrs de leur produit et qu'il n'y aura pas d'embrouilles. J'avoue que ce test a été difficile, je suis partagé entre le plaisir simple de rouler en pouvant pour une fois y aller à grands coups de pare-chocs et la frustration de me faire "avoir" non pas parce que je suis mauvais mais parce le jeu est mal foutu. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas avec FlatOut 4 - Total Insanity que la licence regagnera l'estime des joueurs.


Point complet
Pour un jeu d'arcade, FlatOut 4 - Total Insanity est trop "mal réglé". Il faudra enchainer les heures de jeu pour s'habituer à la maniabilité passable et surtout à l'IA bourrine. Tout n'est pas à jeter certes, on arrive parfois à s'amuser sur les courses, malheureusement en l'état actuel la réalisation approximative et l'irrégularité constante du soft auront raison d'un bon nombre de joueurs. Que dire sur les "cascades" avec le pilote qui n'apportent rien à part quelques heures de jeu supplémentaires salement gagnées et sur le multi complètement déserté… FlatOut 4 - Total Insanity est vraiment un jeu lambda qu'il sera facile d'oublier face à la concurrence.

On a adoré :
Des environnements variés
Une bonne playlist
Bruitages sympas
La conduite musclée
On n'a pas aimé :
La maniabilité rigide
De nombreux bugs
L'IA surpuissante
Carrière répétitive
Les cascades débiles
Le moteur physique délirant
Prix illusoire


Consulter les commentaires Article publié le 24/04/2017 par Bruce S.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017