Test Fist of the North Star : Ken's Rage - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Fist of the North Star : Ken's Rage



Distributeur
Tecmo Koei
Genre
Beat'em All
Statut
Disponible
Date de sortie
  05.11.2010
  25.03.2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Futuriste

Les fans de Ken le survivant s’étaient réjouis il y a quelques mois de cela lorsque Tecmo-Koei avait annoncé le développement d’une adaptation vidéoludique de leur saga manga préférée. On nous promettait un jeu d’action et d’aventure à la Dynasty Warriors dans un univers sombre et violent. Il n’en fallait pas moins pour mettre en alerte l’intégralité de la communauté. Mais le jeu tient-il vraiment toutes ses promesses à l’heure de sa sortie ?

L’étoile du Nord a cessé de briller




On le sait, les adaptations de comics, mangas, films ou séries sont rarement des œuvres d’art. A vrai dire, la fidélité de l’œuvre est souvent le premier aspect qui pose défaut, à quelques exceptions près. Pourtant, c’est bien tout le contraire qu’on constate dans ce Fist of the North Star développé par Tecmo-Koei. Le jeu s’avère d’une fidélité assez extrême au manga, principalement dans son univers, son scénario, qui est exploité au cours des 60 missions principales, ses modèles 3D ou encore les coups de notre héros. Tout est là pour réjouir les fans. Les développeurs ont même poussé le vice jusqu’à introduire un mode gore ultra violent qui permet de faire gicler le sang et de martyriser vos ennemis pour qu’ils implosent, explosent ou meurent dans d’atroces souffrances. De ce côté-là, il n’y a rien à redire. Il en va de même pour la durée de vie, tout simplement énorme, qui propose de participer au mode Aventure retraçant l’histoire de Ken, d’incarner des personnages secondaires, d’incarner même des ennemis dans un mode Libre ou encore de personnaliser son héros en débloquant coups et d’améliorer ses caractéristiques. Voilà pour ce qui est à retenir de positif dans ce titre. Vous l’aurez compris avant même de commencer la longue liste de ses défauts, Ken Le Survivant est un jeu qui souffre de nombreuses imperfections, malgré une grande fidélité au manga d’origine. Du coup, nous avons énormément de mal à le conseiller à un autre public qu’à ses fans puisque seuls ceux-ci pourront passer outre ses innombrables défauts pour redécouvrir la saga.

Néanmoins, vu les tares du titre, nous ne saurions que trop vous inciter à vous le procurer à un tarif minimal. Il vous faudra en effet des nerfs d’acier pour boucler l’aventure tant le soft est pénible à parcourir. Cela se remarque au premier coup d’œil : Fist of the North Star est un jeu très laid graphiquement, avec des décors ternes et sans saveur, un level design ringard et pénible (on se retrouve coincé par des objets minuscules et on doit faire de longs détours pour les contourner), du clipping à gogo et des bugs à foison. C’est bien simple, même sur la précédente génération de consoles, Ken le Survivant aurait eu du mal à convaincre. Seuls les personnages principaux s’avèrent convenablement modélisés. Niveau prise en main, le constat est encore pire. Le gameplay s’avère incroyablement mou et inconsistant. On dirige un personnage excessivement rigide, avec une caméra qui a bien du mal à suivre l’action, dans des décors en forme de couloirs, face à des ennemis dépourvus d’IA, avec des coups qui sont tout sauf dynamiques, des temps de latence avant l’intégration du coup dans le jeu et des ralentis et changements d’angles de vue certes agréables à regarder quelques fois mais qui ralentissent encore le rythme de l’action. Bref, il est difficile de faire un jeu plus ennuyeux, d’autant plus que Ken le Survivant s’avère excessivement classique dans son approche du beat them all, malgré le système d’évolution sympathique dont nous avons déjà parlé. On en vient alors à se demander pourquoi diable Koei n’a pas confié le développement à Omega Force… Ce studio ne réalise certes pas des perles mais il a le mérite de produire des jeux funs, ce que n’est manifestement pas Ken le Survivant.

Et c’est sans parler des idées ridicules d’introduire des QTE barbantes et parfois pénibles lors de certains combats, de faire des niveaux longs, ennuyeux et sans créativité ou encore de sortir un paquet de DLC vendus à prix élevé pour tirer le beurre et l’argent du beurre. La démarche derrière ce Ken Le Survivant, vendu au prix plein, est tout simplement honteuse. Cela dit, notons néanmoins que les développeurs ont fait l'effort de proposer pas mal de personnages jouables, des coups nombreux et assez variés introduisant notamment des mises en scène de qualité (mais ennuyeuses à force) et un niveau de violence assez poussé. Niveau bande sonore, le jeu parvient cependant à se stabiliser, avec des musiques passables et des doublages officiels américains ou japonais qui devraient ravir les fans. Quant au mode multijoueur, sa visibilité réduite due à la vue trop proche et au split screen vertical le rendent pratiquement obsolète, d’autant plus que le jeu n’est déjà pas très palpitant en solo. Les fans seront également déçus de constater que le seul mode online n’est ni plus ni moins qu’un système de leaderboards, aucun véritable mode multijoueur n’ayant été intégré à la version finale. Encore une fois, tout cela démontre un « je-m’en-foutisme » effroyable de la part des développeurs, qui ont clairement développé le jeu vite fait pour les fêtes de fin d’année. Dommage, car le résultat aurait pu être clairement meilleur si Omega Force (entre autres) avait pris en main le projet.

Point complet
Fist of the North Star est au final un beau gâchis : si le jeu demeure extrêmement fidèle au manga et offre en outre un côté gore assez prononcé, quelques coups bien sympathiques et une bonne durée de vie, il est tout de même difficile de ne pas reconnaître qu’il s’agit de l’un des jeux les plus mous et les plus ennuyeux jamais créés. Un comble pour un beat them all qui se veut sauvage ! En plus d’être passablement ratée dans le fond, la production de Tecmo-Koei l’est aussi dans la forme, avec ses graphismes largués, ses nombreux bugs, son clipping ou encore son IA lamentable. Rarement une adaptation de jeu aura été aussi fidèle et aussi médiocrement réalisée à la fois… Dommage, car le potentiel était énorme et les amateurs n’ont finalement droit qu’à un titre atrocement bâclé qui peine à convaincre, et ce même s’il s'avère assez accrocheur pour les fans les moins exigeants, qui passeront de nombreuses heures à avancer dans l'histoire principale et à essayer tous les personnages disponibles.

On a adoré :
+ Fidèle au manga
+ Gore
+ Bonne durée de vie
+ Possibilité de jouer plusieurs personnages
+ Quelques coups sympathiques
On n'a pas aimé :
- Très laid
- Gameplay mou et inconsistant
- Sans originalité ni surprise
- On s’ennuie ferme
- L’IA lamentable
- Du clipping, des bugs
- Décors fades
- Trop rigide


Consulter les commentaires Article publié le 06/12/2010 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019