Test Farming Simulator 17 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 141 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Farming Simulator 17



Développeur
GIANTS Software
Genre
Gestion Simulation
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.10.2016
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
49,99 €

Amis fermiers et amateurs de jeux bac à sable, réjouissez-vous, Farming Simulator est de retour avec l’opus 2017. Appréciée depuis des années malgré ses défauts indéniables, la licence fait son retour en apportant, comme d'habitude, de petites améliorations. Ne vous attendez pas à un chamboulement de la formule, on est en terrain connu. Voyons si cette nouvelle version vous donnera envie d'enfiler vos bottes et de démarrer votre tracteur.

On récolte ce que l’on sème



Il serait presque tentant, pour cette édition 2017 de Farming Simulator, de faire un copié/collé du test de 2015 en y ajoutant un petit encadré pour les nouveautés. Mais ne soyons pas médisants et voyons en détail ce qu'apporte ce nouvel opus. Comme d'habitude, le titre vous met dans la peau d'un fermier/agriculteur (masculin ou féminin), qui devra faire prospérer ses exploitations et son bétail pour gagner le maximum de pépètes. Véritable jeu bac à sable, Farming Simulator 2017 vous permet une nouvelle fois de labourer et cultiver vos champs, d'élever moutons, vaches ou encore cochons, de jouer au bûcheron et de participer à toutes sortes de petites quêtes secondaires tout en faisant fructifier votre business. Pas mal de petits ajouts viennent se greffer ça et là, que l'on parle de possibilités de gameplay (ramasser des objets en étant à pied), de la conduite plus précise et proposant une meilleure physique, de la possibilité de mettre la radio dans les véhicules ou des quêtes secondaires plus complètes. Le jeu reste également relativement poussé en tant que simulation financière, il faudra bien veiller à ce que tout se goupille pour ne pas s'endetter. A vous de surveiller vos comptes, d'embaucher de la main d'œuvre (dont l'IA n'est pas toujours au top), d'acheter et revendre de la marchandise et de bien gérer vos élevages.

Les jeux du genre ne courant pas les rues sur console, les possibilités offertes ici sont vraiment appréciables. Les amateurs de jeux de gestion en auront donc pour leur argent, mais râleront contre certaines incohérences, comme le fait de ne pas pouvoir revendre ses champs. Une nouvelle carte est de la partie : la Goldcrest Valley. Il est possible d'y utiliser des trains pour transporter par exemple du bois en grande quantité. Cette map représente l'occasion d'apprécier les quelques améliorations graphiques du titre, plus joli qu'il y a deux ans. On note de jolis effets de lumière, des textures plus détaillées, des reflets et de la salissure sur les routes, et bien sûr la parfaite modélisation des plus de 250 véhicules disponibles, que l'on pourra louer pour dépenser moins d'argent. Attention, le jeu reste bien loin de ce que l'on peut attendre d'une Xbox One, le moteur fait très old gen, mais les améliorations restent agréables. Malheureusement, le jeu titre assez vide et de nombreux problèmes techniques sont encore de la partie, comme des bugs de collisions pénibles, que l'on soit en véhicule ou à pied. L'aliasing est toujours là et le jeu manque également de fluidité par moment. L'expérience agricole proposée est une nouvelle fois complète et vraiment addictive, pour peu qu'on adhère au concept et au rythme relativement pépère du jeu.

Oui, Farming Simulator propose un monde ouvert, mais ne vous attendez pas à une « vie » et des situations à la GTA. Les automobilistes sont de véritables escargots, les badauds semblent errer sans but dans des rues ou des villes relativement vides. Bien que des quêtes secondaires soient disponibles, il n'y a pas de mode scénario à proprement parler, si ce n'est le fait de devoir gagner le maximum d'argent. Les débutants risquent donc de pas mal patauger durant leur première partie et risquent de se décourager devant les possibilités offertes, le joueur étant lâché dans la nature. Heureusement, la prise en main est bonne et certaines manipulations ont été simplifiées, la map est plus claire et il est désormais possible de se téléporter dans certains bâtiments (et de véhicule en véhicule, comme dans la précédente édition). Comme nous le disions précédemment, le jeu comporte une grande quantité de véhicules (tracteurs, camions, moissonneuses) de plus de 75 constructeurs, avec pas mal de nouveautés. On appréciera une nouvelle fois la possibilité de passer en vue cockpit pour davantage de réalisme. Une fois encore, les développeurs ont fait fort et cette variété représente un réel atout pour le jeu. Les fous du volant seront une nouvelle fois déçus et ne pourront pas provoquer des accidents explosifs ou rouler à toute berzingue à la Speed. Mais l'intérêt n'est pas là, même si cela peut apporter un poil de fun entre deux parties plus sérieuses.

L’avis de Lionel // Ca laboure bien !

J'aime bien la licence Farming Simulator. Le jeu comporte toujours autant de défauts mais reste chronophage et apporte un vent de fraîcheur à la production actuelle. Il est tout de même dommage que les développeurs restent un peu trop sur leurs acquis et se contentent du minimum. Quelques améliorations graphiques, de nouveaux véhicules, une meilleure physique et des possibilités de gestion poussées sont de la partie, mais le tout manque encore trop de vie et de finition pour se placer en haut du tableau. Les bugs sont encore trop présents, certaines collisions restent lunaires et certains ajouts s'avèrent inutiles.


Point complet
Farming Simulator est un bon jeu, riche et complet, et ne vole absolument pas son succès, mais mériterait des améliorations plus concrètes. En l'état, il reste une bonne alternative sur consoles, d'autant plus que cette version Xbox One propose, à l'image de son homologue PC, de télécharger les mods des joueurs. Et ça c'est cool ! Farming Simulator est de retour et reste une valeur sûre pour les amateurs de gestion et de jeux bac à sable originaux. Des défauts gênants persistent, mais le jeu reste suffisamment addictif pour occuper notre attention durant de nombreuses heures. La nouvelle map apporte quelques nouveautés malgré un level design imparfait. On saluera une nouvelle fois la diversité et le nombre de véhicules, ainsi que leur modélisation, l'interface plus accessible, les diversités de culture (tournesol, soja), des quêtes secondaires plus développées et le multi toujours aussi marrant. On s'attendait à un poil mieux depuis la version 2015, mais ce nouvel opus reste de qualité.

On a adoré :
Meilleur moteur physique
Toujours aussi complet et chronophage
Nouvelles cultures
Nombreux véhicules très chouettes…
Que l'ont peut customiser
Nouvelle map apportant quelques nouveautés
Quêtes annexes plus accrocheuses
La présence des mods
Graphiquement plus joli…
On n'a pas aimé :
Mais encore trop juste
Collisions encore bien farfelues
Manque cruellement de vie
L'IA des employés parfois limitée
Seulement 2 cartes


Consulter les commentaires Article publié le 25/02/2017 par Lionel B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017